Les infirmiers hospitaliers bretons parmi les moins rémunérés de l’OCDE

Les infirmiers hospitaliers bretons parmi les moins rémunérés de l’OCDE

En Bretagne les infirmiers et infirmières sont parmi les plus mal payés d’Europe.

Depuis plusieurs années déjà, le corps infirmier hospitalier en Bretagne, comme dans le reste de l’Hexagone, tente d’alarmer les pouvoirs publics de sa  situation.
Car indépendamment des effectifs, des responsabilités et des horaires, il y a la rémunération.
Or au moins sur ce plan là, la situation des Infirmiers et Infirmières de Bretagne est indigne. Voire dramatique.
Ces Personnels bien formés, à notre disposition totale dès lors que nous sommes hospitalisés, sont parmi les moins bien rémunérés au monde par rapport au salaire médian général.
Ainsi l’OCDE Organisation de Coopération et de Développement Économique nous révèle les derniers chiffres.
Pour un diplôme en moyenne équivalent à une licence, et pour des conditions de travail de plus en plus difficiles, les Infirmiers et Infirmières exerçant en Bretagne perçoivent en moyenne 5% de moins que le salaire moyen, toutes professions incluses.

infirmiers

Écart des salaires moyens des Infirmiers hospitaliers dans l’OCDE

Au plus bas.

Car il y a pire. Bien pire si l’on compare les conditions salariales des Infirmiers de Bretagne avec nos voisins européens. Ou même ailleurs dans le monde.
En effet, au Mexique, la société reconnaît le vrai travail des Infirmiers et Infirmières. Ainsi leur rémunération moyenne est d’environ le double de leur salaire médian national. Par exemple en Espagne le salaire infirmier hospitalier est supérieur de 28%, et en Grèce de 20%. Pour l’ensemble de l’OCDE c’est 14% supérieur. Il n’y a qu’en Lettonie que c’est pire qu’en Bretagne. Même bien pire. En Lettonie, le salaire médian d’un Infirmier est de 22% inférieur à leur moyenne salariale nationale.

Sur vingt neuf pays étudiés par l’OCDE, nous nous situons en 26e position. Seules la Finlande, la Hongrie et la Lettonie respectent encore moins le travail de leurs Infirmiers et Infirmières.

La faillite d’un système.

Il n’est pas admissible que ces dizaines de milliers d’Infirmières et Infirmiers exerçant en Bretagne soient aussi mal rémunérés.
Tout au long de notre vie, de la naissance à la mort, ces personnes sont à notre écoute, pour le meilleur et plus souvent pour le pire. L’évidence voudrait que ces Personnels soient plus rémunérés que la moyenne toutes professions incluses.

Source : Challenges.fr et OCDE.
L’OCDE compte en 2017 trente cinq pays membres dans le monde.

Previous Le scandale financier de l'hydrolienne bretonne.
Next Carte interactive de la qualité de l'air respirable.

Á propos de l'Auteur

NHU Bretagne
NHU Bretagne 345 posts

NHU Bretagne, plateforme collaborative francophone de promotion d'une Bretagne qui croit de plus en plus en elle pour se forger dès maintenant un avenir meilleur. #CroirePlusEnNous #FaireNousMemes #DeciderNousMemes Les articles en anglais pour dire notre Bretagne au reste du monde sont signés NHU Brittany.

Lisez les autres articles de cet Auteur ...

Vous pourriez aussi aimer

Appel à la mobilisation de Jean Michel LE BOULANGER

Pour les collégiens, pour les lycéens et pour le tildé. Par Jean Michel LE BOULANGER. Le Conseil régional de Bretagne a présenté au gouvernement un pré-projet de « Pacte girondin

Skoazellva, le nouveau réseau solidaire d’entraide en Bretagne

Skoazellva est une initiative citoyenne bretonne. Solidarité et entraide, une réalité vraie en Bretagne. Peut-être plus que dans d’autres pays. NHU est l’acronyme de Ni Hon-Unan qui signifie en langue

ESAT : une société se juge à sa capacité d’intégration de tous ses membres avec respect et dignité.

Les Établissement et Services d’Aide par le Travail (ESAT) font parties des structures qui vont dans ce sens. Les ESAT sont des établissements médico-sociaux qui ont pour objectif l’insertion sociale

Commentaires

Pas encore de commentaires ?

Vous pouvez être le premier/la première à commenter ce post.

Laissez votre réponse