• Nantes est la plus grande ville de Bretagne
  • Nantes est la plus grande ville de Bretagne
  • Nantes est la plus grande ville de Bretagne
  • Nantes est la plus grande ville de Bretagne
  • Nantes est la plus grande ville de Bretagne
  • Nantes est la plus grande ville de Bretagne

Nantes est la plus grande ville de Bretagne

Nantes, grande métropole de Bretagne

Sur le 1,3 million habitants de Loire Atlantique, soit le quart de la population bretonne, la ville de Nantes abrite aujourd’hui assez précisément 300000 habitants. Comme Malmö en Suède, Bonn ou Karlsrühe en Allemagne. Ou encore Vigo ou Valladolid en Espagne, Nottingham en Angleterre, Kaunas en Lituanie ou Talinn la capitale de l’Estonie… Parmi quelques autres villes européennes.

Nantes et une des capitales économiques de la Bretagne

Hermines bretonnes et commerce maritime, emblèmes de Nantes

César évoque déjà Nantes et particulièrement la tribu celte des Namnètes. D’où le nom de la ville en breton : Naoned. Qui développe déjà certaines compétences pour la métallurgie grâce à des gisements productifs comme à La Meilleraye de Bretagne.
Nantes s’est appelé Condevincum au IIe siècle. Puis Portus Namnetum (Port des Namnètes) aux IIIe et IVe siècles. Également Namnetae plus tard.
Nantes fût conquise respectivement par des Saxons, Frisons, Francs et Allamans.

Nantes et les guerres

Pendant des décennies, Nantes et sa région seront au coeur de guerres sans merci. Entre la Bretagne et la Neustrie aux Marches de Bretagne, sans parler des Vikings. Il faudra attendre le Traité d’Angers en 851 entre Erispoë, Roi de Bretagne et le franc Charles le Chauve, après la Bataille du Grand Fougeray, pour que Nantes intègre le Royaume de Bretagne.
Mais une cinquantaine d’années plus tard, les Vikings, remontant la Loire, viendront envahir la région pendant une vingtaine d’années. Suivront des querelles entre Rennes et Nantes, qui sera ballotée entre Bretagne et Anjou, pour se voir attribuer le titre de capitale de la Bretagne.

Nantes, Bretagne, le château royal

Château des Ducs de Bretagne à Nantes

Commencera alors une longue période d’organisation et de prospérité pour cette cité. La construction de la Cathédrale commence en 1434, création de l’Université de Bretagne en 1460. Puis première imprimerie fondée en 1493. Enfin le Château des Ducs de Bretagne sera agrandi à partir de 1466 pour recevoir la Cour Royale de Bretagne.

Nantes et le commerce

Les siècles suivants verront son rôle politique se réduire au profit de Vannes et surtout de Rennes. En 1600, Naoned compte quarante mille habitants déjà. Ensuite, la cité nantaise va devenir un grand port maritime international et commerce avec l’Espagne, la Hollande, et le Portugal, d’où la présence durant longtemps de populations de ces pays. Également des Irlandais venus s’y réfugier. C’est aussi à cette époque que ce port déjà international va devenir le grand port négrier européen entre la côte africaine et les Antilles.

Dès 1720, ce grand port maritime représente 44% du commerce maritime de l’Hexagone et est très riche.
Construction navale, commerce de tissus, industrie sucrière et dérivés, conserveries de poissons, biscuiteries, manufacture de tabac, métallurgie, industrie chimique, etc … seront jusqu’à aujourd’hui les fondements économiques de Nantes de des villes avoisinantes le long de la Loire.

Aujourd’hui, Nantes, plus grande ville de Bretagne, et sa métropole, s’épanouissent rapidement, dans un environnement préservé, où il fait bon vivre, très près de l’océan, au bord du grand fleuve et à proximité immédiate du plus grand vignoble de Bretagne.

Sources : www.nantes.fr

Contenu texte libre de copie et de diffusion sous condition de mention de la source d’origine, soit www.nhu.bzh
Vous appréciez ce contenu, commentez en bas de cette page; et partagez cet article sur vos réseaux sociaux via ces icônes couleurs

Précédent Prendre la présidence de l'Union Européenne a seulement 26 ans !
Suivant Neizhig, le petit nid, devient la plus grande crèche bilingue de Bretagne

A propos de l'auteur

Rémy PENNEG
Rémy PENNEG 206 articles

"Essayer ou ne rien faire". Quand on aime la Bretagne corps et âme, à un moment, il faut essayer d'agir et de créer pour participer, même très modestement, à son rayonnement et à son avenir. Avec l'aide avisée d'une poignée de volontaires, nous créons NHU Bretagne.

D'autres articles qui devraient également vous intéresser

A la rencontre de Philippe ARGOUARCH de l’ABP Agence Bretagne Presse

Les interviews* de NHU Bretagne : Philippe ARGOUARCH de l’ABP Agence Bretagne Presse. Bonjour Philippe ARGOUARCH, et merci beaucoup d’avoir accepté notre demande d’interview et de nous recevoir au siège

Picasso sera en Bretagne de Juin à Novembre.

Venez découvrir Picasso en Bretagne. Après le Colombus Museum of Art de New York en 2016 et avant le Musée international Tate Modern à Londres au printemps 2018, venez découvrir

Stumdi, créateur et développeur de formation en breton

STUMDI, inégalé depuis 1985 ! Validé par plus de deux mille stagiaires Le seul à proposer un service d’insertion (gratuit et performant) L’association Stumdi a vu le jour en 1986. Les

1 commentaire

Laissez un commentaire