Rivières de Bretagne et fleuves de Bretagne

Rivières de Bretagne et fleuves de Bretagne : tout savoir …

de NHU Bretagne
Publié le Dernière mise à jour le

Quels sont les plus grandes rivières de Bretagne ?

Avant de passer en revue ces plus grands fleuves et rivières de Bretagne, il y a une question importante à laquelle nous devons répondre.

Quelle est la différence entre un fleuve et une rivière ?

Est considéré comme un fleuve un cours d’eau qui se jette dans une mer ou un océan. On appelle rivière un cours d’eau qui se jette dans un fleuve. Une rivière est donc un affluent d’un cours d’eau plus important, d’un fleuve. Pour différencier un fleuve d’une rivière, il ne s’agit donc pas de la longueur du cours d’eau. On a trop l’impression qu’un fleuve est un large et long cours d’eau quand une rivière serait plus modeste. C’est en général le cas, mais ce n’est officiellement pas ce qui fait la différence entre fleuve et rivière.

Souvent, pour parler de fleuves à la longueur modeste en Bretagne, on parle de fleuve côtier.
Il est vrai que dans une péninsule d’une centaine de kilomètres de large et de moins de trois cent kilomètres de longueur, il est difficile de rencontrer des fleuves et des rivières de grandes longueurs.

Note  : comme à notre habitude, tous les noms de cours d’eau et de villes sont donnés en brezhoneg / breton et en langue française.

Rivières de Bretagne et fleuves de Bretagne

Rivières de Bretagne et fleuves de Bretagne – Canal de Nantes à Brest – @NHUBretagne

Le Canal de Nantes à Brest

En termes de longueur, le cours d’eau le plus long de Bretagne est incontestablement le Canal de Nantes à Brest avec 364 kilomètres de cours.
Mais est-ce un fleuve ou une rivière ?
En fait, aucun de deux, il s’agit d’un canal. Il s’agit d’un cours d’eau reliant des tronçons de fleuves et de rivières bretons naturels et de tronçons de canal creusés artificiellement par la main de l’homme. Le Canal de Nantes à Brest est alimenté par huit fleuves et rivières de Bretagne. A savoir, du sud à l’ouest : l’Erdre vers Nantes, puis l’Isac, l’Oust, le Blavet, le Doré, le Kergoat, l’Hyères et l’Aulne / Ster-Aon.

Tout savoir à propos du canal de Nantes à Brest

Le fleuve La Vilaine / Ar Stêr Gwilen

La Vilaine est le plus grand fleuve de Bretagne. Sa longueur est de kilomètres.
La Vilaine prend sa source hors de Bretagne, en Mayenne, dans les collines de Juvigné. Très vite, la Vilaine entre en Bretagne. Ce fleuve breton traversera successivement Vitré / Gwitreg, Rennes / Roazhon, Redon, et atteindra sa partie maritime à La Roche Bernard / Ar Roc’h Bernez. Encore quelques kilomètres, le passage du barrage d’Arzhal et la Vilaine se jettera dans la mer, après un parcours de 218 kilomètres. Ce fleuve Vilaine donnera son nom au département d’Ille et Vilaine / Il ha Gwilen avec son petit affluent l’Ille.

Rivières de Bretagne et fleuves de Bretagne

Rivières de Bretagne et fleuves de Bretagne – La Vilaine – @Fab5669

Le fleuve Le Blavet / Ar Stêr Blavezh

Le Blavet est également un fleuve breton.
La longueur du Blavet est de 149 kilomètres.
Le Blavet prend sa source dans les Côtes d’Armor non loin de Bourbriac / Boilvriag. Il coule sur un axe nord – sud. Le Blavet traversera bruyamment les belles gorges de Toul Goulig, puis sera rejoint par une petite rivière affluente, le Doré. A partir de là et jusqu’à Pontivy / Pondi, il se confondra avec le Canal de Nantes à Brest. Le Blavet coulera devant les ruines de l’Abbaye de Bon-Repos et formera le Lac de Gwerledan entourée de la belle et mystérieuse forêt de Kenekann. De Pondi à Henbont, le Blavet canalisé est navigable au travers d’un système de vingt huit écluses. Deux autres rivières affluentes le rejoignent ensuite : la Sarre et l’Ével.
Il terminera son cours en se jetant en Rade de Lorient, rejoint par le Skorf.

