fusion de communes

Fusion de communes et disparition de noms bretons.

de Charles KERGARAVAT
Publié le Dernière mise à jour le

Fusion de communes.
Trente six communes nouvelles ont été créé le 1er janvier 2018. Elles regroupent quatre vingt treize communes anciennes. Très souvent avec la disparition des noms historiques de ces communes.

Mon ami Dr Art HUGHES, un linguiste et professeur d’université Ulster en Irlande s’est rendu à Bieuzy les Eaux dans le Morbihan depuis quarante ans.
Cette commune a prévu de fusionner avec Pluméliau.
Voici la lettre ouverte envoyée à la presse locale pour dénoncer la disparition de ce nom historique.

Monsieur le rédacteur,

Je suis un érudit de langues et de littérature celtiques. Je viens en Bretagne depuis plus de 40 ans pour apprendre le breton.
Un endroit qui m’est cher est Bieuzy Les Eaux (Bihui an Dour). J’ai été triste de voir que la mairie a voté pour une fusion avec Pluméliau (3 juillet 2018). Même si cela continue (malgré la pétition des habitants de Bieuzy), il n’y a pas de raison de changer le nom de Bieuzy Les Eaux.
Bieuzy est un saint qui remonte au 6ème siècle. Il vient un siècle plus tard que St Patrick. En Irlande, nous avons des noms de lieux liés à St Patrick, tels que: Dún Phádraig / Downpatrick « La Forteresse de St Patrick »; ou Tobar Phádraig / Patrick’s Well « La Fontaine de St Patrick ».

Nous, en Irlande

N’imaginerions jamais de retirer ces noms de lieux de notre carte car ils sont une partie si précieuse de notre héritage. Dans les années à venir, nous célébrerons les 1500 ans de St Bieuzy. Je ne connais aucun autre pays au monde qui se débarrasserait d’un si beau nom historique.
Malgré les fusions administratives, conservons le précieux héritage de nos noms de lieux bretons. Saint Biuhi mérite de vivre comme son nom est lié au vieux breton biu « vivant ».
Arrêtons cette sottise qui est équivalent à du vandalisme culturel !
Consacrons à jamais le nom vénérable de Bieuzy Les Eaux (Bihui an Dour).

Avec mes salutations les plus distinguées.

Dr A.J. Hughes MA, MèsL, PhD
L’Université de Ulster, Irlande”

Soutenez votre média breton !

Nous sommes indépendants, également grâce à vos dons.

A lire également

4 commentaires

alphmu 8 juillet 2018 - 14h51

Je ne suis pas bretonne mais depuis ma tendre enfance j’y ai passé des vacances inoubliables. Quelle idée stupide de vouloir regrouper les villages. Qu’on regroupe certaines activités par intérêt financier ou pour être plus efficace, pourquoi pas, mais que chacun garde son nom et devienne un quartier de l’ensemble comme cela se passe en ville , en gardant son identité ,ses lieux-dit etc… J’aime trop la Bretagne et toutes ses particularités pour la voir se dissoudre dans le commun. Bientôt il faudra devenir breton pour rester français.!!!!!

Répondre
La Rédaction 9 juillet 2018 - 7h17

Bonjour et merci de ce beau commentaire.

Répondre
Seb.G 9 juillet 2018 - 20h40

Comment peut ont laisser faire ça ! je suis loin d’etre un bretonnant a proprement parler mais quand ont sait le tresor que represente ces lieu dit sur l’origine , le passé l’histoire du lieu en question !!!? ces un veritable scandale et les maires et mairie en sont pour beaucoup !!! c’est n’importe quoi tout simplement ! Notre identité disparait avec nos lieu dit , et le Brrton regarde……………………:( triste epoque !)

Répondre
La Rédaction 10 juillet 2018 - 7h55

Bonjour et merci. Tout tien en un seul mot : l’identité. La société que d’aucuns organisent pour nous l’imposer travaille à nous ôter toutes nos identités, tous repères. Et la toponymie fait partie de ces repères.

Répondre

Une question ? Un commentaire ?

Recevez chaque mois toute l’actu bretonne !

Toute l’actu indépendante et citoyenne de la Bretagne directement dans votre boîte e-mail.

… et suivez-nous sur les réseaux sociaux :

Notre mission

NHU veut faire savoir à toutes et tous – en Bretagne, en Europe, et dans le reste du monde – que la Bretagne est forte, belle, puissante, active, inventive, positive, sportive, musicienne…  différente mais tellement ouverte sur le monde et aux autres.

Participez

Comment ? en devenant rédacteur ou rédactrice pour le site.
 
NHU Bretagne est une plateforme participative. Elle est donc la vôtre.