La Bretagne est un des territoires dont l’Histoire fut des plus stables en Europe depuis un millénaire

Les premières traces de présence de l’Homme en Bretagne et donc le début de cette Histoire remontent à environ 500 000 ans avant JC. Mais arrivé là, avant ou après JC, cela importe peu ! Très précisément à Menez Dregan en Cornouaille, en bord de mer.
Puis ce furent beaucoup, beaucoup, plus tard, les invasions des Celtes. Qui venaient de l’est du continent. Puis les invasions des Romains et enfin la migration plus récente vers la péninsule de Bretagne. Celle des Celtes du nord en provenance d’Irlande, du Pays de Galles et des Cornouailles, majoritairement.
Ces mélanges de populations ont fait naître un peuple rude. Aux clans divers, des bois et champs de l’intérieur, et des côtes maritimes. Dans un pays qui possède à lui seul quelques 2700 kilomètres de rivages marins.

Pendant des siècles la Bretagne fut indépendante.

Battant monnaie et finançant sa propre armée. Vers 1450 la Bretagne est à l’apogée de sa richesse et de sa puissante. Son économie va bien, les caisses de l’état sont pleines et ses flottes marchandes commercent du nord de l’Europe aux côtes ibériques.
Sans doute l’époque où la Bretagne fut alors administrativement organisée avec talent et rigueur, et les souverains successifs n’avaient de cesse de louvoyer entre les deux ennemis jurés et séculaires de la Bretagne : l’Angleterre et la France. Allant face aux menaces de cette dernière jusqu’à ériger une ligne de défense pour l’époque très puissante en construisant une quinzaine de châteaux forts sur nos frontières de l’est, ce que l’on nomme les Marches de Bretagne.

Cette Histoire est une des plus originales d’Europe.

De ce petit état péninsulaire indépendant devenu par un écrit propriété du Roi de France il n’y a pas encore cinq siècles.
Cette double Histoire doit être enseignée dans les écoles de Bretagne, l’une au même titre que l’autre.

L'Histoire de Bretagne

Histoire de Bretagne : La Guerre de Cent Ans en 5 minutes !

Nouvelle collaboration et nouvelle série dans les colonnes de NHU Bretagne, consacrée à l’Histoire de Bretagne. Cette Histoire de Bretagne que nous connaissons si peu, si mal. Breton(ne)s ou pas,

Breizh Odyssée ou se réapproprier notre Histoire de Bretagne

Chaque territoire européen possède sa propre Histoire. Cette Histoire avec un H majuscule. Au fil des siècles, l’Europe s’est construite telle qu’on l’a retrouve aujourd’hui. Cette construction ne s’est pas

BreizhOdyssée, un projet pour diffuser l’Histoire de Bretagne.

« Il n’y a jamais eu un tel désir de Bretagne et dans le même temps une telle méconnaissance de l’histoire de celle-ci » Ces mots prononcés par Jean-Michel Le

Le 15 Octobre 1987, un ouragan dévaste la Bretagne

Dans la nuit du 15 au 16 Octobre 1987, la Bretagne va être dévastée par un ouragan destructeur. D’abord cette journée du 15 Octobre est chaude. Étrangement chaude avec des

Pierre de Braine chevalier croisé breton.

Suite et fin de la vie de Pierre Ier de Bretagne, par l’Historien Éric BORGNIS-DESBORDES. Fin du règne de Pierre Ier de Bretagne. Entretemps Pierre s’était remarié avec Marguerite de

Découverte de schistes gravés en Bretagne Occidentale datés de 14000 ans.

Préhistoire en Bretagne : une découverte unique en Europe. Ainsi donc, il y a environ 14000 ans, des chasseurs-cueilleurs vivaient en surplomb de la rade de Brest. n Bro-Leon, nord

Pierre Ier de Bretagne : le temps des conflits avec le Roi de France

Nous poursuivons l’évocation de Pierre Ier de Bretagne Toujours sous la plume de l’Historien et Professeur breton Éric BORGNIS-DESBORDES.  Partie 3 Équilibre habile entre Angleterre et France. Louis VIII adopte

L’exil des Bretons vers le Canada, de 1504 à 1950.

Il était une fois la Nouvelle France. Épisode I Ce sont principalement des conditions économiques difficiles qui, au XIXe siècle, conduiront  nombre de Bretons à s’exiler au Canada. Donc la colonisation

Pierre Ier de Bretagne

Pierre Ier de Bretagne, souverain breton du XIIIe siècle. Prétextant du refus (pourtant légitime) de Conan de Léon de lui remettre le jeune Henri, Pierre Ier s’empare de tout le

Pierre Ier de Bretagne, un Capétien sur le trône ducal breton.

Pierre Ier de Bretagne (vers 1187-1250) est issu de la famille royale capétienne. Il est l’arrière petit-fils du roi de France Louis VI le Gros (1108-1137). Son père, Robert II