Promouvoir le fest-noz par les sons d’aujourd’hui

Promouvoir le fest-noz par les sons d’aujourd’hui

Nom de code de l’opération : #Fest

L’association Tamm-Kreiz lance une vaste opération de séduction du fest-noz auprès du jeune public

Suite à un constat réalisé sur le terrain et avec les organisateurs de festoù-noz, la jeunesse (cible 16-25 ans) est de moins en moins présente en fest-noz. Si les causes ne sont pas clairement identifiées, l’effet est visible dans la majorité des festoù-noz. Donc des jeunes de moins de vingt cinq ans oui il y en a, mais une faible majorité du public.

Nous avons proposé aux organisateurs en 2014 de proposer la gratuité aux – 18 ans…. Le bilan en fut médiocre. Car le prix d’un fest-noz n’en est pas la cause.

#fest

Tamm Kreiz l’incontournable

Treize ambassadeurs.

Afin de lancer une opération, Tamm-Kreiz est donc allé chercher de l’expertise auprès de sociologues et de spécialistes de la jeunesse. Puis de ces entretiens a découlé l’axe de travail de Tamm-Kreiz :  » Promouvoir le fest-noz par les sons d’aujourd’hui. »… Afin que les jeunes puissent s’identifier à une ou plusieurs de ces sonorités qu’elles soient, rock, punk, ska, reggae, electro, indé ou orientales. Par ailleurs, Tamm-Kreiz a donc repéré des groupes musicaux proposant ces sonorités et des étudiants ont sélectionné les treize ambassadeurs du projet :
Digresk, Kaïffa, Hamon-Martin quintet, Fleuves, Plantec, Ourawen, Startijenn, les Ramoneurs de Menhirs, Natah, Waf*, Beat bouet trio, ‘Ndiaz et JMK, auquels s’ajoute le groupe vainqueur du concours Interlycée de Lannion, C’harr-nij.

Le projet se #Fest se décline en plusieurs phases :

  • Les 15 et 16 Décembre 2017 une captation vidéo a été réalisée en collaboration avec Kendalc’h, War’l Leur et B.C.D. Au cours de laquelle fût filmé une simulation de fest-noz. Le but étant de créer des vidéos d’apprentissage simple pour aider les danseurs novices.
  • Puis lancement d’une compilation #Fest, gratuite et tirée à cinq mille exemplaires. Elle sera offerte aux organisateurs de festoù-noz ainsi qu’au public venant à la tournée #Fest et lors de show case.
  • Ensuite, création d’une vidéo de promotion du fest-noz « décalée » qui sera diffusée sur le web et la TV, sous la forme de tryptique. Une vidéo qui se présente comme voulant casser les préjugés et méconnaissances du fest-noz.
  • Des show case en lycées en partenariat avec le concours Interlycée de Lannion (en cours)

    #fest

    Les groupes Startijenn et El Taqa

Tournée #Fest sur la Bretagne avec les dates 2018 suivantes :

  • 30 Mars à Nantes : Hamon-Martin quintet, François Robin (org : Agence culturelle de Loire Atlantique et Tamm-Kreiz)
  • 31 Mars à Pleucadeuc : Digresk, Kaïffa et Nostrad (Org : Astou’ci et Tamm-Kreiz)
  • 04 Avril à Brest : ‘Ndiaz, Startijenn, Mo’Jo, Ben&Leon (Org: Setu et Tamm-Kreiz)
  • 06 Avril à Ergué-Gabéric : Fleuves, Waf* et Ourawen (Org : Lirzhin et Tamm-Kreiz)
  • 06 Avril à Lannion : Plantec, Beat bouet trio et C’harr-nij (Org : Div-Yezh Lannuon et Tamm-Kreiz
  • Le 20 Avril 2018 : Diffusion en direct sur Tamm-Kreiz et son #Festbook, du Concours Interlycée de Lannion, afin de promouvoir le concours et de montrer le déroulement de la journée.

#FinduFest

Précédent Liz B. Photographe en Bretagne
Suivant Bretagne, sois belle ... mais tais-toi !

A propos de l'auteur

Stéphane JULOU
Stéphane JULOU 3 articles

Je suis passionné de culture bretonne et surtout de fest-noz, pour lesquels je sillonne la Bretagne en long et en large afin de découvrir les artistes. Co-initiateur du site Tamm-Kreiz, j'en suis le coordinateur depuis 2012.

D'autres articles qui devraient également vous intéresser

Le dictionnaire amoureux de la Bretagne

Les dictionnaires amoureux. A vrai dire il s’agit d’une série d’ouvrages édités chez Plon Fayard. En outre on y retrouve le Dictionnaire amoureux de l’Égypte et le Dictionnaire amoureux de la Chine. Également

Je Suis Bretonne : Ines LE BIHAN, designer internationale

Ines LE BIHAN : qui est cette Bretonne ? Cette jeune femme originaire de Combrid en Cornouaille bretonne n’a pas encore trente ans. Et déjà les plus grandes entreprises internationales

« Notre rêve ne mourra jamais », par Alex SALMOND

Entretien avec Jacques Yves LE TOUZE, spécialiste breton des questions écossaises, à propos de Alex SALMOND, ex Premier Ministre d’Écosse et de son dernier ouvrage De formation économiste, Alex SALMOND

2 commentaires

  1. SEB
    janvier 23, 15:52 Répondre
    Personellement je viens du monde de ce qu'on appelle "les free party " ...........bou tabou :) et bien non non et non !!! Ma fourchette musicale est très large et mes style musicaux de predilection sont les musiques electroniques dans leur ensemble et toutes les musiques ou groupes celtiques ou' sous influence ( Pogues , Dubliners , Dropkicks murphys , Gilles servat , Try yann et bien d'autre Glenmor( un exemple ;) ) .......ou soldat louis et bien sur tout le traditionnel Breton et nos bagadou , ou de nos cousins irlandais , gallois , ecossais .... Le son d'une cornemuse me donne + de frisson qu'un mur d'enceinte en free party par exemple ! Cet instrument me mets la chair de poule !!! Prenons l'exemple des Pogues en irlande !!! Shane Mc Gowan et sa troupe ont démocratisé des instruments reservé a l'epoque au traditionnel , emmenant avec eux une pléhtore de groupe de rock/folk/punk celtique et une jeunesse irlandaise avec .....encore aujourd'hui ils sont un exemple precurseur !!! Je prends maintenant l'exemple d'un instrument : le violon ! Quel puissance dès qu'il est sorti de " ces classique" .............Bref osons osons et dansons !! Faire de nos festou noz ce que seul les irlandais ont su faire !!! le PUB ! un lieu de rassemblement de 7 à 77 ans .................;)
  2. SEB
    janvier 23, 16:07 Répondre
    Une vidéo qui exprime parfaitement ce texte ... https://www.youtube.com/watch?v=6rfT2Gmnm94

Laissez un commentaire