✅ Quatrième épisode de la série Nominoë et les Rois de Bretagne

Qui est Louis le Pieux ?

Et bien c’est le fils de Charlemagne … carrément !
C’est un carolingien.  Ce mot vient de karolingi qui est un vieux mot du moyen-âge signifiant Charles. Charles étant le fondateur de la dynastie. Le Charles en question étant Charles Martel, grand-père de Charlemagne. Ce Louis le Pieux a durant son règne beaucoup de soucis. D’abord avec des Vikings qui déjà arrivent. Puis avec ses fils qui se révoltent contre lui. Également à certains seigneurs locaux qui souhaiterait récupérer de l’indépendance.

C’est pour cela qu’il va nommer Nominoë.

Nominoë est un homme de confiance. Donc on sent bien que Nominoë et a quand même du poids dans la cour de l’empereur. Il est même repéré à Aix-la-Chapelle et surtout à Strasbourg.
Écoutons Frédéric MORVAN nous en dire plus.
Strasbourg c’est très très loin (de la Bretagne) il faut plusieurs semaines pour arriver à Strasbourg. D’abord très vite on s’aperçoit qu’il connaît très bien le terrain. Également il le connaît bien les principaux personnages. Donc il est considéré comme quelqu’un d’important. Ce qui est très intéressant c’est que Réginon de Prüm (842-915) qui n’est pas n’importe quel chroniqueur (c’est même le chroniqueur impérial) parle beaucoup de Nominoë. Il en parle beaucoup par rapport à certaines situations parce que la Bretagne est très, très importante du point de vue stratégique.

 

Nominoë

Nominoë, Roi de Bretagne

Est-ce que Nominoë avait un rôle diplomatique : la réponse est oui.

Alors tout va bien pour lui jusqu’à 840. Et en 840 Louis le Pieux va mourir. Ce qui va être un nouveau défi pour Nominoë.
C’est une histoire de famille. Louis le Pieux, fils de l’Empereur Charlemagne a eu des enfants. Et comme les Mérovingiens, chez les Carolingiens on divise le patrimoine. C’est-à-dire l’empire entre les différents fils. Et Charles le Chauve est issu du deuxième mariage de Louis le Pieux. Donc ses frères ses demi frères de l’aimaient pas.
Hors, Nominoë était plus proche de Louis le Pieux, mais aussi de ses fils du premier mariage. Mais pas du deuxième mariage. Louis le Pieux a donné énormément à Charles le Chauve, c’est à dire au deuxième lit, au petit dernier. Il lui a donné énormément, vraiment beaucoup trop même. Ainsi il lui a donné toute la région de de la Gaule du nord, ce qu’on appelle la Francie Occidentale.

Avec aussi une autorité sur sur le Bretons.

Un événement va précipiter les choses. Exactement en 841. En événement qui est un petit peu comme maintenant aurait pu être la chute du Mur de Berlin à notre époque.
Il s’agit de la bataille de Fontenoy en Puisaye. Une guerre fratricide entre les enfants de Louis le Pieux. Alors à ce sujet je vous propose d’y aller. On va quitter la Bretagne pour aller pas loin d’Auxerre (France).

 

Nominoë

Tableau de famille fratricide avec de gauche à droite, Louis le Pieux, Charles et Lothaire

Justement là où a eu lieu cette fameuse bataille de Fontenoy en Puisaye.

Alors il y avait déjà des faussaires. Les faussaires, s’ils se faisaient prendre étaient bouillis. C’était une vieille coutume du vivant du père : on partageait le territoire.
Donc il a donné à Lothaire l’Italie. Puis il a donné à Pépin l’Aquitaine. Enfin il a donné à Louis la Bavière. Lothaire étant l’aîné, il a été associé au titre d’Empereur. Pépin II aurait dû avoir l’Aquitaine mais ce royaume d’Aquitaine avait été donné au petit Charles pour qu’il ait un territoire. Ainsi qu’une autre partie qui avait été prise dans le royaume de Louis. Lothaire, qui était autoritaire et ambitieux revendiquait tout. Il voulait qu’on lui obéisse tout simplement. Au titre d’aîné, il voulait tout simplement le titre d’Empereur.

Donc à un moment donné, ils ont décidé de passer par le sort des armes pour rétablir justice ?

Au moment où Louis le Débonnaire est décédé, il fallait faire un partage évidemment. Il n’ont pas pu s’entendre et en sont venus aux armes.
Ce fut une bataille très codifiée comme toutes les batailles de l’époque. Ainsi, on se donnait un rendez vous : on fixait un lieu, une heure, le jour. Ainsi que des règles sans doute. Puis au signal donné, les armées s’affrontaient.
Combien d’hommes en présence dans les deux camps ?
Sans doute entre 1200 et 1300 en tout.

Une issue de la bataille favorable à Charles le Chauve et a son allié ?

