• La Bretagne, puissance économique
  • La Bretagne, puissance économique
  • La Bretagne, puissance économique

La Bretagne, puissance économique

La Bretagne possède beaucoup plus d’atouts que nombre de régions européennes et doit se considérer comme puissance économique

Puissance économique d’un pays qui possède 2700 kilomètres de côtes maritimes.

Depuis toujours les Bretons ont commercé avec les autres pays européens comme l’Espagne, la Hollande, l’Angleterre, l’Ecosse et l’Irlande … La richesse de nos eaux préservées et nos côtes déchiquetées battus par les vents du large font de la Bretagne l’un des tous premiers gisements d’algues de qualité au monde; et cette richesse encore insuffisamment mise en valeur nous ouvre de fabuleux horizons. Nous avons des énergies renouvelables non polluantes considérables, mais en prend t-on suffisamment conscience : les marées bien sûr; le vent, véritable richesse nationale; et même le solaire.

Aujourd’hui, nous possédons une agriculture parmi les plus puissantes d’Europe, et ce malgré les problèmes actuels, et les bretonnes et les bretons sont partout reconnus comme formant un peuple travailleur, innovant, bien formé et instruit.

Puissance économique de la Bretagne

L’agriculture bretonne est puissante

Face à la mondialisation, et forte de tous ces atouts et qualités, la Bretagne ne doit pas craindre l’avenir. Bien au contraire, elle est une puissance économique, modeste certes, mais en parfaite capacité pour s’adapter et inventer de nouveaux modèles, en économie, dans le domaine de l’instruction, dans les nouvelles technologies …

Notre jeunesse est extrêmement dynamique, inventive, pleine de ressources et de talents, et c’est cette jeunesse d’aujourd’hui qui fera la Bretagne de demain.

NHU Bretagne souhaite  mettre en valeur les vraies ressources de la Bretagne qui vont permettre de construire une Bretagne meilleure.
Si ces valeurs sont aussi les vôtres, nos colonnes vous sont offertes. Contactez-nous à redaction@nhu.bzh

« Rien n’est plus imminent que l’impossible » – Victor HUGO

Précédent La Bretagne minée sur 3% de son territoire, par des Australiens.
Suivant Changement d'heure : Molène et heure solaire

A propos de l'auteur

NHU Bretagne
NHU Bretagne 226 articles

Sur NHU Bretagne, plateforme collaborative de promotion d'une Bretagne qui croit de plus en plus en elle pour se forger dès maintenant un avenir meilleur, chacun d'entre vous peut intervenir, sous deux formes. Occasionnellement ou de façon plus permanente en signant votre article de votre nom; ou par discrétion, en ne souhaitant pas être nommé. La signature du contenu sera alors NHU Bretagne.

D'autres articles qui devraient également vous intéresser

Les fermes bio de Bretagne bien placées en Europe

Les fermes en bio en Bretagne Les fermes en bio en Bretagne se développent vite. En quelques années on est passé en Bretagne, comme ailleurs en Europe, du phénomène du bio qu’on

Le chômage en Bretagne

L’emploi en Bretagne, ou le chômage en Bretagne ? Que ce soit en français ou en breton, le chômage est un malheur. Comme sur de nombreux autres sujets, l’Europe est

L’indispensable relance du projet maritime breton.

La Bretagne oubliée des nouvelles cartes maritimes de l’Europe : faisons le point. Un véritable projet maritime pour la Bretagne. Confrontée au Brexit et à la nécessité de développer des

3 commentaires

  1. je vous invite a vous rendre sur eaux-et-rivieres.org Mon père né en 1917 me disait que dans son enfance à l'age de dix ans soit en 1927 toutes les eaux de sources étaient potables , l'eau y était limpide et tout le village venait s'y approvisionner . Des anciens de cette générations encore de ce monde peuvent en témoigner . Bretons Bretonnes qu'avez vous fait des eaux limpide des fontaines ? Ne croyez vous pas qu'il serait urgent de prendre en main le futur des générations qui vont vous suivre . cordialement
  2. Seb.G
    avril 07, 02:41 Répondre
    J'ai un exemple : On tape souvent ou ont montre (enfin pas moi ) ....les agriculteurs; eleveurs ; ect comme responsable de la polution de nos rivières......Ils le sont certe .....Mais ne font ils pas ce qu'ont l'agriculture qu'ont leurs a appris depuis le lycée agricole ? Ces gens là pour qui j'ai énormement de respect et auront toujours mon soutiens d'ailleurs , font ce qu'ont leurs appris comme dans n'importe quelle filière professionnelle ............ Une piste ? Changer la façon d'apprendre l'agriculture a la base , dès le départ !!! Sans ça , ça ne changeras pas ......Je ne suis pas sur aujourd'hui que celà soit enclenché ( peut etre ? je ne peux pas etre categorique la dessus ..j'aimerai qu'ont me contredise même )....... Personellement je suis pecheur de loisir du bord seulement en mer ....Beaucoup d'amis pecheur d'eau douce aussi ....En cette saison de la truite , ont me dit quelle sont en nombre ; mais je vous garantie qu'aucun ne s'aventure a en manger ............ça parle non ?

Laissez un commentaire