Brittany News, the new breton media

Brittany News, the new breton media

June 30th Launch of brittany-news.bzh and call for support

Until today, Brittany did not have an international media source for English speakers on the subject of what is happening in Brittany and what matters to Breton people. And this despite the fact that Breton ex-pats and Brittany fans are scattered all over the world.

We, Philippe ARGOUARCH, Charles KERGARAVAT, Jacques-Yves LE TOUZE and Remy PENNEG, would like to fill this gap.  We are therefore addressing this appeal to everyone who loves Brittany to join us in launching.

www.brittany-news.bzh

Brittany news will be a pure player (internet only) media for all things Breton.

Past, present and future, covering all subjects from economics, agro-business, environment, culture, sports, politics, History, tourism and including current issues of daily life in the peninsula within the five administrative departments.

We are looking for English language local press correspondents, citizen reporters or journalists as well as persons willing to help in designing, coding, translating articles from French or Breton to English and proof reading the web site.  French or Breton language persons are welcome to contribute photos or movies.

 

We are all potential citizen reporters !

 

Join us and please contact us on in-english@brittany-news.bzh  or en-francais@brittany-news.bzh

Previous Music and Minorities symposium in Brittany
Next L’excellence industrielle bretonne

Á propos de l'Auteur

Rémy PENNEG
Rémy PENNEG 343 posts

"Essayer ou ne rien faire". Quand on aime la Bretagne corps et âme, à un moment, il faut essayer d'agir et de créer pour participer, même très modestement, à son rayonnement et à son avenir. Avec l'aide avisée d'une poignée de volontaires, nous créons NHU Bretagne.

Lisez les autres articles de cet Auteur ...

Vous pourriez aussi aimer

Moratoire annoncé : rentrez dans vos chaumières …

Le mot moratoire va devenir le mot le plus écrit dans ces prochaines heures. Du latin “moratorius” signifiant “délai” ou “retard”. Donc “suspension pour une durée de six mois” des

✅ Les vertus de l’enseignement par immersion, par François Alfonsi

Enseignement par immersion. L’enseignement par immersion d’une langue régionale est directement inspiré de l’exemple québécois où il fut mis au point pour préserver l’espace francophone canadien contre la langue invasive

✅ Soutenons les six Bonnets Rouges de Gwiglann/Guiclan

Soutenons les six Bonnets Rouges bretons qui subissent l’acharnement de l’état central. L’Association Vivre, Décider et Travailler en Bretagne communique… L’État s’attaque au portefeuille de lampistes pour la reconstruction d’un

Commentaires

Pas encore de commentaires ?

Vous pouvez être le premier/la première à commenter ce post.

Laissez votre réponse