symphonique

Exceptionnel : en mode symphonique les hymnes européen et breton

de Rémy PENNEG
Publié le Dernière mise à jour le

Interpréter l’Hymne à la Joie de l’Europe et l’hymne Bro Gozh Ma Zadoù de Bretagne dans un couvent dit « des Jacobins ». Il fallait oser !
Depuis l’an 1369 le Couvent des Jacobins de Rennes est un haut lieu de l’Histoire de Bretagne et de sa culture.
Sa première pierre fut posée en présence du Duc de Bretagne Jean IV.

En outre, c’est là que Anne de Bretagne signe un traité avec le Roi de France Charles VIII, en 1491. Récemment, des fouilles préventives ont révélé que le Couvent des Jacobins de Rennes fut également la dernière sépulture. Pour plus de huit-cent nobles bretons au fil des siècles.

Plusieurs années d’importants travaux aboutissent aujourd’hui aux séances inaugurales de ce Centre des Congrès de Rennes Métropole. Dont un grand auditorium d’un millier de places à l’acoustique parfaite.

L’Orchestre Symphonique de Bretagne.

Ainsi ces 10 et 11 Janvier prochains vont se dérouler deux soirées inaugurales tout à fait exceptionnelles.
Notamment sous la direction musicale du Gallois Grant LLEWELLYN et de son administrateur général américain Marc FELDMAN, l’OSB Orchestre Symphonique de Bretagne va combler les amateurs.

L’Orchestre Symphonique de Bretagne interprètera la symphonie n°9 de Ludwig van Beethoven se terminant par l’Ode à la Joie de Schiller. C’est cette ode qui est devenue l’hymne de l’Europe. Ainsi donc cet Hymne à la Joie sera interprété par près de deux cent choristes. Dont des choristes bretons et ceux, cousins gallois, du BBC National Chorus of Wales.

Cette soirée exceptionnelle s’ouvrira magistralement avec l’interprétation du Hen Wlad Fy Nhadau / Gro Gozh Ma Zadoù, l’hymne national gallois et breton. En mode symphonique par l’ensemble des choristes et des musiciens de L’Orchestre Symphonique de Bretagne au grand complet.

Émotion et fierté assurées …

Soprano : l’irlandaise Helen KEARNS.

Les deux soirées exceptionnelles affichent depuis longtemps complet.

Soutenez votre média breton !

Nous sommes indépendants, également grâce à vos dons.

A lire également

4 commentaires

Exceptionnel: en mode symphonique, les hymnes européen et breton | POELLGOR BRO GOZH MA ZADOU 7 janvier 2018 - 13h31

[…] NHU, la Bretagne positive, 7 janvier 2018 […]

Répondre
logodenn 7 janvier 2018 - 19h03

Lorsque l’on entend l’hymne Gallois , les commentateurs disent ou écrivent : écoutez c’est formidable , ça donne la chaire de poule.
quand le même concerne les Bretons , tout le monde continue comme si de rien n’était et l’on entend quelques fois :à oui , c’était l’hymne breton,continuons ,rien à cirer.
il reste hélas beaucoup de chemin à faire vers la reconnaissance

Répondre
La Rédaction 8 janvier 2018 - 10h21

Demat dit Logodenn. Votre dernière phrase est très juste. D’où l’intérêt de ne plus attendre et de de faire connaître au plus grand nombre le Bro Gozh Ma Zadoù. Merci de votre commentaire et de nous suivre. A galon.

Répondre
Fabrig Kere 6 décembre 2021 - 8h04

encore faudrait-il publier une version mélodiquement correcte : https://t.co/n8jXRg4Z3T ou https://t.co/WdeHDehuTt par exemple (les Bretons font trop souvent une double erreur en ne chantant pas « dispont ‘ kreiz » sur les mêmes notes que « ar brezel » et « vel mur » sur les mêmes notes que « tra ma » ! Même l’Hymne homologué par la Région Bretagne (Administrative) comporte cette double erreur !!! sans même parler de l’orchestration elle aussi homologuée, une version complètement nulle et bidon, au son d’un pauvre binioù noyé dans un orchestre pseudo-symphonique (sans doute l’Orchestre National de Bretagne, comme par hasard implanté à RENNES et NON à NANTES) … rappelons enfin qu’il en existe une version gallésante, puisque Rennes & Nantes sont en terres gallèses, et que la 5ème bande noire du gwenn-ha-du / blanc-e-neirr est celle du Pays Nantais BRETON ! et si on parlait de Réunification Administrative svp ?

Répondre

Une question ? Un commentaire ?

Recevez chaque mois toute l’actu bretonne !

Toute l’actu indépendante et citoyenne de la Bretagne directement dans votre boîte e-mail.

… et suivez-nous sur les réseaux sociaux :

Notre mission

NHU veut faire savoir à toutes et tous – en Bretagne, en Europe, et dans le reste du monde – que la Bretagne est forte, belle, puissante, active, inventive, positive, sportive, musicienne…  différente mais tellement ouverte sur le monde et aux autres.

Participez

Comment ? en devenant rédacteur ou rédactrice pour le site.
 
NHU Bretagne est une plateforme participative. Elle est donc la vôtre.