✅ Jean Michel Blanquer devient l’ennemi n°1 du breton/brezhoneg

✅ Jean Michel Blanquer devient l’ennemi n°1 du breton/brezhoneg

Convention État – Région 2021 -2025 sur la langue bretonne : pour Jean Michel Blanquer, c’est kas da sutal *

Nous venons d’apprendre par courrier, en date du 2 mars 2021 (à lire ici) signé du Président du Conseil Régional de Bretagne, que la Région renonce à l’objectif de faire voter la future convention État-Région sur l’enseignement des langues de Bretagne pour l’ultime session de la mandature au conseil régional.

La dernière convention signée en 2015 dans le cadre du pacte d’avenir pour la Bretagne dénommée « convention spécifique pour la transmission des langues de Bretagne et le développement de leur usage dans la vie quotidienne » est arrivée à échéance fin 2020.
Cette convention revêt une importance cruciale pour le développement de l’enseignement bilingue et de l’enseignement de la langue bretonne en général. Surtout au regard des enjeux : objectif chiffré en terme d’élèves en filière bilingue à atteindre. Tant dans le premier degré que le second degré. Également développement de l’enseignement optionnel du breton dans les écoles, les collèges et lycées. Enfin, fixation du nombre de postes aux concours spécifiques d’enseignants bilingues et formation initiale et continue des enseignants en langue bretonne.

 

Lire ici le courrier de Loïg CHESNAID-GIRARD à KellenOmp

 

Or, si le rectorat de Rennes semble ouvert aux discussions, nous notons que le Ministère de l’Éducation Nationale bloque tout arbitrage, comme l’indique Loïg Chesnais-Girard : « Je dois constater un blocage de fond et de forme avec des nécessaires arbitrages du Ministre qui n’aboutissent pas ! » .

Nous dénonçons l’hypocrisie sans nom du Ministre, le plus opposé aux langues régionales de France depuis Chevènement.

La différence est qu’avec ce dernier, la ligne était claire et ne souffrait aucune ambiguïté. Ici, nous avons un Ministre osant déclarer récemment en Bretagne « vive le breton » et s’évertuer « en même temps » à tout faire pour détruire l’enseignement de la langue bretonne. D’abord au lycée avec la réforme du bac. Puis au collège avec la réduction des heures dédiées à l’enseignement du breton. Notamment pour Diwan qui vient de trouver une solution temporaire via le rectorat , mais cela concerne aussi le public et le catholique. Maintenant dans le premier degré avec la convention État-Région.

À l’approche des élections régionales, nous ne manquerons pas d’interroger les listes candidates.
Également les députés proches du gouvernement sur l’attitude du Ministre de l’Education Nationale faisant son maximum pour saboter l’enseignement des langues régionales et de la langue bretonne en particulier.

* En breton : « Allez souffler » (équivalent en francais : allez vous faire …)

 

✅ Pour aider NHU Bretagne ✅
c’est là, sur Tipeee

Titre et illustration de NHU Bretagne.

Donc État central – Région Bretagne administrative. Jean Michel Blanquer – Loïg Chesnais-Girard : alors, cul et chemise ?

✅ Youpiieee, c’est le mois du breton en Bretagne !

« Nouvelle » politique linguistique de la Région Bretagne : de la poudre de Perlimpimpin

✅ La politique linguistique en Bretagne : il est temps de vouloir

Previous ✅ Atlantic Ocean and Celtic Sea are getting warmer
Next ✅ La Région Bretagne administrative condamne à mort le breton

Á propos de l'Auteur

Kevredigezh Kellenomp
Kevredigezh Kellenomp 3 posts

Kelenn Omp, evit ar c'helenn brezhoneg Associatiion de tous les professeus et formateurs de/en breton L’objectif de l’association est de regrouper toutes celles et ceux qui enseignent le breton et en breton dans les écoles maternelles, primaires, collèges, lycées, dans les écoles supérieures de professorat et d’éducation (ESPE), dans les universités, dans l’enseignement public, catholique et Diwan, par correspondance, dans les centres de formation et dans les cours du soir pour développer l’enseignement du breton

Lisez les autres articles de cet Auteur ...

Vous pourriez aussi aimer

Le 11 Janvier à Vannes au sujet de la Bretagne : #CroirePlusEnNous

Le 11 janvier à Vannes, pour se poser enfin les vraies questions pour émanciper la Bretagne ! Le 11 janvier prochain à Vannes, l’ICB organise une journée de réflexion sur

Les Progressistes Bretons, un cheval de Troie en Bretagne ?

Les élections européennes approchent et il va falloir ressortir le Cheval de Troie. « La Bretagne a toujours été au rendez-vous des grandes échéances européennes. Le combat pour l’Europe nécessite un

✅ Réseaux ferroviaires gallois et breton : autonomie là-bas et vol ici !

Désormais au Pays de Galles, avec lequel la région Bretagne a un accord de coopération depuis 2004, la totalité du réseau ferré et des gares, tous les trains et les

Commentaires

Pas encore de commentaires ?

Vous pouvez être le premier/la première à commenter ce post.

Laissez votre réponse