Football gaélique : réponse de la Ligue Bretonne

Football gaélique : réponse de la Ligue Bretonne

La Ligue Bretonne répond au dernier article paru récemment …

Football gaélique, on en parle … Je viens vers vous concernant un article paru récemment sur vos réseaux NHU Bretagne, à propos du football gaélique breton.

Tout d’abord, force est de constater que faire parler de notre sport nous est bénéfique. Notamment via les différents types de médias. Qu’ils soient quotidiens, hebdomadaires, papiers, télévisuels ou web tels que le vôtre, qui plus est breton !
Pour cela nous vous en remercions grandement, la Ligue Bretonne et moi-même.

Cependant nous n’avons pas pu passer à côté de certains propos qui nous ont paru un peu forts.

Tels que « pillage international massif » et « politique de débauchage » concernant le passage de l’Équipe de Bretagne à l’Équipe de France.

Si nous comprenons que d’un point de vue extérieur, le fait que des joueurs bretons eurent été amenés à rejoindre les rangs de la sélection française puisse étonner voire agacer certaines personnes, nous sommes également obligés de remettre les choses dans leur contexte :

Alors que la Fédération Française de Football Gaélique décide en 2014 de lancer sa sélection, la Ligue de Bretagne manque de moyen pour maintenir sa propre équipe active. Ce léger passage à vide (dû notamment au fait que le football gaélique en Europe reste amateur et par conséquent peu de moyens financiers sont accordés pour les déplacements) et l’enjeu de la première rencontre internationale de l’Equipe de France attirent l’inclination de beaucoup de joueurs. Qu’ils soient issus du championnat fédéral ou du championnat breton.

La dynamique de développement international de l’époque est plutôt du côté bleu.

Malgré la forte identité de notre région, certains joueurs du championnat breton ainsi que le sélectionneur de l’époque ont décidé de rejoindre la sélection française. Et par conséquent un nouveau projet, afin de créer une nouvelle vitrine de notre sport aux yeux de la GAA et des clubs en France.

Par la suite, ces mêmes personnes auront démontré tout leur talent en défiant une sélection américaine à Croke Park, lors de la finale des GAA Etihad Airways World Games 2016. Puis en remportant deux ans plus tard le Gaelic Euro lors du Festival Interceltique de Lorient.

Alors que selon certains, la sélection française « pillait » en masse la sélection bretonne, cette dernière se renouvelait. En effet, si nombre de bretons ont traversé la frontière, d’autres ont pu ainsi profiter des chaises vides pour tenter leur chance en Equipe de Bretagne. Désormais, l’EdB est aussi attractive que l’EdF, puisque de talentueux bretons ont refusé l’appel des bleus. Par amour du maillot et qu’au même moment plusieurs bretons « expatriés » ont refusé de nouvelles sélections en bleu, en espérant pouvoir porter les couleurs de la Bretagne, qu’ils n’ont pas forcément eut l’occasion d’arborer lorsque cette dernière était en berne.

Gentlemen agreement …

Si ce genre d’échanges n’est aucunement légiféré au sein de l’organisme international GAA, dont les intérêts sont pour l’instant portés dans d’autres régions du globe, les gentlemen agreement et autres chartes passés entre les sélections françaises et bretonnes nous suffisent à ce jour pour être sport et respecter le développement de chaque équipe en toute équité.

EN AUCUN CAS, nous n’obligerons un joueur à porter nos couleurs s’il a l’opportunité de choisir entre la France et la Bretagne. Jouer pour la Bretagne doit être une envie, pas servir des intérêts.

Désormais, la sélection bretonne fait partie des piliers du développement du football gaélique en Europe !

Depuis ce « pillage international massif » de 2014, le palmarès de l’Équipe de Bretagne est loin d’être ridicule. Après avoir participé à ses premiers championnats du monde à Dublin en 2016, elle devient championne d’Europe en 2017 à Düsseldorf. Puis elle organise la deuxième édition du Gaelic Euro en 2018 à Lorient, où elle se classe troisième avec seulement une défaite au compteur ! Sans compter la reformation de l’équipe féminine ainsi que du trophée Shield remporté par les jeunes lors du Feile Peil Nah Nog en 2018 !

