La Côte de Granit Rose en Bretagne, un petit Paradis caché.

La Côte de Granit Rose en Bretagne, un petit Paradis caché.

Août 2016, peu de temps après mon arrivée en Bretagne, je suis curieuse. Je cherche alors de nouveaux sites à visiter dans ma belle région d’adoption, heureusement tout est plus rapide avec Internet !

Je n’ai jamais visité les Côtes d’Armor.

Bon nombre d’informations, je lis, je lis …
Et mon regard s’arrête sur une image, celle de la Côte de Granit Rose. Granit Rose, jamais entendu parlé, je clique pour en savoir plus. A vrai dire, je ne regarde que les images et la localisation. Et nous voilà partis !
On se perd quelque peu, mais on l’aperçoit au loin. Un paysage unique. Splendide, apaisant, mystérieux, une odeur parfumée particulière, je ne sais d’où elle vient exactement. Paisible, on a envie d’en découvrir chaque recoin malgré le vent qui nous gifle le visage. Des heures durant, on s’isole, chacun veut être en paix pour découvrir cette côte rose, ce Paradis caché.

La Côte de Granit Rose.

Face à l’océan et dos à la turpitude du monde, ce surprenant paysage offre une moment d’évasion incomparable et inoubliable. On laisse alors libre cours à notre imagination. on y voit des enfants jouer aux pirates, des adultes qui retombent en enfance et jouent à cache-cache comme si le temps s’était arrêté. Certains lisent, certains prennent des photos, mais beaucoup observent. Cette étendue de près de dix kilomètres de rochers roses est digne des plus belles peintures de tous les temps. J’avais vu des merveilles en Bretagne, mais celle-là est sans doute la plus original. Un décor de film fantastique par sa couleur rose, la roches comme terrain de jeu, l’océan comme évasion de l’esprit, et que du bonheur pour les yeux.

Un site incontournable.

Loin du quotidien dans lequel tout le monde est sans cesse connecté à son portable, on ne le sort que pour prendre des photos, des vidéos, mais cela ne dure qu’un instant. On est loin de tout, on prends le temps, tout ce qu’on ne fait plus ou peu dans la vie de tous les jours.
Au moment de rentrer, les amis et moins ne parlons que de la Côte de Granit Rose, sans pour autant avoir grand chose à dire. Elle parle d’elle-même. Ce site est un incontournable en Bretagne, et dans le monde d’ailleurs !
Reste à la préserver.

Précédent Breizh Traveller ou comment deux jeunes Bretons créent du lien avec le reste du monde.
Suivant Stumdi, créateur et développeur de formation en breton

A propos de l'auteur

Annie LANVERS
Annie LANVERS 2 articles

Annie LANVERS est chargée de communication et compositrice. Arrivée en Bretagne, à Lanester plus précisément en 2012, elle tomba vite amoureuse de la région, tant pour ses habitants droits dans leurs bottes et francs que pour les magnifiques paysages qu'elle offre. Passionnée par sa région d'adoption qu'elle n'a de cesse de découvrir, la mettre en avant fait désormais partie de son quotidien. Préserver la nature bretonne lui tient énormément à coeur.

D'autres articles qui devraient également vous intéresser

Je ne suis pas Journaliste, j’écris sur NHU Bretagne et j’y prends du plaisir.

Le Journaliste écrit pour de l’argent, le Bénévole pour le plaisir. Avant de m’attirer les foudres des premiers cités, ajoutons deux mots. D’abord « généralement ». Puis « pas seulement ». Le Journaliste écrit

La Bretagne veut son émoji drapeau breton pour les réseaux sociaux.

A force de travail et d’obstination, la Bretagne a obtenu son extension internet bretonne .bzh. Maintenant, nous voulons notre émoji drapeau breton. Qu’est-ce qu’un émoji ? C’est un terme d’origine

Bécassine : la censure n’est pas la solution … Communication positive !

Et si la censure n’était pas la solution ? Encore une fois, je ne suis pas d’accord avec les gens qui ne prennent pas le temps de réfléchir. Ni de

0 commentaire

Pas encore de commentaire.

Soyez le premier ! Commentez cet article !

Laissez un commentaire