Beyoncé la star internationale, habillée par un jeune couturier breton

Beyoncé la star internationale, habillée par un jeune couturier breton

Un jeune breton habille Beyoncé

Décidément la haute couture bretonne est de plus en plus reconnue à l’international.
La célèbre star Beyoncé vient de poser sur son compte Instagram. Elle est habillée d’une robe gwenn ha du (blanche et noire, couleurs du drapeau breton). La création d’un jeune couturier de Cornouaille, Pierre RENAUX.

Beyoncé

Pierre RENAUX, jeune couturier breton

Ce jeune concarnois est fils d’une mère infirmière et d’un père routier. Puis il a passé son bac au Lycée concarnois Pierre Gueguin. Enfin il a filé à Bruxelles (Belgique) à l’illustre Académie Royale des Beaux Arts. Une autre célébrité, belge celle-là, remarqua déjà le jeune breton lors du défilé de fin d’études de quatre années : la Reine Mathilde de Belgique, et lui décerna un prix.

Pierre RENAUX a créé une première collection, Liquidation totale, puis dernièrement sa toute nouvelle collection, A quoi bon.
Beyoncé serait maintenant intéressée par une veste.

Source : Isabelle JEGOUZO

Previous Twin Atlantic, le nouveau son venu d'Écosse
Next Kig ha farz, plat national

Á propos de l'Auteur

Rémy PENNEG
Rémy PENNEG 343 posts

"Essayer ou ne rien faire". Quand on aime la Bretagne corps et âme, à un moment, il faut essayer d'agir et de créer pour participer, même très modestement, à son rayonnement et à son avenir. Avec l'aide avisée d'une poignée de volontaires, nous créons NHU Bretagne.

Lisez les autres articles de cet Auteur ...

Vous pourriez aussi aimer

La belle histoire du bois échoué, ou la mémoire d’un matelot.

Le bois échoué ou la mémoire d’un matelot. Bois échoué … Né à Nantes en 1969 et diplômé d’une licence de Géographie. Pourtant c’est vers le sport, ma première passion

✅ Bretagne : découvrez 8 atouts majeurs trop méconnus.

La Bretagne possède d’innombrables atouts. Mais les connaissez-vous tous, ces atouts ? Certains sont parfois au mieux ignorés, au pire dissimulés. Il ne faudrait pas non plus qu’on prenne la

Je ne suis pas Journaliste, j’écris sur NHU Bretagne et j’y prends du plaisir.

Le Journaliste écrit pour de l’argent, le Bénévole pour le plaisir. Avant de m’attirer les foudres des premiers cités, ajoutons deux mots. D’abord “généralement”. Puis “pas seulement”. Le Journaliste écrit

Commentaires

Pas encore de commentaires ?

Vous pouvez être le premier/la première à commenter ce post.

Laissez votre réponse