Covid19 : centralisme, quand tu nous tiens

Covid19 : centralisme, quand tu nous tiens

Covid et centralisme : où est la différenciation tant prônée par certains ?

Centralisme quand tu nous tiens !
Voici une carte intéressante publiée dans le journal Sud Ouest : trois mois et demi de mortalité dans les départements français.

centralisme-quand-tu-nous-tiens

Covid19 – centralisme quand tu nous tiens – Carte Sud Ouest

 

Plus des deux-tiers des départements “français”, dont les Côtes d’Armor, ont constaté moins de décès (en vert) pendant les derniers trois mois et demi que durant la même période l’an dernier. Voire pas plus (en jaune). Ceci malgré la détérioration des conditions de vie en EPAHD. Ainsi que l’arrêt de nombreux traitements médicaux urgents, se traduisant par des décès supplémentaires.

Cela est en total décalage avec l’anxiété que la diffusion d’une information indifférenciée et centralisée a généré dans tout l’hexagone. Également avec les mesures homogènes qui ont été imposées partout. Donc en contournant systématiquement toutes les assemblées et les élus locaux bien plus proches du terrain, par définition.
La lourde facture économique et sociale se paiera en bonne partie par des populations vivant là où la pandémie n’a pas sévi.

centralisme-quand-tu-nous-tiens

Carte de Bretagne – nombre de décès en services hospitaliers en Bretagne pour cause de coronavirus Covid19 à la date du 29 juin 2020

Centralisme, quand tu nous tiens !

Cela met aussi lourdement en cause le tropisme centraliste des médias régionaux.
Une épidémie aussi bien localisée géographiquement était relativement facile à circonscrire (tests, déplacements, traitements) sans avoir à plomber tout le reste des territoires avec de lourdes conséquences humaines, sociales et économiques à venir.

✅ Pour aider NHU Bretagne ✅
c’est là, sur Tipeee

Source carte header : mapthenews.maps.arcgis.com

Lire aussi

La crise du Covid est révélatrice de l’obsolescence de la Ve République

Pourquoi la Bretagne est moins touchée par le Covid19 ?

Coronavirus et autres épidémies en Bretagne

Previous Breizhwashing et greenwashing : moins tu es propre, plus tu te laves !
Next En Bretagne, nous voulons un véritable Ministère de la Mer

Á propos de l'Auteur

Jean Jacques MONNIER
Jean Jacques MONNIER 2 posts

Jean-Jacques MONNIER a enseigné l'histoire et la géographie dans le secondaire et le supérieur. Engagé à 20 ans à l'UDB, conseiller municipal pendant 21 ans, il s'est installé dans le Trégor en 1972, passant un doctorat d'état sur l'histoire et la géographie du comportement politique des Bretons. Il a participé à l'aventure collective de "l'Histoire de la Bretagne et des pays celtiques" publiée par l'association Skol Vreizh, 27 ouvrages dont le récent "Toute l'histoire de Bretagne". Depuis 2006, il se consacre surtout, en duo avec Olivier CAILLEBOT, issu des médias, à la vulgarisation de l'histoire de Bretagne sous la forme de conférences, de CD, de DVD et de séries pour la radio et la télévision.

Lisez les autres articles de cet Auteur ...

Vous pourriez aussi aimer

✅ L’Académie française et ses contradictions, par Michel Feltin-Palas

Protection du français au Canada : les contradictions de l’Académie française Les Immortels se réjouissent des actions menées en faveur du français au Canada, où il est une langue minoritaire.

✅ La loi sur les langues régionales adoptée au Sénat 

Une victoire pour Fañch et les brittophones Portée par le groupe Écologie-Solidarité-Territoires, la loi sur les langues régionales dont je suis l’auteur, a été adoptée aujourd’hui par les Sénateurs. C’est

Un point sur la politique linguistique en Bretagne, par Paul MOLAC

La politique linguistique de Jean Michel BLANQUER … A propos de la politique linguistique, j’ai récemment interrogé le ministre de l’Education nationale, Jean-Michel Blanquer, sur la rentrée scolaire pour l’enseignement

Commentaires

Pas encore de commentaires ?

Vous pouvez être le premier/la première à commenter ce post.

Laissez votre réponse