Larid : pourquoi avoir écrit ce petit livre et à l’intention de qui ?

Larid : pourquoi avoir écrit ce petit livre et à l’intention de qui ?

Le voyage de Larid, le goéland breton.

Larid. Je suis enseignante depuis fort longtemps. Et comme beaucoup, il ne m’a pas échappé que les ados lisent de moins en moins.  Pourtant un patrimoine tel que le nôtre se doit de perdurer de multiples manières et le livre en fait partie.
J’ai donc personnifié un jeune goéland, nommé Larid (puisqu’ils appartiennent à la famille des ‘laridés’), qui rencontrera ensuite Larus, un senior.  Mon histoire s’attache à montrer le tissu familial que nous entretenons tous, même si les codes de la société ont changé, le lien entre générations et tout ce que l’on peut partager ou s’apprendre, et cela sur fond  de patrimoine  exceptionnel qu’il soit naturel, culturel, historique, économique, etc…
Compte tenu du « cahier des charges adolescents » (imposé par moi)  j’ai fait relativement court,  pour les inciter à lire, tout en gardant leurs préoccupations. J’ai ainsi respecté l’idée de la diversification de la société (comme elle existe aussi chez les laridés), du développement de la personnalité, du respect de notre environnement, des luttes et joies que représentent le fait d’apprendre, de grandir, de vivre sa vie et d’atteindre ses buts, le tout ponctué de petites références au vocabulaire breton.
L’un de mes fils conducteurs est aussi et surtout l’insularité, ce qu’elle signifie, comment elle est vécue,sans que je puisse être exhaustive sur le sujet, bien évidemment. Sur les quinze îles du Ponant, deux sont vendéennes, oui je sais (Aix et Yeu), mais le thème du voyage et de l’insularité permet de les englober.
Je vous souhaite Bonne Lecture, bon vol et bon vent.
Previous Les algues, le nouvel or bleu de la Bretagne
Next L'intérêt commun est-il celui de l'État : le cas des lanceurs d'alerte.

Á propos de l'Auteur

Francine THIEFFIN
Francine THIEFFIN 1 posts

Je suis Professeur d'Allemand et Professeur de F.L.E ( Français Langue Étrangère) ayant vécu plusieurs années à l'étranger pour enseigner (Finlande, Egypte, Suisse, Maghreb et Qatar). J'ai publié deux romans puis j'ai commencé à écrire des nouvelles pour un public adolescent. Mes passions sont la photo (j'expose de temps à autre) et la voile en tant que coéquipière.

Lisez les autres articles de cet Auteur ...

Vous pourriez aussi aimer

Je Suis Bretonne : Ines LE BIHAN, designer internationale

Ines LE BIHAN : qui est cette Bretonne ? Cette jeune femme originaire de Combrid en Cornouaille bretonne n’a pas encore trente ans. Et déjà les plus grandes entreprises internationales

Finboard, nouvelle activité nautique inventée en Bretagne.

Elvasport, l’histoire. Finboard. J’ai créé la société Elvasport en avril 2016. Cette dernière à pour objet de développer et commercialiser des produits innovants dans le milieu du nautisme. Mon projet

« Les Frères Kerveguen », une politique fiction très réussie.

Depuis quelques jours,  « Les frères Kerveguen », la politique-fiction d’Yvon OLLIVIER, est disponible dans les bonnes librairies. Après « La désunion française » et « La France comme si », l’auteur s’impose un peu plus

Commentaires

Pas encore de commentaires ?

Vous pouvez être le premier/la première à commenter ce post.

Laissez votre réponse