Un autre regard sur les bagadoù.

Les bagadoù sont de plus en plus nombreux en Bretagne.

Et même bien au-delà.
Ces formations musicales bretonnes sont cousines des formations de musique écossaise et irlandaise. Au fil des années, les bagadoù gagnent en vitalité et en diversité. Ces bagadoù ont la grande intelligence d’adapter leurs compositions musicales à notre époque. Ils intègrent des influences étrangères qui revitalisent nos merveilleuses musiques traditionnelles. Et ouvrent de nouveaux horizons musicaux. Et cet aspect plaît beaucoup à la nouvelle génération de la jeunesse bretonne.
Ne pas évoluer avec son temps c’est mourir.
Un bagad est aussi une grande famille, entre discipline, entraide et bonheurs. Bonheur d’être ensemble et bonheur de perpétuer une tradition. Également le bonheur d’apprendre, et le bonheur de progresser. Bonheur d’être dans l’élite bretonne en remportant des concours musicaux.

Les musiciens sont jeunes, de plus en plus jeunes.

Ils sont aussi de plus en plus nombreux. Plus de 10000 musiciens pratiquent la musique bretonne aujourd’hui.
La formation est effectuée au sein même des bagadoù dans des bagadigoù ou bagadigan (bagad école) pour les plus jeunes. C’est la particularité de Skol Muzik Sonerion, la plus grande école de musique de Bretagne par ses effectifs : les 4.500 élèves jouent dans des orchestres dès leurs premiers pas dans la musique traditionnelle et participent à des concours de niveau, de la 5e catégorie à la première qui représente l’élite.

Dans un bagad, on rencontre des jeunes gens mais aussi de plus en plus de jeunes filles.

Le niveau musical moyen des meilleurs bagadoù est de plus en plus élevé. Les musiciens travaillent très dur toute l’année pour progresser.
Nos meilleures formations bretonnes sont de plus en plus sollicitées. En Bretagne bien sûr mais aussi et surtout à l’étranger.
Les bagadoù sont devenus de véritables ambassadeurs de la Bretagne. A travers le monde entier.

bagadoù

12 février 2017, Brest, Championnat national des Bagadoù, 1ère catégorie.

Chaque année, de grands concours nationaux se déroulent en Bretagne.

Par catégorie.
La première manche du Championnat National des bagadoù 2017 (Kenstrivadeg vroadel ar bagadoù) de première catégorie se déroulera à Brest ce 12 Février. Pour assister à la seconde manche, il faudra se rendre au Festival Interceltique de Lorient.
Ce sera le 68e Championnat national.
Plus de 700 musiciens d’une quinzaine de formations viendront devant un public de plus en plus large chaque année, présenter leurs meilleures compositions.
D’autres Championnats nationaux se dérouleront tout le long du printemps pour les quatre autres catégories.

Vidéo du Bagad Kemper, Vice Champion 2016.

Contenu exclusif NHU Bretagne. Reproduction interdite en l’état, même partielle, sur tout autre site internet, des contenus textes et images. Par contre vous pouvez partagez le lien ou nous écrire à redaction@nhu.bzh pour en parler.
Vous appréciez ce contenu, commentez en bas de cette page; et partagez cet article sur vos réseaux sociaux via ces icônes couleurs.

Précédent Guide Michelin en Bretagne : 47 étoiles pour 11 hermines
Suivant Notre sous-sol breton est-il à offrir ?

A propos de l'auteur

Rémy PENNEG
Rémy PENNEG 96 articles

"Essayer ou ne rien faire". Quand on aime la Bretagne corps et âme, à un moment, il faut essayer d'agir et de créer pour participer, même très modestement, à son rayonnement et à son avenir. Avec l'aide avisée d'une poignée de volontaires, nous créons NHU La Bretagne positive.

D'autres articles qui devraient également vous intéresser

La Bretagne en cent mots

Si vous n’aviez que cent mots pour définir la Bretagne, quels seraient-ils ? La Bretagne vous tient à coeur, mais de quelle(s) manière(s) ? Êtes-vous plutôt romantique avec la Bretagne,

Euro 2016 : la fraîcheur des petites nations

Euro de football 2016 : un vent frais apporté par les petites nations L’Euro 2016 de football, qui se déroule en France actuellement, voit briller de nombreuses équipes de nations comparables

Bretagne à 4 ou à 5 départements ?

Départements : il est grand temps de traiter d’union avec les séparatistes de la Bretagne Fini le temps de la discorde entre les deux camps : ceux qui souhaitent cinq départements en Bretagne, et

5 commentaires

  1. Job
    février 11, 08:49 Répondre
    "Je suis heureux.., c'est le bonheur total..", avait déclaré Polig MONJARRET vers la fin de sa. Vie alors qu'il assistait à la finale du championnat des BAGADOU à LORIENT ..! Il était heureux du résultat du travail de toute une vie..!! C'est le même bonheur qui uni ces jeunes qui travaillent chaque jour de façon tout à fait bénévole pour arriver à cette qualité d'ensemble ..! Oui.., il pouvait être heureux.., il l'avait bien mérité ..! Merci POLIG ..!!, à lui et à tous celles et ceux qui l'ont épaulé..!
  2. […] aussi le nombre important de jeunes présents dans ces bagadoù (lire à ce propos l’article publié sur ce sujet par le site NHU). Nous retrouvons cet intergénérationnel entre ceux qui ont connu les premières heures de […]

Laissez un commentaire