La rivière L’Oust / Ar Stêr Oud

La Vilaine et le Blavet sont deux fleuves de Bretagne. L’Oust est une rivière dont la longueur est de 145 kilomètres, c’est à dire à peine moins que le fleuve breton Blavet.
L’Oust prend sa source dans le Haut Corlay en Côtes d’Armor. C’est l’Oust qui traverse Josselin, Rohan, puis Malestroit. Le rivière Oust se jettera dans le Canal de Nantes à Brest à Redon.

fleuves et rivières de Bretagne

Carte des fleuves et rivières de Bretagne – Carte GeoBreizh

Le fleuve L’Aulne / Ar Stêr Aon

L’Aulne est un fleuve.
Ou plus précisément un « fleuve côtier » selon la terminologie officielle. C’est à dire « un petit cours d’eau qui prend naissance près des côtes et qui se jette dans la mer ».
Ce fleuve côtier breton prend sa source à Lohueg à 307 mètres d’altitude dans l’est des Monts d’Arrée / Menez Are.
L’Aulne est « sauvage » jusqu’à Pont Trifin où l’Hyères / Ster Iêr rejoint son cours. De Pont Trifin jusqu’à Port Launay / Meilh ar Wern, l’Aulne est canalisé sur une soixantaine de kilomètres du Canal de Nantes à Brest. Sur cette partie, le fleuve s’étire en nombreux méandres. Vient ensuite la partie maritime de l’Aulne entre Châteaulin / Kastellin et Rosnoën / Rosloc’hen sur une vingtaine de kilomètres. Après, c’est l’embouchure et l’Aulne atteint le fond de la Rade de Brest face à Landevenneg, site majestueux emprunt d’Histoire et de patrimoine.
La longueur du fleuve Aulne est de 144 kilomètres.
Il est habituel d’écrire « ar Stêr-Aon ». Mais i faut savoir que que le mot « Aon » n’a rien à voir avec le mot « aon » dans le sens de  « peur ». Il s’agit d’une variante locale du mot « avon / aven » qui signifie « rivière ». C’est le même mot que le gallois « afon ».

Le fleuve La Rance / Ar Stêr Renk

La Rance est un fleuve : décidément, que de fleuves en Bretagne … fussent-ils qualifiés de « côtiers » !
La Rance prend sa source dans les Monts du Méné /Uhelennoù ar Menez en Côtes d’Armor et est un fleuve du nord du pays. Comme la plupart des fleuves et rivières de Bretagne, la Rance vit plusieurs régimes. Sa partie fluviale coule de sa source jusqu’au niveau d’Evrann. La Rance canalisée s’étendra de Evrann à l’écluse du Châtelier. Enfin la Rance maritime ira jusqu’à la mer, ou plus exactement jusqu’au barrage hydroélectrique de la Rance, entre Dinarzh et Saint Malo / Sant Maloù.
La longueur de la Rance est de 103 kilomètres.

Rivières de Bretagne et fleuves de Bretagne

Rivières de Bretagne et fleuves de Bretagne – La Loire à Clisson / Klison

Le fleuve La Loire / Al Liger

La Loire est un grand fleuve qui traverse l’Hexagone sur précisément 1006 kilomètres. La Loire pénètre en Bretagne à l’extrême sud-est du pays. Plus précisément vers Montrelais, un peu en aval de Ingrandes le Fresne sur Loire. A partir de là, la Loire se partagera entre Bretagne et Maine et Loire sur quelques dizaines de kilomètres. En effet, la frontière sera le plus souvent au milieu du fleuve et de ses quelques îles sableuses.
Ce n’est qu’à Ancenis / Ankiniz que le fleuve Loire pénètre totalement pour la première fois en Bretagne.
Ensuite sur une quinzaine de kilomètres, il se partagera à nouveau entre les deux pays jusqu’au beau village de Mauves sur Loire / Malvid. A partir de là et jusqu’à son embouchure, la Loire sera bretonne. Elle traversera Nantes / Naoned, la capitale des Ducs de Bretagne et s’élargira de plus en plus dans sa parie maritime sur une soixantaine de kilomètres jusqu’à l’océan, à Saint Brévin les Pins / Sant Brewenn.
La Loire coule en Bretagne sur quelques cent kilomètres.

