Je suis Breton : le stéthoscope de Laënnec révolutionne la médecine.

Je suis Breton : le stéthoscope de Laënnec révolutionne la médecine.

Qui est donc le Docteur Laënnec ?

Laënnec et le stéthoscope …
Le Docteur René Théophile Marie Hyacinthe Laënnec est né à Kemper en 1781 et mourra dans son manoir de Ploare près de Douarnenez quarante cinq ans plus tard. Il est fils et petit fils d’avocats.
Son père Théophile Marie est un avocat brittophone exerçant à Kemper, où son grand père Michel Alexandre sera d’ailleurs maire durant deux années. Le Docteur René Laënnec parle évidemment également la langue originelle du pays.
Il vivra plusieurs années dans le sud de la Bretagne, à Nantes, avant de s’exiler à Paris pour poursuivre ses études de médecine avec brio.
C’est là qu’un jour d’octobre il voit des enfants jouer sur une vieille poutre dans les décombres d’un bâtiment en ruine. L’un gratte la poutre à une extrémité et ses copains s’étonnent des sons perçus en collant l’oreille à l’autre extrémité. Laënnec vient de trouver la réponse à la question qu’il se posait depuis longtemps déjà.

Le stéthoscope de Laënnec.

La première fois, il fera un cornet avec une feuille de papier. Une extrémité sur la poitrine d’un malade et son oreille sur l’autre : l’idée du stéthoscope est née. Auparavant, le médecin « écoutait » le malade en plaquant son oreille directement sur la peau.
Le stéthoscope à deux branches que nous connaissons aujourd’hui est une évolution de l’invention de Laënnec par l’Américain George Cammann en 1852.
Autres découvertes du Docteur Laënnec.
C’est au Docteur Laënnec que nous devons également les premiers grands progrès concernant les métastases et les mélanomes. D’ailleurs, c’est lui qui inventa ces mots, à partir du grec mela qui signifie noir. Il contribua beaucoup à une meilleure connaissance de la tuberculose (dont il mourra), de la péritonite et de la cirrhose. Cette dernière maladie était bien sûr déjà connue, mais c’est la Docteur Laënnec qui inventa son nom à partir du mot grec kirrhos signifiant fauve.
Le Docteur Laënnec est aujourd’hui encore considéré comme un des grands pionniers de la médecine moderne.

 

✅ Pour aider NHU Bretagne ✅
c’est là, sur Tipeee

Dans notre série Je suis Breton,

Saviez-vous que c’est un Breton qui prit le premier possession de l’Australie et un autre Breton qui inventa l’avion ?
Pour connaître bien d’autres Bretonnes et Bretons célèbres, passés et contemporains, inscrivez « Je suis Breton » dans le recherche du site … Bonnes découvertes !

Je suis Breton : Jean Marie LE BRIS, inventeur de l’aviation ?

Je suis Breton : de SAINT ALOÜARN premier Européen à prendre possession de l’Australie.

Previous Nouveau tourisme : évadez-vous dans les pays celtiques.
Next En Bretagne, consommer moins, consommer mieux.

Á propos de l'Auteur

NHU Bretagne
NHU Bretagne 346 posts

NHU Bretagne, plateforme collaborative francophone de promotion d'une Bretagne qui croit de plus en plus en elle pour se forger dès maintenant un avenir meilleur. #CroirePlusEnNous #FaireNousMemes #DeciderNousMemes Les articles en anglais pour dire notre Bretagne au reste du monde sont signés NHU Brittany.

Lisez les autres articles de cet Auteur ...

Vous pourriez aussi aimer

✅ L’hirondelle ne fera plus le printemps en Bretagne.

Depuis la nuit des temps, les premières hirondelles reviennent en Bretagne au début du printemps. Elles ont passé l’hiver en Afrique, bien au chaud. Selon leur migration, nos hirondelles bretonnes

✅ Le radon, un risque naturellement breton.

Pas de panique, le radon est breton depuis des millénaires. Le radon est un gaz radioactif descendant de l’uranium. Et naturellement présent dans les territoires fortement granitiques et volcaniques. La

✅ Les provinces historiques de Bretagne et les pays traditionnels

La Bretagne, vaste comme Taïwan ou la Belgique, a une Histoire millénaire. C’est un des rares pays d’Europe qui fut le plus stable durant le dernier millénaire dans ses limites

Commentaires

Pas encore de commentaires ?

Vous pouvez être le premier/la première à commenter ce post.

Laissez votre réponse