L’Association Athlétique Gaélique (GAA) doit en finir avec le pillage des joueurs bretons.

L’Association Athlétique Gaélique (GAA) doit en finir avec le pillage des joueurs bretons.

Jeux mondiaux des sports gaéliques 2019, du 28 juillet au 1er août.

Imaginez la fureur si l’Angleterre avait pu débaucher Gareth Bale, Aaron Ramsey et un nombre incalculable de joueurs du Pays de Galles avant l’Euro 2016 de football. C’est toujours le cas avec quelques équipes nationales continentales de football gaélique avant les Jeux mondiaux de 2019 à Waterford, en particulier en Bretagne, entité aussi peuplée que la République d’Irlande.

L’idée d’équipes nationales est relativement nouvelle sur la scène continentale des sports gaéliques, d’où l’absence de règles d’éligibilité fixes pour la sélection des joueurs. D’autres sports se sont attaqués à cette question pour le bénéfice de tous, en particulier lorsque des nations (autrement appelées régions) partagent une nationalité commune. En football, 29 fédérations membres de la FIFA partagent une nationalité commune avec au moins une autre fédération membre. Par conséquent, une règle de la FIFA s’applique aux nationalités suivantes dans le monde : Britannique (11 équipes nationales), chinois (3), danois (2), néerlandais (3), français (3), néo-zélandais (2) et États-Unis (5).

Article 16 de la FIFA ?

Dans ce cas là, en vertu de l’article 16 des statuts de la FIFA pour les règles d’éligibilité, un joueur éligible à représenter plus d’une fédération en raison de sa nationalité ne peut participer à un match international pour l’une de ces fédérations que si, en plus d’avoir la nationalité pertinente, il remplit au moins une des conditions suivantes : « (a) Il est né sur le territoire de la fédération concernée ; (b) Sa mère biologique ou son père biologique est né sur le territoire de la fédération concernée ; c) sa grand-mère ou son grand-père est née sur le territoire de la fédération concernée; d) il vit continuellement sur le territoire de la fédération concernée depuis au moins deux ans ».

the gaa board, association athlétique gaélique

GAA Gaelic Athletic Association

GAA – Équipe nationale bretonne.

Fin 2011, la confédération Gaelic Games Europe donna à la Bretagne le droit de constituer sa propre équipe nationale, ce qui fut confirmé par le congrès de la GAA à Dublin en avril 2012. Cette décision ressuscitait « l’esprit éternel » de l’Irlande alors que la GAA – qui faisait partie d’une nation sans État au 19e siècle – reconnut l’Écosse comme une nation sans État de la GAA à part entière en 1897. La Bretagne, qui compte également une équipe nationale de lutte celtique, a joué le premier match international de football gaélique de son histoire le 20 juillet 2012, la France faisant de même le 15 novembre 2014. Curieusement, ce jour là, jusqu’à quinze joueurs bretons furent débauchés par l’équipe nationale française, bien que les équipes nationales bretonne et française aient un statut distinct au sein de la confédération Gaelic Games Europe. À partir de ce moment, le débauchage de joueurs bretons ne cessa plus, y compris pour les Jeux mondiaux de la GAA en 2016 à Dublin.

L’Association Athlétique Gaélique (GAA) doit en finir avec le pillage des joueurs bretons.

Par conséquent, nous exhortons maintenant vivement la GAA à adopter ses propres règles d’éligibilité strictes, qui pourraient suivre un cadre semblable à celui de la FIFA, afin de mettre fin au pillage international massif des joueurs de l’équipe nationale bretonne en France et en Europe continentale. C’est une question de principe et d’équité, excluant du processus toute forme de politique. Cela forcerait toute fédération nationale à développer sa propre base de joueurs internationaux et à abandonner toute politique de débauchage, quel que soit l’alibi se cachant derrière. En fin de compte, cela apporterait une plus grande crédibilité à toutes les compétitions internationales de la GAA.

En savoir plus sur le foot gaélique en Bretagne :

Foot gaélique en Bretagne, le sport en pleine ascension.

Previous Entrez dans le Cairn de Barnenez en Bretagne avec deux spécialistes ...
Next ✅ Bro Gozh Ma Zadoù, l'hymne national breton

Á propos de l'Auteur

NHU Bretagne
NHU Bretagne 411 posts

NHU Bretagne, plateforme collaborative francophone de promotion d'une Bretagne qui croit de plus en plus en elle pour se forger dès maintenant un avenir meilleur. #CroirePlusEnNous #FaireNousMemes #DeciderNousMemes Les articles en anglais pour dire notre Bretagne au reste du monde sont signés NHU Brittany.

Lisez les autres articles de cet Auteur ...

Vous pourriez aussi aimer

Photographe est un métier : coup de gueule de Philippe MANGUIN

Métier ? Photographe. Mon métier … Voici le coup de gueule de Philippe MANGUIN, Photographe professionnel et membre du collectif de Photographes bretons BreizhScapes. Parce qu’il est parfaitement aberrant que des institutions

Miossec, l’artiste Breton réédite son premier album Boire

Miossec, 25 ans déjà ! Miossec, Christophe de son prénom, est né à Brest même une veille de Noël. Un DESS d’Histoire en poche, il exercera quelques métiers dans la

Championnat du Monde windsurf 2016 en Bretagne

World Cup 2016 Windsurf La Torche C’est en Bretagne, tout au début du monde en Penn ar Bed. Et c’est sur le spot de plus en plus internationalement connu et

Commentaires

Pas encore de commentaires ?

Vous pouvez être le premier/la première à commenter ce post.

Laissez votre réponse