En incluant le Canal de Nantes à Brest, nous avons donc sept cours d’eau coulant en Bretagne sur cent kilomètres et plus.
Les rivières et fleuves bretons de moins de cent kilomètres sont plus nombreux.

Le fleuve Le Couesnon / Ar Stêr Kouenon

Ah le Couesnon !
« Le Couesnon dans sa folie a mis le Mont en Normandie mais lorsqu’il va reprendre raison le Mont redeviendra breton« . Il s’agit bien sûr du Mont Saint Michel / Menez Mikael ar Mor, l’une des sept montagnes sacrées de Bretagne, même si de nos jours, ce Mont Saint Michel n’est plus en Bretagne, mais en Normandie.
Le Couesnon prend sa source à quelques encablures de notre frontière de l’est, précisément à La Pellerine. Très vite, le Couesnon atteint Fougères / Felger dans les Marches de Bretagne et coulera vers l’ouest jusqu’au niveau de la Forêt de Saint Aubin du Cormier / Sant-Albin-an-Hiliber, haut-lieu de l’Histoire de Bretagne. Ensuite c’est cap au nord vers la Baie du Mont Saint Michel … de Normandie. Oui, c’est mieux de préciser, car dans les Monts d’Arrée / Menez Are, il y a un autre Mont Saint Michel, le Mont Saint Michel de Brasparzh /Menez Mikael an Are. Certes plus modeste mais tellement plus sauvage et tellurique. Le Couesnon traversera Antrain (non, aucun jeu de mots) et filera sur Pontorson en Normandie, en servant au passage de frontière naturelle entre Bretagne et Normandie. Après Pontorson, il reste en Normandie.
Il y a bien longtemps, le cours du Couesnon se terminait en Bretagne. Dans ces zones marécageuses le fleuve mouvant changeait parfois de cours au gré des vents et des courants.
Le Couesnon s’étire sur quelques 97 kilomètres en Bretagne et en Normandie.

La rivière La Seiche / Ar Stêr Sec’h

La rivière Seiche à une longueur similaire à celle du Couesnon plus au nord. La Seiche prend sa source en Mayenne, à quelques mètres à l’est de la frontière bretonne. D’est en ouest, la Seicle va couler jusqu’à venir se jeter dans le fleuve Vilaine à une dizaine de kilomètres au sud de Rennes / Roazhon, à Bruz. Le Seiche traverse Noyal Châtillon sur Seiche / Noal Kastellan et Vern sur Seiche / Gwern Roazhon.

La rivière Le Meu / Ar Stêr Mozon

Tout comme la Seiche, le Meu est une rivière affluente au fleuve Vilaine. La source du Meu est située dans les Côtes d’Armor pour cette modeste rivière bretonne de 84 kilomètres. Le Meu traverse Mordelles / Morzhel et Monfort sur Meu / Moñforzh

Le fleuve Le Scorff / Ar Stêr Skorf

Avec le Scorff on quitte l’est du pays pour venir dans son sud, en Morbihan. Le Scorff coule dans un parfait axe nord-sud en prenant sa source à 234 mètres d’altitude au village de Penhoat Bihan en Ploërdut / Pleurdud.
Le Scorff est un fleuve dit côtier qui file se jeter après 79 kilomètres, dans la rade de Lorient / An Oriant. C’est le Scorff qui sera parfoie la frontière entre le Finistère et le Morbihan. Il traversera Guéméné sur Scorff / Ar Gemene, la Forêt de Pontkalleg, Ploue et Pont Skorf à partir de où la mer se fera ressentir.

