Canal de Nantes à Brest : notre trait d’union.

Canal de Nantes à Brest : notre trait d’union.

Le Canal, notre trait d’union

Le Canal, comme l’appellent tous ceux qui le connaissent. D’abord c’est un trait d’union sans égal entre les cinq départements qui composent aujourd’hui la vraie Bretagne. En réalité, une voie d’eau de quelques 360 kilomètres de long qui commence au coeur de la plus importante métropole de Bretagne, Nantes au sud. Puis s’écoule pour se jeter dans l’océan par l’Aulne maritime, tout à l’ouest.
Déjà les États de Bretagne vers 1580 commencent à canaliser quelques tronçons de rivières naturelles. Dont le but était de désenclaver le Centre Bretagne (le Kreiz Breizh). Ainsi ils n’auront de cesse d’y travailler jusqu’au projet du Comte François Joseph de Kersauzon en 1745 pour ce Canal breton de Nantes à Brest.

Qui restera lettre morte faute de financement de Paris.

Il faudra attendre le début du XIXe siècle et le blocus maritime du port de Brest par les anglais pour que Napoléon Ier crée une commission d’étude des voies d’eaux navigables en Bretagne. Afin de mettre le port de Nantes en relation avec nos autres ports bretons. Dont Brest, Saint Malo et Lorient sans passer par la mer.
Aux deux extrémités de Bretagne commencent les travaux qui dureront près d’un demi-siècle. C’est à dire le 07 Septembre 1811 à l’ouest à l’écluse du Guilly Glaz et au sud le 06 Mars 1813 en plein coeur de Nantes.

 

Canal de Nantes à Brest

Un chantier titanesque

En effet ce chantier gigantesque aménagera quelques six cent kilomètres de voie d’eau dans toute la Bretagne. En outre il verra la réalisation de centaines d’ouvrages de toutes sortes. Dont trois-cent vingt-cinq écluses. Car le Canal breton de Nantes à Brest est le principal axe fluvial de cet ensemble et aujourd’hui encore le plus connu. Mais de cet axe central sud-est nord-ouest, seront aussi creusés et aménagés des voies vers Rennes et la côte nord. Ou encore vers Lorient par le Blavet au départ de Pontivy.
Sur le seul Canal breton de Nantes à Brest seront construites 238 écluses. Dont certaines sont de véritables prouesses architecturales de génie civil. Et cela tout au long de cet aménagement de huit cours d’eau de l’intérieur Bretagne : Erdre, Isac, Oust, Blavet, Dore, Kergoat, Hyeres et Aulne. Le Lac artificiel de Guerledan engloutira plus tard dix sept de ces écluses.

La Grande Tranchée de Glomel.

L’un de ces grands travaux annexes se nomme la Grande Tranchée de Glomel, section de canal creusée à une altitude de 184 mètres. Et qui avait coûté à l’époque 160 millions de francs-or de 1860. Ce qui se traduirait aujourd’hui par une facture de près de 180 millions d’euros 2015.
A titre de seule comparaison, aujourd’hui le budget annuel cumulé des cinq mêmes départements qui composaient déjà la Bretagne à cette époque atteint à peine cinq milliards d’euros. Le budget de la région administrative dite de Bretagne atteint péniblement 1,4 milliard d’euros. Quand celui du Pays de Galles atteint les onze milliards d’euros. Pour un pays d’une superficie et d’une population d’un tiers moindre.

Château de Josselin en Bretagne

Châteaux de Bretagne à Josselin par Philippe MANGUIN de BreizhScapes, Photographe en Bretagne

Projet Canal breton de Nantes à Brest par NHU Bretagne.

Le grand Canal breton de Nantes à Brest n’est pas suffisamment mis en lumière. Quand il n’est pas quasi délaissé sur certaines portions.
NHU Bretagne pense que la promotion de cet ouvrage essentiel de la Bretagne intérieure doit impérativement être reconsidérée dans son ensemble. Et souhaite, avec votre appui à toutes et tous, élaborer un projet en ce sens.
Nous y reviendrons dans un prochain article.

D’ici là, si comme nous, vous aimez ce Canal et pensez qu’il mérite beaucoup mieux que sa situation actuelle, contactez-nous à redaction@nhu.bzh.
Nous avons un projet et nous recherchons des passionnés pour le mener avec nous.

D’ici là, nous ouvrons une nouvelle galerie photos entièrement consacrée au Canal breton de Nantes à Brest.

Précédent Environnement et protection des côtes bretonnes
Suivant Météo bretonne : pluie ou entrées maritimes

A propos de l'auteur

NHU Bretagne
NHU Bretagne 226 articles

Sur NHU Bretagne, plateforme collaborative de promotion d'une Bretagne qui croit de plus en plus en elle pour se forger dès maintenant un avenir meilleur, chacun d'entre vous peut intervenir, sous deux formes. Occasionnellement ou de façon plus permanente en signant votre article de votre nom; ou par discrétion, en ne souhaitant pas être nommé. La signature du contenu sera alors NHU Bretagne.

