Vos réseaux sociaux pour partager NHU Bretagne

Vos réseaux sociaux pour partager NHU Bretagne

NHU Bretagne et les réseaux sociaux.

Aujourd’hui déjà, et plus encore demain, il est absolument impératif d’être présent sur ces réseaux qualifiés de sociaux.
Qu’on le déplore ou non, qu’on le veuille ou non. Tout ou presque, à notre époque, passe par les réseaux sociaux.
La très grande majorité des Bretonnes et des Bretons, ici comme ailleurs, est connectée. Et le temps que l’on passe (certains diraient « perdre ») sur nos écrans ne cesse d’augmenter.
C’est un fantastique moyen de communication. Que tout le monde peut utiliser très facilement, en toute liberté.
Ne pas être présent sur les réseaux sociaux vous condamne à la disparition. On peut très bien, et on peut parfaitement le comprendre, vouloir disparaître des écrans. Mais dès lors que vous souhaitez vous adresser aux autres, votre forte présence sur les réseaux sociaux est indispensable.
NHU Bretagne se veut être une plateforme média bretonne et citoyenne. D’expression populaire, c’est à dire accessible à tous.

Nous sommes donc présents sur les réseaux sociaux.

A tout seigneur, tout honneur, NHU Bretagne est présent sur Facebook. Nous n’achetons pas d’Amis. Oui, il est possible de s’acheter des Amis Facebook comme proposé par certaines sociétés. Ainsi, tous ceux et celles qui nous suivent sur notre page Facebook y sont venus d’eux-mêmes. Parce que les contenus des déjà plus de cent quarante Rédacteurs et Rédactrices leur plaisent.
Nous sommes également présents sur les réseaux sociaux par notre compte Twitter.
Également une présence sur YouTube et sur Pinterest.
Enfin, NHU Bretagne est présent sur le réseau plus professionnel et économique LinkedIn.
Dernière nouvelle : maintenant aussi sur Instagram.

Previous Fin du changement d'heure en 2021 : heure d'été ou heure d'hiver en Bretagne ?
Next Pondi/Pontivy 08 Novembre 2019 : 4e Rencontres Breizh 5/5

Á propos de l'Auteur

NHU Bretagne
NHU Bretagne 277 posts

Sur NHU Bretagne, plateforme collaborative de promotion d'une Bretagne qui croit de plus en plus en elle pour se forger dès maintenant un avenir meilleur, chacun d'entre vous peut intervenir, sous deux formes. Occasionnellement ou de façon plus permanente en signant votre article de votre nom; ou par discrétion, en ne souhaitant pas être nommé. La signature du contenu sera alors NHU Bretagne.

Lisez les autres articles de cet Auteur ...

Vous pourriez aussi aimer

Bretagne, Progressistes bretons jacobins… ou girondins ?

Progressistes de Bretagne / Breizh Lab. L’annonce du lancement d’un mouvement, pour faire des propositions novatrices pour la Bretagne, faite par le ministre des Affaires étrangères Jean-Yves Le Drian ne

Du syndrome de Stockholm au syndrome de bécassine.

Avant d’évoquer le syndrome de bécassine, faisons connaissance avec le syndrome de Stockholm. Le syndrome de Stockholm a été décrit pour la première fois en 1973 par le psychiatre suédois

Conservatoire végétal du monde en Bretagne

Conservatoire Botanique de Brest, à la pointe de la conservation végétale de Bretagne et du monde. Toute l’histoire du CNB Brest commence au début des années 70. Après avoir regardé

Commentaires

Pas encore de commentaires ?

Vous pouvez être le premier/la première à commenter ce post.

Laissez votre réponse