La rivière L’Erdre / Ar Stêr Erzh

L’Erdre fait partie de ces rivières de l’est du pays qui prennent leut source et coule sur quelques kilomètres avant d’entrer en Bretagne.
L’Erdre prend sa source à Erdre en Anjou dans le département français du Maine et Loire. Long de 97 kilomètres, son cours breton en Loire Atlantique est d’environ 80 kilomètres. D’un axe est-ouest sur la première moitié de son cours, l’Erdre passe ensuite sur un axe nord-sud et file vers la capitale économique bretonne, Nantes / Naoned. Sur ses derniers cinq cent mètres, l’Erdre coule dans des tunnels sous le Cours des 50 Otages et la Place de la Duchesse Anne de Bretagne, avant de se jeter dans la Loire via la Canal Saint Félix.

Le fleuve Le Trieux / Ar Ster Trev

Du sud, on passe au nord avec le fleuve breton du Trieux dans les Cotes d’Armor, et plus spécifiquement le Trégor / Bro Dreger.
Le Trieux coule dans un axe parfait sud-nord que quelques 72 kilomètres pour se jeter dans La Manche / Mor Breizh face à l’archipel de Bréhat / Enezeg Vriad. Le Trieux va traverser Gwengamp, puis Pontrieux / Pontrev, Paimpol / Pempoull, Lézardrieux / Lezardrev …

La rivière L’Arz / Ar Stêr Arz

L’Arz est un affluent de l’Oust qui est lui-même un affluent de la Vilaine. L’Arz est de fait ce qu’on appelle un sous-affluent de la Vilaine. Sur 66 kilomètres et sur un axe ouest-est, l’Arz de sa source dans les Landes de Lanvaux / Lannegi Lanvaoz, ira confluer avec l’Oust près de Redon.

Rivières de Bretagne et fleuves de Bretagne

Rivières de Bretagne et fleuves de Bretagne – L’Odet

Le fleuve L’Odet / Ar Stêr Oded

L’Odet est souvent déclarée comme « la plus belle rivière de Bretagne« . Mais l’Oded n’est pas une rivière, mais un fleuve … toujours côtier. L’Oded prend sa source dans les Montagnes Noires / Menez Du près de Saint Goazec / Sant Wazeg en Finistère. Ce modeste fleuve breton de 63 kilomètres traversera de nombreux villages tout au long de son cours, dont Briec de l’Odet / Brieg, Kemper et terminera sa course après avoir traversé les fameux Vire-Courts à Bénodet / BenOded.
Kemper (Quimper en langue française … Kemper était sans doute imprononçable pour les francophones d’autrefois) signifie « confluent ».
C’est en effet à Kemper que le Steïr rejoint l’Oded. A partir de Kemper, l’Oded est maritime.

Rivières de Bretagne et fleuves de Bretagne

Rivières de Bretagne et fleuves de Bretagne – L’Odet et ses châteaux

La rivière La Claie / Ar Stêr Klez

Comme précédemment l’Arz, la Clais est un affluent de l’Oust, donc un sous-affluent de la Vilaine. Cette rivière bretonne de 62 kilomètres prend sa source vers Moréac / Moreg et coule pour rejoindre l’Oust à Sant Kongar. C’est une rivière exclusivement morbihannaise.

Le fleuve L’Elle / Ar Stêr Ele

L’Ellé arrose les trois départements bretons des Côtes d’Armor, du Morbihan et du Finistère sur 60 kilomètres. Si on compte sa ria maritime, commune avec l’Isole et appelée Laïta, la longueur de la rivière Ellé passe à 76 kilomètres. C’est à Kemperle que l’Ellé rejoint l’Isole avant de devenir Laïta. Ce fleuve côtier prend sa source vers Glomel / Groñvel, par ailleurs célèbre pour sa tranchée du Canal de Nantes à Brest, à 225 mètres d’altitude. Des Montagnes Noires, l’Ellé va couler sur un parfait axe nord-sud vers l’océan et s’y jeter vers Gwidel.

La rivière Le Ninian / Ar Stêr Ninian

Cette rivière bretonne de 60 kilomètres prend sa source en Côtes d’Armor, dans les Landes du Menez près de Laurenan / Lanreunan. C’est également un affluent de l’Oust qu’il rejoindra vers Montertelot / Mousterdelav
Le nom Ninian viendrait du nom de la fée Viviane … dit-on !

