NHU … pourquoi ces trois lettres ?

NHU … pourquoi ces trois lettres ?

NHU Bretagne, le média internet participatif breton et citoyen.

NHU … pourquoi ces trois lettres ?
En 2015, l’idée de départ est de créer un média internet où chacun(e) peut venir écrire et s’exprimer librement à propos de la Bretagne. Également avec l’idée d’évoquer autrement les thèmes qui font notre quotidien en Bretagne. Au lieu de laisser aux autres le seul soin de parler de la Bretagne, plutôt le faire Nous-Mêmes. Ce sont ces deux mots Nous-Mêmes qui sont le principal pilier de notre démarche.

NHU … pourquoi ces trois lettres ?

Et Nous-Mêmes se dit Ni Hon-Unan en breton.
Essentiellement, ce sont deux raisons qui ont surtout motivé le choix de ces trois lettres seules.
D’abord, l’expression bretonne Ni Hon-Unan n’est pas évidente pour les non brittophones. Puis notre démarche s’organise en langue française.

Quel nom de domaine internet retenir ?

Le choix du nom de domaine est extrêmement important. Surtout il se doit d’être aussi court que possible pour une meilleure mémorisation. Également pour éviter toute erreur d’écriture.
Alors, ni-hon-unan ? Pourquoi pas, mais deux tirets et la lettre h en début d’un mot sont autant de sources d’erreurs possibles.
Donc notre préférence alla logiquement pour l’acronyme NHU.
Le nom de domaine de NHU Bretagne est on ne peut plus simple et efficace. Trois fois trois lettres : trois w pour commencer, puis .nhu … et en point bzh eveljust !

NHU existe déjà …

Quelques mois après ce choix de l’acronyme NHU, un Breton vivant au Togo nous rappela que Nous-Mêmes se traduit par Sinn Féin en gaélique irlandais. Et que ce Sinn Féin est un parti politique républicain irlandais militant activement pour l’unité territoriale de l’île. NHU Bretagne n’est pas un parti politique mais milite à sa façon pour l’unité territoriale de la Bretagne.
Encore plus tard, un Lecteur nous fit remarquer qu’un NHU exista dans les années 90 dans les environs de Brest surtout. Il s’agissait d’un modeste mouvement autonomiste qui dura très peu de temps. Sans doute le même NHU qui revendiqua courant 2016 quelques tags menaçant sur un mur de la société minière australienne Variscan qui creusait en Bretagne à la recherche de minerais.

Notre NHU se veut juste, et modestement, un outil de communication numérique collaboratif au service des Bretonnes et des Bretons soucieux d’un autre avenir pour la Bretagne.

Previous L'obésité et le surpoids progressent en Bretagne.
Next Bretagne des festivals : éloge de la culture, encore et toujours !

Á propos de l'Auteur

NHU Bretagne
NHU Bretagne 270 posts

Sur NHU Bretagne, plateforme collaborative de promotion d'une Bretagne qui croit de plus en plus en elle pour se forger dès maintenant un avenir meilleur, chacun d'entre vous peut intervenir, sous deux formes. Occasionnellement ou de façon plus permanente en signant votre article de votre nom; ou par discrétion, en ne souhaitant pas être nommé. La signature du contenu sera alors NHU Bretagne.

Lisez les autres articles de cet Auteur ...

Vous pourriez aussi aimer

TRISKALIA : Enfants et Agriculteurs ne se rencontreront pas le 14 Juin.

NHU Bretagne publie en clair et en intégralité le post récemment diffusé sur la page Facebook du groupe TRISKALIA.  Nous n’avons reçu aucune demande de TRISKALIA pour diffuser ce texte.

Un retour de l’Écotaxe en Bretagne ? Certains y pensent à Paris.

L’Écotaxe en Bretagne, le retour ? Les Assises de la Mobilité (!!) se tiennent en ce moment à Paris et vont durer trois mois. Trois mois d’intenses réunions et de

Conflit entre État central et collectivités locales.

Un conflit  … un de plus Aujourd’hui, dans nos territoires de Bretagne, nos cinq départements ont compétence à aider les entreprises. Quoi de plus normal, logique et naturel que les

Commentaires

Pas encore de commentaires ?

Vous pouvez être le premier/la première à commenter ce post.

Laissez votre réponse