En Bretagne, l’aubépine ou l’Arbre de Mai.

En Bretagne, l’aubépine ou l’Arbre de Mai.

Le printemps est précoce en Bretagne.

L’aubépine – Crataegus monogyna – peut y fleurir en Avril. Toutefois c’est en Mai qu’elle se pare traditionnellement de ces délicates fleurs qui embaument les chemins bocagers. Parfois l’aubépine est  nommée épine blanche – Spern Gwenn en breton. Son bois pâle la distingue de l’épine noire, le prunellier ou Spern du. Avant que les barbelés et autres clôtures n’envahissent nos campagnes, aubépines, prunelliers, églantiers et ajoncs formaient des haies infranchissables. Également l’aubépine pouvait, dit-on, protéger un village de la foudre ou du mauvais œil. Sa croissance est lente. Ainsi à Saint-Mars-sur-la Futaie (Mayenne, France) une aubépine aurait atteint un âge canonique de mille sept cent ans. Il n’est pas rare de rencontrer des aubépines pluri-centenaires.

aubépine

Aubépine en langue française et Spern Gwenn en breton. L’Arbre de Mai en Bretagne. Photo : Stéphane BROUSSE

L’aubépine incarnait la pureté chez les Celtes.

Dans la mythologie romaine, elle était assimilée à Maïa, mère du Dieu Hermès. Puis elle sera dans le monde chrétien le buisson de Marie. Dans la Grèce antique, les aubépines étaient consacrées à Hymen, déesse du mariage. Pendant la période médiévale, elle symbolisait la fidélité matrimoniale. Durant les noces, les jeunes gens arboraient un rameau d’épine blanche. Leurs chambres nuptiales étaient parées de pétales afin de garantir la fertilité des jeunes époux. Ses fruits – les cenelles – aux nombreuses vertus thérapeutiques ont été retrouvées sur des sites préhistoriques. Dioscoride (entre 20 et 40 après JC et vers 90) médecin grec, évoquait les propriétés hypotensives de cette plante. Elles seront confirmées par la médecine au milieu du XXe siècle.

Croyances …

Ainsi les Bretons de naguère croyaient que l’aubépine – jamais atteinte par la foudre – était protégée par le diable et ses acolytes. Des couronnes de rameaux fleuris étaient tressées afin de s’assurer de la magnanimité des divinités forestières. L’aubépine – arbre de mai – était parfois nommée Buisson de Beltane, en référence à cette antique fête celtique qui célébrait la nuit du 30 Avril au 1er Mai le retour de la lumière.

Photo header : Fleurs de prunellier ou Spern Du (Épine noire en langue française)
Pour en savoir plus sur nos végétaux en Bretagne, cliquez sur ce lien direct.

Précédent Bretagne : quand on détourne une fête avant qu'elle ne devienne nationale.
Suivant Je suis Breton : Yves ROCHER, les cosmétiques partout dans le monde ...

A propos de l'auteur

Stéphane BROUSSE
Stéphane BROUSSE 24 articles

Je ne suis pas un naturaliste au sens strict du terme mais plutôt un raconteur d’histoires naturelles. Mes premières chroniques ont été publiées dans Horizons Nature et Religions et Histoires. Je participe depuis quelques années à la création d’une collection ayant pour sujet la faune en Bretagne aux éditions Yoran Embanner

D'autres articles qui devraient également vous intéresser

Peut-on encore sauver les langues de Bretagne ?

Le breton est utilisé par des entreprises de pointe et arrivera bientôt sur le moteur de recherche Qwant. Encourageant, mais il en faudra plus pour assurer sa pérennité, ainsi que

Escargot de Quimper versus Stade brestois

Escargot de Quimper / Elona quimperiana En dépit de sa désignation vernaculaire, le gastéropode quimpérois n’est pas une espèce endémique mais une espèce vivant en  Bretagne. L’Escargot de Quimper est 

Sarrasin, le diamant de la gastronomie bretonne …

A tout seigneur, tout honneur … le sarrasin, diamant breton. La graine de sarrasin à la forme d’un diamant et est une véritable richesse économique et culinaire de Bretagne. C’est

2 commentaires

  1. Kameled da kenta
    mai 12, 22:17 Répondre
    Ni Hon unan est surtout l'un des premiers titres de Youennn Gwernig sur 45 tours L'un de mes seuls rares collectifs.
    • La Rédaction
      mai 13, 09:07 Répondre
      Bonjour et merci, beaucoup, de cette information que nous ignorions. On ne trouve pas le morceau sur Google, ni sur Deezer. S'il vous plaît, auriez-vous les paroles et/ou un enregistrement à nous confier ? Trugarez

Laissez un commentaire