Festival Interceltique de Lorient

Le Festival Interceltique de Lorient c’est du 03 au 12 Août 2018.

L’Interceltique, comme on l’appelle, Emvod ar Gelted ou l’Assemblée des Celtes en breton.
Invité d’honneur cet été : le Pays de Galles.

Toutes les musiques sont en Bretagne. Simplement parce que les Bretonnes et les Bretons aiment la fête. Comme nulle part ailleurs en Europe. Sauf sans doute chez nos cousins irlandais et écossais du nord. Nous aimons la fête et la convivialité. Entre nous et avec les autres. Chez certains, le dicton dit que « tout se termine en chanson « . En Bretagne tout commence en chanson, et pas que …

Drapeaux nationaux des pays celtiques

Les six drapeaux celtiques autour du Triskell

Si vous n’avez encore jamais participé à un Festival de musique celtique, un vrai, un pur, un dur, rendez-vous cet été à Lorient. Pour dix jours, et autant de nuits, de fête, de son et de lumière. Des milliers de musiciens de tous les pays celtiques, des Cornouailles et de Man, d’Irlande et d’Écosse, de Galles et de Bretagne, avec nos invités d’honneur 2018 : le Pays de Galles (Cymru). Jour et nuit, des centaines de spectacles, des dizaines de milliers de festivaliers dans une ambiance qu’on ne vit qu’à Lorient. Parmi des danseurs et des sonneurs, des groupes traditionnels mais aussi Denez PRIGENT, Fionn Ó hAlmhain, Gilles SERVAT, les Frères GUICHEN, Hamon Martin, l’Orchestre Symphonique de Bretagne, Julie FOWLIS, Màire Nì Choilm, Paddy KEENAN, Red Cardell, Skolvan, Spontus, Startijenn, Yann TIERSEN … et tant d’autres …

Le Festival Interceltique ce sont aussi les Nuits Interceltiques, spectacles nocturnes grandioses de sons et lumières. Également le 24e GolfCelTrophy, rencontre de golf des meilleurs golfeurs du monde celtique. Sans oublier la Cotriade du port de pêche, énorme repas de poissons et de produits de la mer de ce grand port de pêche européen. Puis le Grande Parade, défilé de plus de 3500 participants et les festoù-noz pour danser jusqu’au bout de la nuit …
Des dizaines de milliers de Celtes vont comme chaque année se retrouver en Bretagne.

 

 

Précédent La fable du coucou parisien et du troglodyte breton.
Suivant Chute du premier portique péage Écotaxe : fêtons cet anniversaire !

A propos de l'auteur

Rémy PENNEG
Rémy PENNEG 192 articles

"Essayer ou ne rien faire". Quand on aime la Bretagne corps et âme, à un moment, il faut essayer d'agir et de créer pour participer, même très modestement, à son rayonnement et à son avenir. Avec l'aide avisée d'une poignée de volontaires, nous créons NHU Bretagne.

D'autres articles qui devraient également vous intéresser

Robin FOSTER : la Bretagne inspire les musiciens.

La Bretagne inspire … Robin FOSTER est l’ancien guitariste des groupes anglais Beth et Moneypenny. Également Auteur compositeur anglais mais installé en Bretagne depuis de nombreuses années déjà, vers Camaret

Après NDDL réaction de Gilles DENIGOT sur le « vivre ensemble »

Le « vivre ensemble » a encore du travail. Il y a plusieurs années que je suis assidu sur Facebook. Je le prend comme un outil d’informations et d’échanges avec toutes les

Enfin votre train va désenclaver mon île … de France

C’est un survivant de l’île de France qui vous écrit. Et je vous écrit sous l’anonymat de crainte de représailles pour avoir parlé. Je dis « survivant » parce que dans nos

1 commentaire

Laissez un commentaire