Les filles, qui ont su retrouver un nouvel élan , participeront à leur premier GAA World Games cet été. Les stages de préparation à ces jeux ont vu les femmes et les hommes sur les mêmes terrains, unis dans le seul but de faire briller le football gaélique breton !

Si la sélection bretonne masculine compte désormais une quarantaine de joueurs tout au long de la saison, dont certains sont aréolés du titre de champions d’Europe en 2017, c’est notamment grâce à un développement en amont des sélections françaises et bretonnes, qui ont su tirer vers le haut le niveau des championnats breton et fédéral.

GAA World Games.

Lors de leurs deuxièmes participations aux GAA World Games à Waterford, français et bretons tenteront de remporter le Graal. Si les français partent favoris, la sélection bretonne est à craindre et ne repartira pas d’Irlande sans démontrer ses valeurs et sa qualité ! Au final, quel que soit le résultat, la Bretagne compte dans ses rangs plus de champions d’Europe que sa sœur France, préserve un groupe uni où hommes et femmes partagent l’amour de ce sport qui est le nôtre et dont le projet est bien plus important qu’une simple question d’effectif.

C’est par notre investissement, notre passion et notre qualité que nous montrons aux Irlandais que le football gaélique ne se joue pas que chez eux. C’est grâce à notre développement, aux titres remportés, au renouvellement illimité de nos sélections masculines, féminines et jeunes que la Bretagne se place en tête de file sur la Planète Football Gaélique !

Nous sommes désormais structurés pour aller de l’avant et qui sait, espérer voir un jour nos jeunes intégrer les meilleurs équipes irlandaises ! Voici notre vrai projet… !

Car sur tout le territoire français, seule la Bretagne compte une sélection de jeunes joueurs.

Nous vous serions très reconnaissants de vouloir poster un nouvel article sur votre web média, reprenant ces mots afin de calmer les dires des uns et des autres.

Avec toute notre gratitude et notre profonde amitié, nous vous souhaitons une bonne fin de journée.

Ligue Bretonne de football gaélique et Kilian LATRY, manageur EdB masculine

Foot gaélique en Bretagne, le sport en pleine ascension.

Précédent Mon Tro Breizh, l'asso qui invite à tracer ensemble un chemin en Bretagne.
Suivant Pâtisseries Gourmandes : cohérence et tromperie quand on utilise le mot "Bretagne"

A propos de l'auteur

Bretagne Foot Gaélique
Bretagne Foot Gaélique 2 articles

La Ligue Bretonne de Football Gaélique a vu le jour en 2008, pour promouvoir et développer le football gaélique dans les 5 départements de la Bretagne historique (Côtes d’Armor, Finistère, Ille et Vilaine, Loire Atlantique, Morbihan), soit dix ans après la création du premier club breton à Rennes (les Oies sauvages). Pionnier dans le développement du football gaélique en Europe, le Championnat de Bretagne masculin est désormais composé de 14 équipes séparées en 3 divisions et disputé en matchs aller/retour d'une heure, comme en Irlande. En plus du championnat masculin, la Ligue Bretonne a développé un championnat féminin et fondé la première compétition jeune.

D'autres articles qui devraient également vous intéresser

L’Association Athlétique Gaélique (GAA) doit en finir avec le pillage des joueurs bretons.

Jeux mondiaux des sports gaéliques 2019, du 28 juillet au 1er août. Imaginez la fureur si l’Angleterre avait pu débaucher Gareth Bale, Aaron Ramsey et un nombre incalculable de joueurs

Exposition Henry Moore à Landerneau : derniers jours …

Derniers quinze jours pour l’exposition Henry Moore à Landerneau! Fin septembre 2018, j’ai enfin pris le temps d’aller visiter l’exposition Henry Moore, à Landerneau. On ne présente plus la Fondation

Lettre à Monsieur le Président de la République française.

Il y a un an déjà j’avais écris à ce tout jeune et nouveau Président. Je réitère Monsieur le Président de la République Française. Monsieur le Président de la République

0 commentaire

Pas encore de commentaire.

Soyez le premier ! Commentez cet article !

Laissez un commentaire