Rugby et Tournoi des Six Nations : et la Bretagne ?

Les Bleus face à l’Écosse au Tournoi des Six Nations : vous souteniez qui ?

L’actuel tournoi des six nations fut d’abord disputé à quatre. En effet de 1883 à 1909 le Home Nations Championship ne concernait que l’Angleterre et trois des six nations celtiques. C’est à dire l’Écosse, le Pays de Galles et l’Irlande.
Puis la France fut acceptée en 1910. Enfin, un deuxième pays latin, l’Italie, entra dans le tournoi. Qui depuis 2000 s’appelle donc le Tournoi des Six Nations.

Les origines …

En remontant aux origines, il s’agissait d’une simple rencontre entre l’Angleterre et l’Écosse en 1871. Qui fut remportée par l’Écosse. Une seconde nation celtique, l’Irlande débute en rugby en 1875 en jouant également contre l’Angleterre. Puis ce sera le Pays de Galles en 1881. Finalement ce ne sera qu’en 1884 que se dérouleront vraiment des rencontres entre ces quatre nations durant une même période.
En 1913, lors de la rencontre France-Écosse, des spectateurs français se jetteront sur l’arbitre par mécontentement. Ainsi la France sera exclue du Tournoi. Puis la Guerre de 14-18 passée, la France sera ré-intégrée au Tournoi en 1920. La France sera de nouveau exclue pour cause de violence en 1931.

Tournoi politique des Cinq Nations.

Le conflit entre l’Angleterre et l’Irlande à propos de la partition de l’île envenime le tournoi de rugby dès 1972. Après le massacre de Derry par les Anglais à l’encontre des Irlandais, les cousins gallois et écossais refusent de venir jouer en Irlande. L’hymne national anglais n’est plus joué lors des présentations des rencontres en Irlande. Cette situation ne prendra fin qu’en 1977.

Et la Bretagne ?

Pour accéder à cette prestigieuse compétition, il faut au moins déjà deux conditions, à tout bien comprendre. Il faut être une nation et savoir bien jouer au rugby pour présenter une sélection digne du niveau de jeu nécessaire. Sur le premier point, la Bretagne rempli la condition. Au même titre par exemple que le Pays de Galles ou l’Écosse. Reste à régler le second point, et là la Bretagne n’est pas encore au top.
Depuis quelques temps, une équipe de rugby bretonne fait parler d’elle : le RCV Rugby Club de Vannes. Fantastique équipe bretonne évoluant en Pro D2.

six nations

Qui supportez-vous : nos cousins gallois ou les Bleus ?

Rêver d’un Tournoi des Sept Nations …

Beaucoup de similitudes avec l’Équipe nationale de football du Pays de Galles. De la fraîcheur, de l’envie de jouer, une communication souvent bilingue. Également cette bonne habitude de commencer toute rencontre en chantant avec ferveur le Bro Gozh ma Zadoù, l’hymne national breton. Comme les Gallois le font également lors de leurs rencontres.
Rêver de voir une Équipe de Bretagne rejoindre un Tournoi des Sept Nations … est permis.
L’Angleterre accepte de jouer avec des nations celtiques proches. La France accepterait-elle de jouer avec une nation celtique proche ?

#BreizhNation #CroirePlusEnNous

✅ Pour aider NHU Bretagne ✅
c’est là, sur Tipeee

 

Previous La Bretagne, l'autre pays du whisky
Next Isabelle Chardonnier vient de Paris expliquer aux Breton(ne)s ce qui est bon pour eux.

Á propos de l'Auteur

NHU Bretagne
NHU Bretagne 290 posts

Sur NHU Bretagne, plateforme collaborative de promotion d'une Bretagne qui croit de plus en plus en elle pour se forger dès maintenant un avenir meilleur, chacun d'entre vous peut intervenir, sous deux formes. Occasionnellement ou de façon plus permanente en signant votre article de votre nom; ou par discrétion, en ne souhaitant pas être nommé. La signature du contenu sera alors NHU Bretagne.

Lisez les autres articles de cet Auteur ...

Vous pourriez aussi aimer

La Bretagne a refusé l’écotaxe. Accepterons-nous la cathotaxe ?

L’animateur télé Stéphane BERN vient d’avoir une idée : et si on faisait payer l’entrée dans les cathédrales ? Una cathotaxe bientôt ? A Paris dans leurs lointains ministères feutrés,

Mon coup de gueule : le coronavirus et la honte …

Mon coup de gueule du jour : la honte ….. En lisant un article dans la presse quotidienne, on apprend que cent quarante-cinq religieuses étaient confinées depuis le 8 Mars.

✅ « Tuer le Temps », première partie de la nouvelle « Le Temps qui s’Efface » d’Ewen de Plenac

Une Triste Nouvelle La calèche avançait doucement le long du petit chemin qui menait à la belle et grande demeure de mon grand-oncle : Archibald. Archibald était un respectable vieillard

1 Comment

  1. Bernez Torque
    décembre 31, 13:21 Reply

    Forcément, nos frères Celtes avec les quels nous avons tant de point commun, dont une partie de la langue, contrairement au français, avec qui nous ne partageons rien, si ce n’est les contraintes qu’ils nous imposent pour tenter de détruire notre langue et notre culture.

Laissez votre réponse