Yello Park, un tout nouveau grand stade en Bretagne dès 2022

Yello Park, un tout nouveau grand stade en Bretagne dès 2022

Du Stade de la Beaujoire au Yello Park.

Le stade de la Beaujoire à Nantes a été construit en 1984 et devrait être détruit en 2022. Ce grand stade de trente sept mille places ne serait plus aux normes. De 1984 à 2022, pendant presque quarante ans donc, des centaines de rencontres de football s’y seront déroulées sans problème devant au plus trente sept mille spectateurs. Mais les nouvelles normes de l’UEFA disent que cela ne sera plus possible.
Aménager l’actuel stade ? Trop cher bien sûr.
Alors on décide de faire plus cher encore : un stade flambant neuf. Logique non ?

Trop petit la Beaujoire ?

Le nouveau stade aura quarante mille places. Tout ça pour seulement trois mille places de plus ?
Le nom de code de ce projet de nouveau grand stade du foot breton est Yello Park. Ce Yello Park est actuellement composé de Nantes Métropole propriétaire de l’actuel Stade de la Beaujoire. Nantes Métropole est financièrement très intéressée à ce projet parce que la destruction relativement peu coûteuse du stade de la Beaujoire va libérer des terrains très bien placés et desservis pour une juteuse opération immobilière.
Puis dans Yello Park il y a aussi le FC Nantes.
Enfin le groupe immobilier et financier Réalités.

Lui trouver un nom.

Yello vient du mot anglais « yellow » pour jaune, la couleur fondatrice des canaris du FC Nantes. Selon la société Yello Park, ce ne serait pas le nom retenu pour nommer ce nouveau stade breton.

Rennes a rebaptisé son Stade de la Route de Lorient en Roazhon Park.

Alors, quel sera le nom choisi pour nommer ce nouveau stade, dont l’emplacement n’a pas encore été dévoilé ? Y aura t-il, comme ce fut le cas pour le Roazhon Park, une consultation populaire ? Ce qui nous semble parfaitement normal. Nous suivrons le cours de ce projet, plus financier et immobilier que sportif. Et vous tiendrons informés.

La Bretagne n’avait eu aucune rencontre sur son territoire durant l’Euro 2016 de foot.
Espérons que ce stade amène en Bretagne quelques belles rencontres de foot durant les Jeux Olympiques de 2024.
Précédent European Garden Heritage Network : un award en Bretagne.
Suivant BoestBox le toute dernière box bretonne

A propos de l'auteur

NHU Bretagne
NHU Bretagne 221 articles

Sur NHU Bretagne, plateforme collaborative de promotion d'une Bretagne qui croit de plus en plus en elle pour se forger dès maintenant un avenir meilleur, chacun d'entre vous peut intervenir, sous deux formes. Occasionnellement ou de façon plus permanente en signant votre article de votre nom; ou par discrétion, en ne souhaitant pas être nommé. La signature du contenu sera alors NHU Bretagne.

D'autres articles qui devraient également vous intéresser

Bretagne : découvrez 8 atouts majeurs trop méconnus.

La Bretagne possède d’innombrables atouts. Mais les connaissez-vous tous, ces atouts ? Certains sont parfois au mieux ignorés, au pire dissimulés. Il ne faudrait pas non plus qu’on prenne la

Sorties d’automne: Guerlesquin, Chantepie, le renouveau d’une terre de sculpture.

En Bretagne, on aime la sculpture. Les lieux historiques bretons, qu’ils soient profanes ou religieux, rivalisent de merveilles sculptées, en bois (souvent polychrome), ou en granite… On ne compte d’ailleurs

Bretagne, terre de sports et de sportifs.

Bretagne, terre de sportives et de sportifs On ne le sait que trop peu, mais la Bretagne est une vraie terre de sports, qui repose sur trois disciplines majeures :

4 commentaires

  1. ILP
    septembre 26, 04:04 Répondre
    Et pourquoi pas "Melen Park" ?
    • La Rédaction
      septembre 26, 18:57 Répondre
      On va peut-être organiser une consultation bientôt dans les colonnes de NHU Bretagne pour ce nom. Melen Park est donc une première proposition. Merci
  2. Glazec
    septembre 27, 09:30 Répondre
    J'ai entendu dire que le nouveau stade serait construit sur le parking attenant au futur ancien stade.
  3. Arvirargus
    octobre 21, 09:23 Répondre
    La couleuvre et le canaris Jusqu’à présent la vie était calme et encore paisible à la Beaujoire, un quartier à taille humaine, quelques commerces, des pavillons modestes de personnes issues de la classe moyenne, des espaces verts immenses, des quartiers populaires, des lieux de cultes ; bref très verdoyant et agréable à vivre malgré d’immenses parkings. Le stade ne gêne donc pas trop les riverains surtout depuis un plan de circulation efficace. Quand il n'y a pas match, la zone n'est pas morte comme on peut l'entendre, on y vit, on y joue, on apprend aux enfants à faire du vélo.. Puis comme un coup de tonnerre, on nous impose une décision entre un élu et un business man douteux. Ensuite on va nous demander notre avis... Chercher l'erreur puisque la décision est prise. Ce projet va ainsi contribuer à plusieurs choses qui questionnent, on me dira hors sujet sur certains points peut être mais tant pis: -Faire la fortune d’un type listé dans les panama papers et qui planquerait son fric en Belgique, au Luxembourg et dans les îles vierges ; vous me direz dans ce milieu : « tous pourris » et vous avez raison -Faire l’apanage d’un évadé fiscale qui s’est lancé il y a peu dans l’allongement des pénis, simple observation... -Défigurer un quartier au non du football business et d’une densification urbaine alors que tant de villes moyennes se meurent partout dans le pays ; à quoi bon cette véritable concentration dans quelques villes? A quoi bon la métropolisation imposée? -Un gaspillage pur et simple pour satisfaire la mégalomanie d’un homme et de ses amis, alors qu’il suffit d’ajouter 3000 places, ce n’est pas la mer à boire -Engendrer un effet de masse, monumental dès l’arrivée à la sortie de la Beaujoire, que cela va être lait et bruyant! -Faire la nique aux architectes des bâtiments de France car le stade est dans le périmètre d’un bâtiment classé:la mairie de Ranzay -Une baisse de l’ensoleillement sans parler des ombres portées sur nos habitations du fait de la hauteur de 40 mètres probable de l’ouvrage -Signer la mort des petits commerçant ambulant actuels -Augmenter les tarifs des places -Rendre les parkings payants -Priver les Nantais de leur stade puisqu’il sera celui du nouveau seigneur corrompu; c’est un véritable hold up culturel -Priver le parc des expositions d’un grand nombre de place qui va sûrement en demander de nouveaux -Abîmer sévèrement l’environnement paisible des bords de l’Erdre toute proche, belle rivière d’eau rendu quasi stagnante suite à d’ambitieux projets de canalisation du siècle dernier -Engorger la zone les soirs de match mais pas seulement -Voir des immeubles de grandes hauteurs pousser autour de cette nouvelle El Dorado qu’est devenu ce cher sport collectif et populaire -Engendrer des bouchons monstres et nous faire respirer un air sale ; lui il s’en moque puisqu'il dormira tranquillement dans son yacht non imposable Il va y avoir une concertation certes mais accepter la méthode qui consiste à imposer: non, nous réjouir du gaspillage: jamais!

Laissez un commentaire