foot gaélique

Foot gaélique en Bretagne, le sport en pleine ascension.

de Bretagne Foot Gaélique
Publié le Dernière mise à jour le

Le foot gaélique tout droit venu d’Irlande. Il mélange jeu au pied et à la main et attire de plus en plus de joueurs en France et notamment en Bretagne. De quoi parlons-nous ? Du football gaélique, en plein développement sur notre territoire.

Un sport gaélique…et fier de l’être

Bien qu’il se développe en différents endroits de la planète, le football gaélique reste majoritairement pratiqué en Irlande. Sur l’île, c’est le sport populaire le plus pratiqué avec le Hurling. Existant depuis plusieurs siècles, les règles officielles ont été définies en 1887.

Le « All Ireland » est la compétition reine et est encadrée par la GAA (Gaelic Athletic Association), véritable institution irlandaise. Ce championnat regroupe tous les comtés irlandais. Et a une particularité : un joueur joue pour le comté dont il est originaire, et ce à vie.

foot gaélique

Foot gaélique en Bretagne – high catch

Enfin, il faut savoir que le football gaélique fait partie intégrante de l’identité des Irlandais. De fait en opposition aux sports « anglais » tels que le football et le rugby. Sa pratique était encore il y a peu un véritable acte de résistance face à l’oppression britannique.

À première vue complexe, mais surtout complet.

Classiquement décrit comme un mélange de différents sports collectifs, il reste le plus proche du football de par son organisation. Cependant, si le jeu au pied est très important, le jeu à la main reste omniprésent. Et nous éloigne en cela du football. Le football gaélique s’inspire également du rugby. Notamment concernant les deux perches qui prolongent les buts de football (un tir entre les perches compte pour un point, tandis qu’un tir dans le but compte pour trois points). Mais aussi du handball/basketball pour le porté de ballon (avec un rebond au sol) ou même du volley ball sur certaines passes !

Quelques règles …

Il se pratique à quinze contre quinze en Irlande. Mais seulement à onze contre onze sur le continent. Faute de terrains aux dimensions officielles : un terrain de football gaélique est une fois et demie plus grand qu’un terrain de football. Composé des gestes assez spécifiques tels que la passe à la main, le solo ou encore le pick-up, il peut porter à confusion à première vue, mais reste finalement plus simple qu’un sport comme le rugby. Sans hors-jeu comme au football, ni aucune autre règle pour contraindre l’attaque, la défense est très compliquée dans le football gaélique. En résulte un nombre important de points et des attaques fluides et nombreuses, qui en font un sport très agréable à jouer et à pratique.

Sport de contact …

Même si les plaquages de rugby et les tacles de football sont interdits, le football gaélique reste un sport de contact. Impact, vitesse, technique, percussion, vision du jeu, tactique, jeu long et jeu court : il s’agit là d’un sport très complet que la plupart des habitués de sports collectifs apprécient.
Les valeurs irlandaises de ce sport, telles que la fraternité, la convivialité et la combativité, sont un véritable atout et sont souvent immédiatement mises en avant par les joueurs du continent comme le premier avantage de la pratique de ce sport.

En plein développement en France, et notamment en Bretagne.

Les premiers clubs de football gaélique français ont vu le jour à la fin des années 90. Vingt ans plus tard, la Fédération de Football Gaélique compte vingt-cinq clubs pour environ mille licenciés ! Environ la moitié des clubs est basée en Bretagne. Ces derniers évoluent donc au sein de la Ligue Bretonne.

Mention spéciale pour l’US Liffré GAA – Football Gaélique, équipe bretonne championne d’Europe du 2ème niveau pour la 2ème fois à Maastricht en Octobre dernier.
Tandis que les autres clubs évoluent dans le championnat dit Fédéral. Et à la fin de la saison, les clubs des deux championnats se retrouvent pour les championnats de France.

Beaucoup d’équipes prennent part aux tournois européens. Parfois avec succès, et certaines organisent même des voyage en Irlande. Ou dans d’autres contrées où le football gaélique est implanté. Afin de rencontrer d’autres équipes et de découvrir de nouvelles cultures par le biais du football gaélique.

Également un sport féminin.

Si la majorité des licenciés sont des hommes adultes, les équipes féminines ne sont pas en reste. Et réunissent de plus en plus de joueuses depuis une dizaine d’années. Tandis que les équipes jeunes se développent elles aussi dans différents clubs.

foot gaélique

Le foot gaélique est aussi un sport féminin

De nombreuses personnes sont très impliquées dans le développement de ce sport afin de gérer les clubs. Également d’en fonder de nouveaux, recruter de nouveaux licenciés, encadrer les jeunes, former des arbitres, organiser les événements, trouver des financements… La Bretagne, la France et la Galice sont actuellement les régions continentales les plus dynamiques concernant le football gaélique. Et le travail des bénévoles est récompensé par la participation de leurs sélections à différents grands tournois internationaux.

