✅ Louis XIV de retour sur le lieu de ses crimes

✅ Louis XIV de retour sur le lieu de ses crimes

Louis XIV, ce roi français qui ruina l’économie de la Bretagne et fit massacrer des dizaines de milliers de Bretonnes et de Bretons.

Le groupe alimentaire Norac a acquis la reproduction en miniature de la statue de Louis XIV qui se trouvait avant la révolution Place du Parlement de Bretagne, au prix de 2,37 millions d’euros. Cette statue fut édifiée en son temps pour renforcer le pouvoir royal après la Révolte des Bonnets Rouges et la terrifiante répression infligée à la ville de Rennes/Roazhon et aux paysans bretons coupables de défendre leurs libertés.
L’œuvre doit être transférée au musée des Beaux Arts de Rennes et inaugurée en grande pompe le Samedi 17 septembre 2022.
Je m’interroge.
Faut-il à nouveau célébrer le culte de la grandeur nationale pour marquer les esprits d’un sceau indélébile ?
La démocratie chancelante, le lien social en perdition justifient-ils le retour de ce type de propagande ?
Ces gens cultivés ne peuvent pas ignorer ce que signifie le retour de Louis XIV sur le lieu de ses crimes.

louis XIV

Les marques du Groupe Daunat du mécène français Bruno Caron

Le PDG du groupe Norac se dit heureux de cette «plongée dans l’histoire de la Bretagne».

Mais de quelle Histoire parle-t-il s’il ne songe pas un seul instant à évoquer le sort des victimes du «grand roi» ?
Ce qui réunit les hommes, ce n’est pas le sentiment d’une grandeur partagée ou la crainte du puissant, mais avant tout le lien de justice. Est-il juste de replacer à Rennes/Roazhon la statue de celui qui réprima aussi durement la même ville, coupable d’avoir su dire non à sa volonté d’impérialisme et à l’augmentation des impôts pour financer ses guerres de conquête ? «La bourse du Roi profonde comme la mer, comme l’enfer toujours béante» affirme une Gwerz de l’époque.
C’est le même roi qui jeta son armée du Duc de Chaulnes pour martyriser Roazhon et toute la Bretagne révoltée des papiers timbrés. Même si on ne l’enseigne pas dans nos écoles, la ville de Rennes et les Bretons s’en souviennent encore. Il suffit de regarder nos églises du pays bigouden au clocher rasé. De songer aux viols de masse dans les cités traversées par les dragons. Sous chaque arbre ployait un pendu. La Marquise de Sévigne trouvait cela … “distrayant“. C’était en 1675.

Ainsi, 2,3 millions d’euros, défiscalisés à 90% : il s’agit bien d’argent public.

Est-il juste de payer 2,3 millions d’euros pour une réplique de statue lorsque la politique linguistique de la région Bretagne n’accorde que 8 millions d’euros pour sauver deux langues d’une mort programmée ? Si nous replaçons ce type de dépense sur l’échelle des valeurs, c’est à désespérer de la dépense publique.

N’y-a-t-il pas des causes plus nobles justifiant une telle dépense ?

Il est juste en Démocratie de questionner la dépense publique. Les mœurs ont évolué et on risque moins d’être pendu. Si l’on me demandait mon avis, je proposerais de mettre cette statue aux enchères pour la revendre au plus offrant et de consacrer la moitié de la somme obtenue aux associations culturelles bretonnes et l’autre moitié aux associations caritatives.
Alors on nous répondra : « mais vous ne comprenez rien à l’art ».
Sans doute, oui ! Mais je ne souffre pas de préférer n’importe quelle représentation artistique à celle d’un tyran assis sur son cheval

Lire aussi

En Bretagne, Louis XIV a encore besoin d’argent …

✅ Soutenons les six Bonnets Rouges de Gwiglann/Guiclan

Previous ✅ Nous rassembler pour construire l'autonomie de la Bretagne
Next ✅ Ouessant/Enez Eusa : Sinistrose en mer d'Iroise

Á propos de l'Auteur

Yvon OLLIVIER
Yvon OLLIVIER 39 posts

Je suis Juriste et Porte parole de la Coordination des Juristes de Bretagne. Également Auteur des essais "La désunion française " aux Éditions L'Harmattan en 2012, et de "La France comme si" aux Éditions Le Temps en 2015. Et Auteur des romans "Lom ar geol", "Proella, le chant des âmes perdues" et "Les frères Kerveguen" aux Éditions Yoran embanner.

Lisez les autres articles de cet Auteur ...

Vous pourriez aussi aimer

✅ La Communauté Autonome Basque, un exemple d’autonomie pour la Bretagne

Une large autonomie est possible en Bretagne selon l’exemple de la Communauté Autonome Basque de l’autre côté des Pyrénées. Lorsqu’on explique en France que l’on est favorable à l’autonomie des

✅ Novembre, le mois de la mémoire

La Grande Guerre à mille kilomètres dans l’est de la Bretagne. Novembre : ayons une pensée en ce moment pour nos Grands Pères et Arrières Grands Pères. Pour tous ceux

Le pouvoir central veut différer les élections régionales

Depuis 2004, les élections régionales se déroulent en Mars tous les six ans. Suite au nouveau charcutage des limites territoriales des régions administratives de 2014, les dernières ont été retardé

1 Comment

  1. Penn kaled
    septembre 14, 08:19 Reply

    Devezh mat ,j’espère que votre article est parvenu au groupe en question ,il se serait honoré de faire un don de cette somme par exemple à coop Breizh et à diwan

Laissez votre réponse