Météo bretonne : pluie ou entrées maritimes

Météo bretonne : pluie ou entrées maritimes

Pluie en Bretagne

Coup de gueule de NHU, le premier de 2016 …

Pourquoi les présentateurs et tatrices des bulletins météo se sentent-ils presque toujours obligés de parler de « pluie » en #‎Bretagne‬ et « d’entrée maritime » pour le sud de la France ?
Quand de l’eau tombe du ciel, au Danemark ou à Nice, en Corée du sud ou à Ouessant, ça s’appelle de la pluie, un point c’est tout.
Alors que quelqu’un nous explique pourquoi lorsqu’il s’agit d’eau tombant du ciel du côté du Languedoc Roussillon dans le sud de la France, le mot « pluie » est banni pour lui préférer le terme châtié « entrée maritime » ?
On a cherché la défintion d’un point de vue météorologique : « les entrées maritimes sont dues à l’arrivée d’une masse d’air humide sur les côtes, portée par un vent soufflant de la mer vers la terre ».
Pour la Bretagne, pourquoi ne pas utiliser alors le terme « entrées océaniques » . Redites ces deux derniers mots plusieurs fois, avec une voix presque suave, en insistant sur le z de zocéanique … C’est presque mélodieux non ?

La pluie c’est moche, ça mouille, c’est le « mauvais temps ».

Parce qu’une entrée maritime c’est tout à fait différent, ça n’a rien à voir voyons !
Arrêtez donc de nous prendre pour des cons, et utilisez les mêmes termes pour tous. Parce que quand tu prends une bonne averse sur la gueule, que tu sois en Bretagne ou ailleurs, c’est de la pluie.

Pluie en Bretagne et entrées maritimes dans le sud de la France

Bretagne et météo à charge

Dans le même ordre d’idée et quitte à vider mon nuage, pourquoi entend t-on trop souvent sur certains médias que « la dépression et la pluie arrivent par la Bretagne » mais « le beau temps nous revient par l’ouest » ? Pourquoi pas l’inverse ?
Comment se fait-il que ces médias utilisent tous les mêmes textes, pratiquement au mot près ? D’ailleurs, reçoivent-ils des consignes ? De qui ? Ils apprennent cela dans une école et ils ont tous fréquenté la même  : enm.meteo.fr ?

La pluie c'est la vie

J’aime les gens qui sourient sous la pluie

En outre, les mots employés pour parler de la météorologie en Bretagne sont systématiquement à connotation négative. On parle de dépression, pluie, mauvais temps …

Qui décide de ce qu’est « le mauvais temps » ?

Depuis quand un service public d’information a t-il mission à décider pour nous tous la définition de « beau temps » et de « mauvais temps » ?
Quand il tombe un déluge d’eau du ciel en Bretagne, les services de météorologie centralisés parlent de « déluge de pluie ». Normal, c’en est un !
Mais ce même déluge de pluie dans le sud de la France prend tout de suite des noms plus doucereux. Comme « épisodes cévenols ». Car un « épisode cévenol » fait moins peur aux touristes qu’un « déluge de pluie ». Mais c’est pourtant ces « zépisodes cévenols » (on dirait du Pagnol !) qui provoquent des dévastations comme jamais on n’en voit en Bretagne : inondations, destructions, des dizaines de morts …

La pluie c'est la vie

La pluie c’est la vie

Précédent Canal de Nantes à Brest : notre trait d'union.
Suivant Les oiseaux du bocage breton

A propos de l'auteur

Rémy PENNEG
Rémy PENNEG 251 articles

"Essayer ou ne rien faire". Quand on aime la Bretagne corps et âme, à un moment, il faut essayer d'agir et de créer pour participer, même très modestement, à son rayonnement et à son avenir. Avec l'aide avisée d'une poignée de volontaires, nous créons NHU Bretagne.

D'autres articles qui devraient également vous intéresser

Yello Park, un tout nouveau grand stade en Bretagne dès 2022

Du Stade de la Beaujoire au Yello Park. Le stade de la Beaujoire à Nantes a été construit en 1984 et devrait être détruit en 2022. Ce grand stade de

Pascal JAOUEN ou la haute couture bretonne

Pascal JAOUEN ré-invente la broderie de Cornouaille Pascal JAOUEN est brodeur en Cornouaille. Peut-être plus exactement « créateur brodeur par passion » comme il le dit lui-même. A moins que ce soit « brodeur bleu » en

Vu des « provinces » : le suprémacisme de la langue française.

Les mots ont un sens, et il ne faut pas en avoir peur. Et très souvent, une certaine (bien)pensance s’emploie à caractériser tel ou tel mot dans un cadre étroit.

1 commentaire

  1. Taburet.P
    février 14, 13:57 Répondre
    Bravo mais il faut le dire aux chaines d'info sinon cet article ne sert à rien !!!!!

Laissez un commentaire