Les infirmiers hospitaliers bretons parmi les moins rémunérés de l’OCDE

Les infirmiers hospitaliers bretons parmi les moins rémunérés de l’OCDE

En Bretagne les infirmiers et infirmières sont parmi les plus mal payés d’Europe.

Depuis plusieurs années déjà, le corps infirmier hospitalier en Bretagne, comme dans le reste de l’Hexagone, tente d’alarmer les pouvoirs publics de sa  situation.
Car indépendamment des effectifs, des responsabilités et des horaires, il y a la rémunération.
Or au moins sur ce plan là, la situation des Infirmiers et Infirmières de Bretagne est indigne. Voire dramatique.
Ces Personnels bien formés, à notre disposition totale dès lors que nous sommes hospitalisés, sont parmi les moins bien rémunérés au monde par rapport au salaire médian général.
Ainsi l’OCDE Organisation de Coopération et de Développement Économique nous révèle les derniers chiffres.
Pour un diplôme en moyenne équivalent à une licence, et pour des conditions de travail de plus en plus difficiles, les Infirmiers et Infirmières exerçant en Bretagne perçoivent en moyenne 5% de moins que le salaire moyen, toutes professions incluses.

infirmiers

Écart des salaires moyens des Infirmiers hospitaliers dans l’OCDE

Au plus bas.

Car il y a pire. Bien pire si l’on compare les conditions salariales des Infirmiers de Bretagne avec nos voisins européens. Ou même ailleurs dans le monde.
En effet, au Mexique, la société reconnaît le vrai travail des Infirmiers et Infirmières. Ainsi leur rémunération moyenne est d’environ le double de leur salaire médian national. Par exemple en Espagne le salaire infirmier hospitalier est supérieur de 28%, et en Grèce de 20%. Pour l’ensemble de l’OCDE c’est 14% supérieur. Il n’y a qu’en Lettonie que c’est pire qu’en Bretagne. Même bien pire. En Lettonie, le salaire médian d’un Infirmier est de 22% inférieur à leur moyenne salariale nationale.

Sur vingt neuf pays étudiés par l’OCDE, nous nous situons en 26e position. Seules la Finlande, la Hongrie et la Lettonie respectent encore moins le travail de leurs Infirmiers et Infirmières.

La faillite d’un système.

Il n’est pas admissible que ces dizaines de milliers d’Infirmières et Infirmiers exerçant en Bretagne soient aussi mal rémunérés.
Tout au long de notre vie, de la naissance à la mort, ces personnes sont à notre écoute, pour le meilleur et plus souvent pour le pire. L’évidence voudrait que ces Personnels soient plus rémunérés que la moyenne toutes professions incluses.

Source : Challenges.fr et OCDE.
L’OCDE compte en 2017 trente cinq pays membres dans le monde.

Précédent Le scandale financier de l'hydrolienne bretonne.
Suivant Carte interactive de la qualité de l'air respirable.

A propos de l'auteur

NHU Bretagne
NHU Bretagne 226 articles

Sur NHU Bretagne, plateforme collaborative de promotion d'une Bretagne qui croit de plus en plus en elle pour se forger dès maintenant un avenir meilleur, chacun d'entre vous peut intervenir, sous deux formes. Occasionnellement ou de façon plus permanente en signant votre article de votre nom; ou par discrétion, en ne souhaitant pas être nommé. La signature du contenu sera alors NHU Bretagne.

D'autres articles qui devraient également vous intéresser

GR34 le chemin de grande randonnée de Bretagne.

GR comme Grande Randonnée pour les moins initiés. GR34 En le nomme aussi Chemin des Douaniers. Simplement parce que ce chemin on ne peut plus côtier a été imaginé à

Quand la Bretagne se fait un rail : droguée du train.

Quimper Brest par rail ou la gabegie d’argent public. C’est au printemps 1857 que le premier train arrive à Rennes et en 1865 il viendra jusqu’à Brest. Enfin le rail

Gilets jaunes : aujourd’hui le Chaos, demain ce sera la Chienlit

Le chaos ? Depuis le 17 novembre, le président et le gouvernement sourds à la montée des aigreurs, légitimes, sur le fond, des Gilets jaunes, participent, à la montée de

0 commentaire

Pas encore de commentaire.

Soyez le premier ! Commentez cet article !

Laissez un commentaire