Libérez les énergies citoyennes

Faire de Sein une île autonome en énergies renouvelables

Au bout de la pointe du raz, l’île de Sein (Enez Sun) émerge à peine de l’eau. L’île se retrouve donc aux premières lignes des conséquences du réchauffement climatique. Sur l’île, l’électricité est produite par la multinationale EDF qui brûle ainsi  420 000 litres de fioul par an. Une énergie polluante et très coûteuse dont le surcoût est réglé par l’ensemble des citoyens via leur facture d’électricité
énergies

Vent, mer et soleil bretons contre EDF

Las de cette situation et de plusieurs décennies d’inaction et de fausses promesses, un tiers des habitants ont crée la société Ile De Sein Energies en 2011. Leur but ? Faire de Sein une île 100% renouvelable en produisant de l’énergie propre et citoyenne tout en en créant de l’activité sur l’ile. Un véritable projet de territoire. Une initiative vertueuse qui n’a malheureusement pas pu voir le jour. A qui la faute ?
Même sur les iles non interconnectées comme Sein, l’Etat a donné le monopole du réseau à EDF. Un amendement accepté en commission avait bien été voté en première lecture au Sénat puis supprimé à l’Assemblée.

Plus de 30 ans après la lutte de Plogoff c’est aujourd’hui sur Enez Sun que se joue une bataille décisive pour la planète. Les protagonistes sont les mêmes. D’un côté la multinationale EDF et ses soutiens politiques. Et de l’autre les citoyens. En revanche, les rôles ont changé. Cette fois c’est le géant du nucléaire et ses milliards qui se retrouvent dans le camp des opposants. A Sein plus qu’ailleurs, à coup de campagne de communication, pressions et fausses promesses, l’entreprise souffle le chaud et le froid sur une transition énergétique dont elle n’a jamais voulu.

 

énergies

A Enez Sun comme ailleurs, libérons nos énergies citoyennes

Est ce réellement une surprise ?

Il eut été étonnant que les mêmes acteurs, multinationales et gouvernements nationaux, qui ont créé la crise écologique que nous traversons nous en sortent comme par magie.

La transition vers un monde plus juste écologique, c’est nous les citoyens, tous les jours qui la faisons. Les chiffres parlent d’eux même. L’essor de l’économie collaborative est tel qu’il est littéralement en train de changer le monde. Selon un récent rapport de plusieurs organisations internationales, l’énergie citoyenne et renouvelable pourrait représenter 50% de l’énergie produite et consommée en Europe en 2050. Créant ainsi des centaines de milliers d’emplois sur les territoires comme la Bretagne. Encore faut-il en avoir le droit.
Considérant ce monopole illégal et immoral IDSE a décidé de contester le monopole de la multinationale. Au niveau français mais aussi européen afin de récupérer la maitrise du réseau. La société a mis en place un crowdfunding sur la plateforme Citizencase avec le soutien des associations Force 5 et ATREIS pour financer ces actions juridiques
Le participant peut ainsi apporter son soutien économique mais aussi moral face à cette bataille décisive qui se joue aujourd’hui à Sein. Plus que jamais la petite île se retrouve au coeur de l’histoire et nous pouvons en soutenant et diffusant cet appel aux dons contribuer directement au dénouement favorable de cette initiative locale.
Libérez les énergies citoyennes – Roomp frankiz d’an energizhioù sitoaian
Contenu exclusif NHU. Reproduction interdite, même partielle, sur tout autre média, des contenus textes et images.
Vous appréciez ce contenu, commentez en bas de cette page; et partagez cet article sur vos réseaux sociaux via ces icônes couleurs
Précédent Escargot de Quimper versus Stade brestois
Suivant Championnat du Monde windsurf 2016 en Bretagne

A propos de l'auteur

Pierrig LAGATHU
Pierrig LAGATHU 1 articles

Je suis un habitant de Bretagne, amoureux de ses îles, qui milite pour une transition écologique durable menée à partir d'initiatives citoyennes, en Bretagne et dans le monde.

D'autres articles qui devraient également vous intéresser

La Bretagne serait-elle à vendre à la découpe ?

Ma plage n’est pas à vendre ! La pression de la finance privée se fait de plus en plus précise. En Bretagne comme ailleurs en Europe occidentale. D’un côté, et

Vu de Bretagne : la démission de Nicolas HULOT.

La démission de Nicolas HULOT ou les limites d’un système. Pour celles et ceux pour qui ce n’était pas encore assez limpide, la démission de Nicolas HULOT sonne comme un

L’Europe fédérale est pour vous une « contagion » ou la Démocratie en marche ?

Recomposition de l’Europe et pouvoir régional. Le pouvoir central français et ses médias affiliés ont beau feindre de ne rien voir, on assiste bien à une recomposition de l’Europe. Recomposition

2 commentaires

  1. Gibbi4
    octobre 11, 16:33 Répondre
    Oui Pierrig, nous sommes tous amoureux des îles de Bretagne et de Sein notamment. Mais que faire pour qu'aboutisse le beau projet des Senans ? Parce que la campagne de Crowdfounding qu'ils ont lancé a encore du mal à convaincre et on est à la moitié des 10 000€ escomptés. Sur Citizencase, on peut contribuer. 300 personnes à 20 € seulement et l'objectif est atteint....Désertons 3 minutes nos clavier et soutenons ce projet qui nous concerne tous....
    • Rémy PENNEG
      octobre 12, 18:30 Répondre
      Bonsoir. Presque tout est dans la communication. Qui connaît votre projet aujourd'hui ? Trop peu de monde. Vous n'avez pas les moyens d'EDF pour communiquer, mais nous avons tous accès au plus fabuleux moyen de communication et de diffusion qui existe. Qui est gratuit de plus. INTERNET. Si vous souhaitez continuer cette conversation, en privé sur contact@nhu.bzh . Merci

Laissez un commentaire