Les goélands agacés par les cris des Parisiens …

Les goélands agacés par les cris des Parisiens …

Les goélands agacés par les cris des Parisiens, de plus en plus nombreux sur leurs plages.

Re ‘zo re, trop c’est trop ! C’est le cri d’alarme que poussent les goélands en Bretagne. En effet, ils n’en peuvent plus de supporter les cris des Parisiens sur leurs plages. Ainsi que sur l’ensemble de leurs territoires naturels. Les goélands agacés par les cris des Parisiens … mais pas seulement par leurs cris !
Leurs espaces vitaux sont littéralement envahis par des hordes de Parisiens. Surtout pendant la saison estivale. Plus d’espace pour se reposer sur les belles plages de sable bretonnes, entre deux longs vols au large.
Les Parisiens crient tard dans la nuit et le sommeil des goélands s’en trouve très perturbé.

C’est selon les conditions météorologiques …

Quand le soleil est présent de le ciel bleu, les conditions de vie des goélands en Bretagne sont les pires. En effet les Parisiens s’étalent avec des congénères d’autres origines sur les plages, interdisant ainsi tout accès aux goélands. Par contre, comme ces jours-ci, si le ciel est couvert et les conditions pluvieuses, les Parisiens rentrent dans les terres ou restent dans leurs logements, attendant l’accalmie. Les goélands peuvent alors retrouver leurs aires de vie normale.
En attendant la fin de cette migration saisonnière qui leur rendra pour quelques mois leurs plages.

Conversation de quelques goélands bretons se plaignant des cris des Parisiens …

Une certaine presse se fait écho ces jours-ci de l’agacement des Parisiens face aux cris des goélands qui peuplent les toits de leur agglomération.
Ces quelques lignes tentent une réponse des Goélands de Bretagne.

Previous Danse bretonne, la communion d'un peuple
Next World Beer Awards 2019 : deux bières bretonnes championnes du monde

Á propos de l'Auteur

Rémy PENNEG
Rémy PENNEG 296 posts

"Essayer ou ne rien faire". Quand on aime la Bretagne corps et âme, à un moment, il faut essayer d'agir et de créer pour participer, même très modestement, à son rayonnement et à son avenir. Avec l'aide avisée d'une poignée de volontaires, nous créons NHU Bretagne.

Lisez les autres articles de cet Auteur ...

Vous pourriez aussi aimer

Mise au point de La Rédaction de NHU Bretagne …

Une mise au point s’impose suite à la publication de l’article de Jean Pierre BARDINET intitulé « Réchauffement climatique : et s’il s’agissait de désinformation », NHU Bretagne tient à souligner ce

Exposition Henry Moore à Landerneau : derniers jours …

Derniers quinze jours pour l’exposition Henry Moore à Landerneau! Fin septembre 2018, j’ai enfin pris le temps d’aller visiter l’exposition Henry Moore, à Landerneau. On ne présente plus la Fondation

Rugby et Tournoi des Six Nations : et la Bretagne ?

Les Bleus face à l’Écosse au Tournoi des Six Nations : vous souteniez qui ? L’actuel tournoi des six nations fut d’abord disputé à quatre. En effet de 1883 à

Commentaires

Pas encore de commentaires ?

Vous pouvez être le premier/la première à commenter ce post.

Laissez votre réponse