Le Gulf Stream change et la Bretagne en dépend directement.

Le Gulf Stream change et la Bretagne en dépend directement.

Le Gulf Stream, ce grand courant qui vient baigner l’Europe.

Depuis la nuit des temps, l’Atlantique nord est parcouru de multiples courants océaniques. Dont le principal et le plus connu est le Gulf Stream.
Le Gulf Stream est un courant sous-marin qualifié de tempéré ou de doux. Il se forme au large du Golfe du Mexique. Puis il longe les côtes américaines pour traverser l’Atlantique nord. En approchant de l’Europe, il se scinde en deux. Une partie de ses eaux tempérées va vers le nord : Irlande et Écosse. L’autre bras file vers le sud en face du Portugal. Entre les deux, se trouve la Bretagne qui le reçoit de plein fouet.

gulf stream

Le Gulf Stream façonne la Bretagne, proue de l’Europe.

Les conclusions des études sont sans appel.

D’après la très sérieuse revue anglaise Nature, les courants marins nord atlantiques s’affaiblissent. En cause directe, les modifications climatiques rapides. Dont nous sommes, tous et chacun d’entre nous, responsables. Le Gulf Stream est de moins en moins refroidi et sa densité en sel diminuerait. Une autre étude menée par David THORNALLEY de l’Université du London College amène globalement  aux mêmes conclusions. Selon lui, l’équilibre planétaire des courants marins s’est modifié « de façon certaine au cours du XXe siècle, avec un déclin notable à partir de 1950″.
De plus la fonte massive des glaces et des banquises du nord apporte des quantités impressionnantes d’eau douce dans ce courant. Le ralentissement du Gulf Stream devrait encore s’accentuer selon ces études. C’est tout l’équilibre nord atlantique qui va s’en trouver bousculé. Et même bien au-delà, concernant l’ensemble de l’hémisphère nord et la planète entière.

La Bretagne dépend du Gulf Stream.

Or c’est ce courant majeur qui donne à la Bretagne son climat si particulier et unique. Et c’est grandement par ce climat multiple que nous sommes, Bretonnes et Bretons … ce que nous sommes. Car c’est cette influence océanique qui a façonné notre environnement, notre Nature, nos agricultures et nos ressources maritimes. Également notre Histoire. Notre météorologie quotidienne en dépend. Et donc nos agricultures et notre économie. La douceur et l’amplitude idéale de nos températures sont directement liées au Gulf Stream. Nos vents aussi. Également notre faune et notre flore. Ainsi que l’ensemble de nos activités maritimes : algues, pêche, nautisme, tourisme …
La Bretagne, le début, la proue  de l’Europe, est et sera de plus en plus impactée directement par les évolutions du Gulf Stream.

Quand ?

Oh bien sûr, cela ne se verra pas de façon trop évidente. Pas de suite. Les évolutions sont très lentes en ces domaines. Et si vous ne regardez pas là où il le faut, vous ne verrez sans doute rien. Et quand on ne voit rien soi-même, c’est qu’il n’y a rien. N’est-ce pas ?
Cette facture-là, comme tant d’autres, nous la laisserons à nos Petits-Enfants et à leur Enfants …
Ouf ! Nous pouvons retourner à nos occupations habituelles …

#JeSuisBreizhponsable   #CroirePlusEnNous

 

Précédent Danger du plastique pour nos oiseaux marins
Suivant Je suis Breton : Éric TABARLY, sans doute le navigateur le plus doué de tous les temps

A propos de l'auteur

Rémy PENNEG
Rémy PENNEG 220 articles

"Essayer ou ne rien faire". Quand on aime la Bretagne corps et âme, à un moment, il faut essayer d'agir et de créer pour participer, même très modestement, à son rayonnement et à son avenir. Avec l'aide avisée d'une poignée de volontaires, nous créons NHU Bretagne.

D'autres articles qui devraient également vous intéresser

L’obésité et le surpoids progressent en Bretagne.

Mesurer l’obésité et le surpoids. On les mesure selon un indice de masse corporelle ou IMC : le poids divisé par la taille au carré. Quand cet IMC est supérieur

Vu de Bretagne : quelques propositions pour redresser cette France qui tombe.

Depuis quarante ans, les gouvernements successifs, qu’ils soient de gauche ou de droite, n’ont pas su équilibrer le budget de l’État. Et ils ont tous laissé filer la dette souveraine,

Et si on s’occupait Nous-Mêmes de notre patrimoine en Bretagne ?

Patrimoine en Bretagne. Le Grand Palais parisien va bénéficier d’un programme de rénovation entre 2020 et 2024, année des Jeux Olympiques … parisiens également. Et ce pour un coût prévisionnel

0 commentaire

Pas encore de commentaire.

Soyez le premier ! Commentez cet article !

Laissez un commentaire