Tamm Kreiz lance CanalBreizh, la webradio dédiée à la musique bretonne.

Tamm Kreiz lance CanalBreizh, la webradio dédiée à la musique bretonne.

CanalBreizh, la webradio et l’application de la danse bretonne.

Né de l’idée de Jérôme FLOURY et Stéphane JULOU, Tamm-Kreiz diffuse depuis seize ans sur internet l’agenda des festoù noz.
Depuis cinq ans le site a évolué. Il propose aujourd’hui quatre agendas : fest-noz et fest-deiz , concerts de musique bretonne, stages liés à la culture bretonne, et cercles celtiques et bagadoù.
Fort de près de 100 000 visites mensuelles et de 3,9 millions de pages vues par an, Tamm-Kreiz est le premier média fest-noz et est devenu indispensable pour annoncer gratuitement les événements bretons.

tamm

CanalBreizh, la webradio de Tamm Kreiz

Tout savoir sur le fest noz.

Outre des dates, sur Tamm-Kreiz on découvre également les fiches des groupes et couples de sonneurs qui animent nos soirées ainsi que leur discographie.
La discographie de Tamm-Kreiz est gérée par Louis alias NozBreizh. Il a en sa possession quinze mille titres de musique bretonne.
L’idée de valoriser cette discographie nous est venue en 2005, mais faute de moyen nous avons dû cesser. Mais aujourd’hui c’est bel et bien parti avec l’ouverture de CanalBreizh.

tamm

CanalBreizh le nouvelle webradio de la musique bretonne.

Tamm Kreiz crée CanalBreizh.

CanalBreizh a donc été créé par Tamm-Kreiz et Dastum afin de valoriser le patrimoine oral de Bretagne, cher à Dastum, et de valoriser le contenu de la discographie de Tamm-Kreiz.
Les autorisations légales de diffusion ont été obtenu et la webradio ouvrira le Samedi 21 janvier dans la matinée.
On pourra la retrouver via l’application de Tamm-Kreiz sur Google Play ou via le site www.canalbreizh.bzh
Le plus de CanalBreizh c’est qu’en écoutant la musique, on a accès à la fiche du groupe. Mais aussi à ses dates et sa discographie d’un seul coup d’oeil. Chaque site ou blog pourra également intégrer un widget pour diffuser CanalBreizh.

CanalBreizh, demandez le programme.

Les programmes de la webradio sont réalisés par une dizaine de bénévoles se répartissant deux demi-journées dans la semaine. Chaque Vendredi un musicien aura une « carte blanche » de deux heures qui sera diffusée trois jours dans la journée.
Dans un premier temps c’est donc 100% de musique et dénué de publicité !
Mais il est prévu que dans un second temps, soit effectuées des retransmissions en direct de quelques festoù noz et dans un troisième temps, nous prévoyons des plateaux mais aussi des émissions en partenariat avec les radios bretonnes diffusant sur le canal hertzien.

Contenu exclusif NHU Bretagne. Reproduction interdite en l’état, même partielle, sur tout autre site internet, des contenus textes et images. Par contre vous pouvez partagez le lien ou nous écrire à redaction@nhu.bzh pour en parler.
Vous appréciez ce contenu, commentez en bas de cette page; et partagez cet article sur vos réseaux sociaux via ces icônes couleurs.

Précédent Photographe est un métier : coup de gueule de Philippe MANGUIN
Suivant Bretagne Magazine, le Paris Match breton

A propos de l'auteur

Stéphane JULOU
Stéphane JULOU 2 articles

Je suis passionné de culture bretonne et surtout de fest-noz, pour lesquels je sillonne la Bretagne en long et en large afin de découvrir les artistes. Co-initiateur du site Tamm-Kreiz, j'en suis le coordinateur depuis 2012.

D'autres articles qui devraient également vous intéresser

Le Gulf Stream change et la Bretagne en dépend directement.

Le Gulf Stream, ce grand courant qui vient baigner l’Europe. Depuis la nuit des temps, l’Atlantique nord est parcouru de multiples courants océaniques. Dont le principal et le plus connu

La Bretagne serait-elle à vendre à la découpe ?

Ma plage n’est pas à vendre ! La pression de la finance privée se fait de plus en plus précise. En Bretagne comme ailleurs en Europe occidentale. D’un côté, et

De résidences secondaires, y en a t-il trop en Bretagne ?

Les résidences secondaires grignotent notre territoire. Certes, la Bretagne est attractive. Et elle le sera de plus en plus dans l’avenir. Pour son bien sur de nombreux points. Mais il

0 commentaire

Pas encore de commentaire.

Soyez le premier ! Commentez cet article !

Laissez un commentaire