Montagnes sacrées de Bretagne : Ar Menez Hom

Montagnes sacrées de Bretagne : Ar Menez Hom

Elles sont au nombre de sept, nos Montagnes Sacrées en Bretagne.
Le Mont Saint Michel, de Normandie aujourd’hui, fut il y a très longtemps en Bretagne. D’où sa présence dans cette liste.

menez hom

Les sept Montagnes Sacrées de Bretagne

Le Menez Hom, une des sept montagnes sacrées de Bretagne.

Surplombant de 330 mètres la magnifique Baie de Douarnenez, le Menez Hom est posé sur un socle de grès parmi les plus anciens d’Europe. Ces terres se sont en effet formées il y a environ 480 millions d’années. Seule l’Écosse a un sol aussi ancien en Europe.

Montagnes sacrées parce que les Druides célébraient traditionnellement sur ces hauteurs les solstices et autres grandes fêtes qui rythmaient les saisons. Les quatre grandes fêtes religieuses chez les Celtes sont Samhain, Beltaine, Lugnasad et Imbolc. Certaines de ces hauteurs ont depuis été christianisées par l’édification, comme souvent, de monuments religieux..
Le Menez Hom semble avoir été plutôt voué au Dieu Beltaine, dieu du soleil et de la lumière.
Le Menez Hom est en fait composé de cinq hauteurs : le Yed point culminant à 330 mètres, puis vers la mer, le Yelc’h. Du côté sud est se succèdent trois sommets plus modestes : les Run Vras, Run Vihan et Run Askol.

Ici, tout respire le mystère et la mémoire.

C’est sur ces steppes bretonnes de landes rases et de bruyères colorées que plane la légende du Roi Marc’h. Ce Roi mythique breton était le père d’Yseult, la maîtresse de Tristan. Ces personnages naviguent alors entre Irlande, Cornouailles et Bretagne. Tristan et Yseult apparaissent au IXe siècle et figure déjà dans la Gwerz de Bran relaté par Théodore Hersart de la Villemarqué dans son fameux Barzaz Breiz. Depuis, des romans pièces de théâtre et films reprendront avec succès cette légende celtique.

Sur le Yelc’h, un étrange grand cercle de pierres.

Il n’est aujourd’hui visible que sur les photos aériennes. D’un diamètre d’au moins 150 mètres, ce terrain de forme plutôt ovale est ceint d’un mur. Était-ce un mur défensif ou un point de guet face à la Baie de Douarnenez ouvert sur le large ? Nul ne le sait. A l’opposé de ce point ouest du Yelc’h, se trouve un cairn de pierres à l’extrémité est du Yed.
En contrebas, tout autour de ces deux sommets, on trouve pas moins de deux dolmen, un menhir, un cromlec’h et un tumulus.

Des trésors cachés …

Mais pour savoir leur existence, il faut aller fouiller sur Google ou disposer de cartes très détaillées. Car sur place, il n’existe aucune signalétique pour informer le promeneur. Et il en est de même pour quelques fontaines des XVI et XVIIe siècles.
Nous avons là un formidable trésor de notre passé et rien n’est fait pour nous le dire. Pour le mettre en valeur. Pas un chemin, pas un panneau … trilingue breton, français et anglais bien sûr.
Que faites-vous, Chemins du Patrimoine en Finistère ? Et vous, Communes de Dineol et Ploudiern ? Les Communes n’ont pas l’argent et le Département préfère sans doute s’occuper de bâtiments plus médiatiques. Faut-il lancer une opération de crowdfunding pour que les Citoyens intéressés, aussi par le « petit » patrimoine, prenne en mains la simple signalétique des ces quelques chefs d’oeuvre populaires ?

menez hom

Cercle de pierres énigmatique sur le Yelc’h Menez Hom

C’est là aussi que se trouvait Berc’hed.

C’est en labourant une parcelle de Gorred ar C’Hoat que Jean LABAT accrocha en 1913 un objet métallique. Qu’elle ne fut pas sa surprise de découvrir une statue de bronze dont le visage et le casque sont d’une grande beauté. Le casque est surmonté d’un cimier en forme de cygne, oiseau très présent en mythologie celtique. Ce sont les Osismes, peuple celte, qui arpentent alors ce territoire. Leur camp principal est situé vers Huelgoat.
Cette pièce unique et d’une grande finesse est maintenant exposée au Musée de Bretagne à Rennes/Roazhon.

menez hom

Statue de bronze de Berc’hed (Brigitte en langue française).

Le dernier loup de Bretagne fut abattu sur le Menez Hom.

C’est durant l’hiver de 1903 qu’un chasseur de Plougastel Daoulas vint sur les flancs du Menez Hom abattre le dernier loup de Bretagne.

Quelques sommets souvent embrumés entre le cours de l’Aulne et la plaine du Porzay. Landes rabougries et roches partout présentes. Mais pourtant tant de richesses ! Richesses que même les habitants de la région ignorent.
Il est de la responsabilité de tous, et surtout de ceux dont c’est la mission, de mettre en avant de manière cohérente ces trésors pour le bonheur des habitants et de nos visiteurs qui passent à côté sans rien en savoir.

Photo header de Liz B. que l’on peut retrouver dans cette présentation, et sur sa page Facebook.
Vue plongeante du Menez Hom vers le nord ouest, au couchant.

Précédent Minority Safepack : tu signes ou tu te tais à jamais !
Suivant Télévision en Bretagne : et si vous changiez de chaîne ?

A propos de l'auteur

La Rédaction
La Rédaction 179 articles

Sur NHU Bretagne, plateforme collaborative de promotion d'une Bretagne qui croit de plus en plus en elle pour se forger dès maintenant un avenir meilleur, chacun d'entre vous peut intervenir, sous deux formes. Occasionnellement ou de façon plus permanente en signant votre article de votre nom; ou par discrétion, en ne souhaitant pas être nommé. La signature du contenu sera alors La Rédaction.

D'autres articles qui devraient également vous intéresser

La Bretagne, leader européen du bien-manger, ou du mieux-manger ?

Le bien-manger : c’est la campagne que lance la Région Bretagne. Faire de la Bretagne (c’est à dire la Région Bretagne et la Loire Atlantique) le leader européen du bien-manger.

La 7e puissance économique du monde n’a plus peur du tildé !

Lorsque cet article fut écrit initialement, c’était début Juillet dernier. Son titre original était alors : « La 5e puissance économique du monde a peur d’un tildé« . Nous voilà quatre mois

La Bretagne serait-elle à vendre à la découpe ?

Ma plage n’est pas à vendre ! La pression de la finance privée se fait de plus en plus précise. En Bretagne comme ailleurs en Europe occidentale. D’un côté, et

4 commentaires

  1. Tuerto
    mars 24, 08:12 Répondre
    N'avez vous pas oublié le Mené bre, commune de Louargat 22 me semble t il ?
  2. Eric Hallais
    juillet 20, 23:35 Répondre
    Yseult n'est pas la fille du roi Marc'h mais la fille du roi et de la reine d'Irlande. Tristant grâce à qui le tribut cessa, est envoyer par le roi Marc'h de Cornouaille demander la main d'Yseult pour faire alliance avec l'Irlande.

Laissez un commentaire