En effet oui ils ont remporté la bataille. Lothaire a été mis en fuite et s’est réfugié dans son palais d’Aix la Chapelle. Les vainqueurs sont restés sur le champ de bataille où ils ont enterré leurs morts et ramassé tout ce qui pouvait leur être utile. Dont les vêtements et les armes. Surtout les armes qui coûtaient très cher à l’époque. Ainsi, l’équipement d’un guerrier avait la valeur d’une vingtaine de vaches. D’abord ce fut une bataille fratricide. Puis une bataille entre chrétiens, et c’est surtout cela qui a marqué les esprits. Les ecclésiastiques qui suivaient les armées ont décrété un jeûne de trois jours. Donc les vainqueurs sont restés trois jours sur place à jeûner.

 

charlemagne, quatrième épisode de la série Nominoê

Carte d’Europe à l’époque de Charlemagne

Ensuite il y a une rencontre qui a partagé l’empire en trois.

En  842 il y a eu déjà les serments de Strasbourg où Louis et Charles se sont prêtés serment de s’aider mutuellement en cas d’une nouvelle attaque de Lothaire. Attaque qui n’a pas eu lieu.
Et en 843 ils ont recensé toutes les richesses, dressé des cartes et procédé au partage de l’empire dans une petit village du côté de Verdun.
Lothaire qui avait été vaincu a demandé à être associé au partage pour avoir un territoire. Ses frères ont accepté et lui  ont donné un territoire allant de la Mer du Nord à la Méditerranée. Il était coincé entre eux et ne pouvait plus rien faire. Puis quelques temps après Lothaire est décédé et cette partie du territoire a été partagé entre Louis et Charles qui ont laissé seulement l’Italie du nord au fils de Lothaire, Lothaire II.
Ainsi on voit bien se dessiner les prémices de la France, de l’Allemagne et de l’Italie. C’est la première fois à peu près qu’on commence à parler du mot de Francia qui commence à entrer dans les discours.

Nominoë

Nominoë, la bataille de Fontenoy en Puisaye

La bataille de Fontenoy en Puisaye …

Donc Lothaire qui avait mis son camp là vers l’obélisque avec 400 guerriers et 1600 serviteurs. Également environ 1200 chevaux parce qu’ils en avaient trois chacun. D’abord le destrier pour la guerre et pour se battre. Puis le palefroi pour se déplacer. Enfin le cheval de bât pour tirer le chariot. Parce que chaque guerrier avait au moins un chariot. En effet quand on partait en expédition il fallait être autonome. Il n’y avait pas le droit de piller. Acheter mais surtout pas piller, selon les capitulaires.

Pourquoi Fontenoy a été choisi comme endroit de la bataille ?

C’est le hasard. Tout simplement le hasard. Les armées de Lothaire qui voulaient rejoindre les armées de Pépin ont été arrêté dans leur progression par les armées de Louis et de Charles. Alors Lothaire étant stoppé au niveau de Fontenoy il s’y est arrêté.  Là il a posé son clan et la bataille a eu lieu quelques jours après.
Cela s’est passé en été, alors pourquoi pourquoi l’été particulièrement ?
L’été parce qu’à l’époque médiévale et pas seulement à l’époque des Carolingiens, on se battait uniquement l’été pour plusieurs raisons. D’abord parce que une armée en déplacement c’était beaucoup de personnel, beaucoup de chevaux et chariots. Donc il fallait des chemins carrossables secs. En effet en hiver c’était boueux et on ne pouvait pas se déplacer . Puis il fallait de la nourriture pour les chevaux car il y avait énormément de chevaux. Donc il fallait impérativement que ce soit au printemps ou en été.

Nous sommes le 25 Juin 841 à la deuxième heure du jour …

… Comme le précisent les chroniqueurs. L’armée de Lothaire fait face à l’armée de Charles. Là, au signal donné les guerriers vont s’affronter. Dans un premier temps Lothaire va prendre le dessus et va repousser Charles jusque dans le fond de la vallée. Lorsque Lothaire est bien engagé, l’armée de Louis qui était restés en retrait près du château d’eau va intervenir et prendre Lothaire en tenaille. Différents autres acteurs vont intervenir. Ainsi il va y avoir des rebondissements dans cette bataille. Chaque camp va prendre le dessus. Tantôt les uns puis tantôt les autres. Finalement le combat va se terminer dans le fond de la vallée près du ru des Bourguignons. Là Lothaire va s’enfuir puisqu’il est vaincu. Ainsi il va regagner son palais d’Aix-la-Chapelle.
La bataille de Fontanetum aura donc duré grosse demi journée.

 

Nominoê

Nominoë, Roi de Bretagne – Obélisque commémorant la bataille de Fontenoy en Puisaye, France, en 841

Alors y a t-il des gens qui viennent se recueillir quand même ici ?