La rivière L’Yvel / Ar Stêr Ivel

Cette rivière bretonne de 58 kilomètres est un affluent du Ninian.Leurs sources respectives sont à peine à cinq cent mètres de distance mais ces rivières se retrouveront que 58 kilomètres plus en aval, près de Ploermael. C’est l’Yvel qui forme le magnifique Lac au Duc près de Ploermael.

Le fleuve Le Léguer / Ar Stêr Leger

Retour dans le nord du pays avec ce fleuve côtier de 58 kilomètres. Le Léguer prend sa source dans les tourbières de Saint Houarneau en Côtes d’Armor, entre Bourbriac / Boulvriag et Mael Pestivien, près du village de Pen-Léguer. D’où son nom. Le Léguer se jette dans le Baie de Lannuon vers la superbe Pointe du Yaudet, lieu chargé de préhistoire et d’un riche patrimoine. Ce fleuve breton est très poissonneux et jalonné de nombreux moulins.

Rivières de Bretagne et fleuves de Bretagne

Rivières de Bretagne et fleuves de Bretagne – Al Loc’h, Rivière d’Auray

La rivière d’Auray / Ar stêr an Alre

Ce que l’on appelle la rivière d’Auray est en fait la ria ou aber (embouchure maritime) du Loc’h.
Le Loc’h prend sa source à Plaodren en Côtes d’Armor et la rivière coule paisiblement jusqu’à Auray / An Alre. C’est là que le Loc’h se jette dans la Rivière d’Auray, estuaire maritime entrant loin dans les terres. La sortie dans l’océan se trouve dans le Golfe du Morbihan entre Port Navalo / Porzh Noaloù et Lokmaria Kaer
La longueur totale de la Rivière d’Auray est de 56 kilomètres.

La rivière L’Evel / Ar stêr an Evel

L’Ével est un affluent du fleuve Blavet et coule uniquement dans le Morbihan sur quelques 52 kilomètres. Cette belle rivière bretonne prend sa source vers Radenac / Radeneg. Coulant résolument d’est en ouest, l’Ével se jette dans la Blavet à Baud / Baod. L’Ével fait partie de ces rivières bretonnes au débit très irréguliers selon les saisons et les précipitations.

Soutenez votre média breton !

Nous sommes indépendants, également grâce à vos dons.

A lire également

4 commentaires

Anne Merrien 11 juin 2023 - 16h31

Doit-on écrire « ar Ster Aon » , « Ster Aon » ou « Ster-Aon » (sans article défini) ?

Répondre
NHU Bretagne 12 juin 2023 - 15h20

Bonjour Anne,
Il est habituel d’écrire « ar Stêr-Aon ». Il faut savoir que que le mot « Aon » n’a rien à voir avec le mot « aon » = peur. Il s’agit d’une variante locale du mot « avon / aven » qui signifie « rivière ». C’est le même mot que le gallois « afon ».

Répondre
Penn kaled 12 juin 2023 - 8h59

Le fait que autant votre article est intéressant , autant le fait qu’il est incomplet engendre des erreurs par exemple l’Ellé rejoint l’Isole à Kemperle . La Laïta fleuve côtier , est la conséquence de la confluence de ces deux rivières .

Répondre
NHU Bretagne 12 juin 2023 - 10h14

Bonjour Penn Kaled, et merci de cette précision que nous avons ajouté. Nous avons aussi tenu compte d’un autre commentaire reçu via nos réseaux sociaux et ajoutons l’Erdre.

Répondre

Une question ? Un commentaire ?

Recevez chaque mois toute l’actu bretonne !

Toute l’actu indépendante et citoyenne de la Bretagne directement dans votre boîte e-mail.

… et suivez-nous sur les réseaux sociaux :

Notre mission

NHU veut faire savoir à toutes et tous – en Bretagne, en Europe, et dans le reste du monde – que la Bretagne est forte, belle, puissante, active, inventive, positive, sportive, musicienne…  différente mais tellement ouverte sur le monde et aux autres.

Participez

Comment ? en devenant rédacteur ou rédactrice pour le site.
 
NHU Bretagne est une plateforme participative. Elle est donc la vôtre.