L’heure des sélections nationales.

Depuis quelques années, des sélections ont vu le jour dans notre pays. La première fût la sélection de Bretagne masculine en 2012. Suivie par les sélections françaises masculine et féminine en 2014. Puis la sélection de Bretagne féminine en 2015. Enfin une équipes jeunes de Bretagne en 2018 ! Ces équipes sont composées des meilleurs joueurs du territoire concerné (un joueur breton ayant le choix entre la France ou la Bretagne) et participent à différents tournois internationaux. Et parfois avec succès.

En 2016, les équipes masculines de France et de Bretagne, ainsi que l’équipe de France féminine, participaient aux World Games de Dublin. Compétition organisée par l’Irlande et ne comprenant pas les équipes irlandaises, par soucis de compétitivité. La France avait atteint la finale, perdue contre New York. En 2017, l’équipe de Bretagne masculine a remporté la première édition du Gaelic Euro à Düsseldorf.

De l’Interceltique au Feile Na Nog.

En août 2018, la Bretagne organisait la seconde édition de ce tournoi européen à l’occasion du Festival Interceltique de Lorient, en accueillant la France, la Galice, l’Allemagne et la Gascogne.

Les Bretons ne parviendront pas à défendre leur titre. Mais  décrocheront la troisième place, après de belles prestations et un bilan positif (une seule défaite). Alors que leurs homologues féminines termineront à la quatrième place pour leur première participation à un tournoi officiel international.

La sélection française remportera son premier titre européen, une très belle occasion de s’imposer en vue des championnats du monde de 2019.

En juin dernier, l’équipe de Bretagne jeune qui a fait sensation en remportant le Shield à l’occasion du « Feile Na Nog », le plus grand tournoi international pour les jeunes en terre irlandaise, destiné aux équipes de moins de quatorze ans et pourtant quasi essentiellement constitué d’équipes irlandaises !

foot gaélique

Foot gaélique en Bretagne – le bonheur de la victoire

Et maintenant ?

Le prochain grand rendez-vous approche vite. Il s’agit des World Games 2019 qui se dérouleront à Waterford ! Organisé par la GAA, les meilleures équipes du monde s’y affronteront. Dont New York, tenant du titre tentera le doublé. Alors que l’équipe de France avec son titre européen fera office d’outsider, tout comme l’Afrique du Sud qui à remporté les Championnats d’Asie cet hiver.
La Bretagne, la Galice, l’Argentine et Chicago tenteront de renverser les favoris et de s’imposer pour un titre de champion du monde !

Et découvrez aussi un autre sport britto-celtique qui attire de plus en plus de jeunes en Bretagne, le gouren (lutte bretonne) :

Le Gouren, un jeu millénaire qui se mondialise.

Soutenez votre média breton !

Nous sommes indépendants, également grâce à vos dons.

A lire également

2 commentaires

Jean Appriou 27 janvier 2019 - 11h26

Je vous propose quelque chose de terriblement simple pour la lisibilité des articles : changez la couleur grise des textes et titres. Ils sont particulièrement pénibles à lire.
Il y a des techniques comme ça pour éloigner ou les jeunes ou les vieux par le son (ce n’est pas le cas ici) ou par la difficulté de lire.
Je pense que vous cherchez à être lus, ne faites donc pas fuire vos lecteurs. J’hésite toujours à aller sur votre site pour cette raison.

Répondre
La Rédaction 28 janvier 2019 - 12h59

Bonjour et merci de votre remarque. Nous en prenons bonne note et allons voir s’il est possible de noircir un peu la police de caractère. Bonne journée. Cordialement/A galon

Répondre

Une question ? Un commentaire ?

Recevez chaque mois toute l’actu bretonne !

Toute l’actu indépendante et citoyenne de la Bretagne directement dans votre boîte e-mail.

… et suivez-nous sur les réseaux sociaux :

Notre mission

NHU veut faire savoir à toutes et tous – en Bretagne, en Europe, et dans le reste du monde – que la Bretagne est forte, belle, puissante, active, inventive, positive, sportive, musicienne…  différente mais tellement ouverte sur le monde et aux autres.

Participez

Comment ? en devenant rédacteur ou rédactrice pour le site.
 
NHU Bretagne est une plateforme participative. Elle est donc la vôtre.