Oui il ya beaucoup de gens qui viennent à l’obélisque. Surtout beaucoup d’Allemands, des étrangers, des Hollandais.
Pour les Allemands, ce lieu est donc quand même identifié ?
Oui bien sûr ! Charlemagne on se l’attiricu ici, mais était-il Français ou Allemand ?
En fait ni l’un ni l’autre : il a été Franc. Maintenant, la capitale de Charlemagne à Aix-la-Chapelle est en Allemagne. C’est pour cela que les Allemands sont friands de cette partie de l’Histoire.

Le soldat Carolingien …

… Était protégé par une broigne, sorte de tunique de cuir ou de métal. Il était protégé par un casque en cuir ou en métal et il se défendait avec un bouclier de bois recouvert de cuir avec l’umbo qui permettait de bloquer les épées. Le soldat attaquait avec une longue épée carolingienne qui faisait à peu près un mètre de long et tranchante sur ses deux côtés. Puis il avait également une lance, un scramasaxe et une hache.
Il était donc bien équipé.
Par ailleurs, on sait qu’il faisait très chaud comme aujourd’hui.
En effet il faisait très chaud paraît-il ce jour là.
Alors le camp de Lothaire était sur cette hauteur tout près du village de Fontenoy (Fontanetum)  où il y avait des sources. Il s’était donc mis à proximité de points d’eau et sur une hauteur pour dominer.

Alors on a coutume de dire que cette bataille fut très violente.

Il est vrai, mais par contre elle fit très peu de morts du côté des élites. Sauf que parmi ces élites, justement, on trouve un certain Conte Ricuin de Nantes qui a donné sa vie pour Charles le Chauve. Autre allié de Charles le Chauve,  Lambert II de Nantes, qui se dit que Ricuin de Nantes étant tombé il allait récupérer le Comté de Nantes qui appartenait déjà à son père Lambert 1er.
En fait il n’en sera rien.  Charles le Chauve va lui préférer un certain Renaud d’Herbauges qui lui va régner sur Nantes pendant des années.
Et cela va avoir des conséquences politiques et géopolitiques considérable pour Charles le Chauve … qui n’a pas vu le vent venir c’est le cas de le dire ! Car notre ami Lambert II va s’allier à l’homme fort venant de Bretagne, Nominoë.

Avec la participation de Jean Luc ALLARD, Guide et trésorier de Fontanetum 841

 

✅ Pour aider NHU Bretagne ✅
c’est là, sur Tipeee

Lire aussi

✅ Nominoë et les Rois de Bretagne, une nouvelle série à découvrir

✅ Premier épisode de la série Nominoë et les Rois de Bretagne

Bretons contre Francs au temps de Charlemagne.

Previous ✅ Les provinces historiques de Bretagne et les pays traditionnels
Next ✅ Le radon, un risque naturellement breton.

Á propos de l'Auteur

Olivier CAILLEBOT
Olivier CAILLEBOT 8 posts

Homme de radio depuis ses débuts à Radio Kreiz Breizh en 1983. Manager des groupes Ar re Yaouank, Kern, Dibenn. Coordinateur d’actions de préventions contre la drogue et le SIDA pour la DDASS. Directeur de tournée pour le Cirque Royal de France en Afrique. Directeur des programmes Trégor FM, Variation (Lannion). Réalisateur du DVD : « Connaissance de la Bretagne ». (Skol Vreizh). Réalisateur de la série « La Bretagne en Histoire » (TEBEO-TEBESUD-TVRENNES 35-TELE NANTES). Auteur/Réalisateur du documentaire « Nems et châtiments » (France 3 / Candela production). Producteur/Réalisateur du documentaire : « Nominoë et les Rois de Bretagne » (L.T.W.) .Producteur/Réalisateur des documentaires :"Les Chemins d'espérance", "Vies et morts de Mallargé" (L.T.W.). Auteur avec Jean-Jacques Monnier et Réalisateur du Livre-Audio 4CD "Histoire de Bretagne pour tous". (Skol Vreizh). Cadreur pour la série Komzoù Brezoneg de Laurent Jouin (Skol Vreizh, BCD). Coordinateur technique de projets ERASMUS en Pologne.

Lisez les autres articles de cet Auteur ...

Vous pourriez aussi aimer

✅ Réunification Bretagne : consultation, référendum ou décret ?

Réunification Bretagne. La demande est telle qu’on y arrive enfin : la Bretagne sera bientôt réunifiée. Les élections municipales ont déclenché en Bretagne, et en particulier en Loire Atlantique, des

Jacques Chirac, ses rapports avec la Bretagne et la décentralisation

Dinard, un lieu privilégié pour les vacances de Jacques Chirac. Le décès de Jacques Chirac ce jeudi 26 septembre marque la fin de l’un des derniers grands politiques français du

La Bretagne au XIIe siècle: entre attente messianique et lutte pour l’indépendance

Arthur de Bretagne (1187-1203), l’espoir breton assassiné La prophétie de Merlin Également appelé Arthur Ier, il a régné sur la Bretagne de la mort de sa mère, la duchesse Constance,

Commentaires

Pas encore de commentaires ?

Vous pouvez être le premier/la première à commenter ce post.

Laissez votre réponse