D'autres articles qui devraient également vous intéresser

Vu de Bretagne : les Gilets Jaunes et les PIGS, quel rapport ?

Les nouveaux PIGS arrivent … PIGS vous avez dit ? Et si la crise des gilets jaunes, n’était en fait que la queue de comète de la « crise grecque

Ce pays est au bout du rouleau … par Alain GLON.

Le pays n’a plus de marges de manœuvre. Ainsi 57 % du PIB de la France est engagé par la dépense publique. Puis il faut y ajouter 3 % de

L’assassinat d’Arthur de Bretagne et la fin de l’espoir breton

La reprise des hostilités Après le désastreux traité du Goulet, Arthur de Bretagne n’a d’autre possibilité que d’attendre la reprise des hostilités entre Philippe Auguste et celui qu’il faut bien

7 commentaires

  1. Jj
    janvier 04, 22:54 Répondre
    Bonjour Si ç est pour l interdire à la circulation vos mieux rien faire Je pense au pêcheur / agriculteurs / riverains On est entrain de le tuer en faisant ça, l âme du canal ç est les pêcheurs En faire une voie cyclable ça aussi ç est une trouvaille !!!!! De beau gravilliers / sable qui vont rester en place au 1er débordement alors que le goudron à du mal..... Tous les debarage soit disant pour faciliter la monter des saumons....... Mais bien sûr ça favorise seulement les rats gondin à a creuser les berges Bref je pense qu il faudrais déjà arrêter les bêtises en court avant de voir plus loin
    • Rémy PENNEG
      janvier 05, 13:24 Répondre
      Bonjour, Et merci de vos commentaires. Notre Canal doit apporter de la vie et de l'échange. Donc bien d'accord avec vous qu'il faut l'aménager pour qu'il soit raisonnablement accessible pour tous, les pêcheurs et les promeneurs, à pied ou en vélo. Il nous faut savoir le partager, et pour cela, il faudrait peut-être demander plus les avis des amoureux du Canal que de leur imposer.
  2. Céline
    janvier 05, 22:36 Répondre
    bonjour, Je vous cite m Penneg: "...qu'il faut l'aménager pour qu'il soit raisonnablement accessible pour tous, les pêcheurs et les promeneurs, à pied ou en vélo...". C'est juste, mais réducteur... et je suis bien triste de lire cela, moi qui m'enchantais d'un projet concernant le canal. Projet qui attise ma curiosité... quel est-il? Le canal, comme vous le rappelez dans votre historique ci-dessus à été bâti, creusé, pour y faire naviguer des bateaux. Gardons nous de l'oublier...
    • Rémy PENNEG
      janvier 05, 22:50 Répondre
      Bonsoir et merci pour votre commentaire. Lorsque nous parlons du Canal, nous n'évoquons pas les bateaux parce qu'il ne peut exister de Canal sans bateaux. Nous voyons, et sur ce point vous avez raison, qu'il faut le préciser; faute d'être suffisamment clair semble t-il. Nous allons vous contacter par email. Bonne soirée.
  3. yannick le boudec
    janvier 06, 05:46 Répondre
    à tous ceux qui émettent des phrases définitives sur ce canal allez voir notre site:http://canalguerledanpontivy.fr ceci dit intéressante initiative de nhu personnellement nous tenons à garder notre indépendance en tant qu'assos tout en apportant notre participation constructive au projet: on sait faire!
  4. bibllo
    juillet 04, 22:48 Répondre
    Bonsoir . J'ai le vrai plaisir de faire le tour de Bretagne par les voies navigables et donc la liaison Manche - Océan vers 1984 . C'était enchanteur . J'étais parti de Brest , puis Saint Malo , la Rance , démâtage à Dinan , puis Rennes , Redon ou nous avions remâté , puis l'Océan à Arzal , la côte Sud Bretagne jusqu'au port de Quimper en attendant de meilleures conditions de navigation , pour terminer ce Tro Breizh gant dour quelques semaines plus tard de Quimper à Brest . J'ai toujours regretté cette suppression du canal à Guerlédan pour faire cette liaison Brest Nantes ou Saint Malo - Brest . La vie au ralenti en canal (vitesse limitée pour ne pas détériorer les berges par les vagues d'étraves et les sillages ) . Dans ma mémoire , lorsqu'il avait été question de la création de la retenue de Guerlédan , il avait été dit que si besoin , l'EDF créatrice du barrage , gardait la possibilité de remettre en fonctionnement ce canal . N'abandonnons pas ce qui nous avais été promis . Même si le temps ... En tout cas , encore une belle leçon pour ne pas croire les officiels prometteurs qui eux même sont irresponsables sur le long terme , de façon certaine . D'ailleurs , qui veut vraiment être responsable personnellement sur ses deniers et ceux de sa famille ?

Laissez un commentaire