Urgences bretonnes : re-territorialiser les activités productives

Urgences bretonnes : re-territorialiser les activités productives

« Aucun pays ne peut se développer ou même rester un pays avancé sans base productive[1] »

Les activités productives bretonnes.
L’industrie semble totalement absente des débats de notre société. Cela signe le désintérêt des élites nationales pour un de ces piliers de l’économie (entre autres).

En France l’industrie est en perte de vitesse. Elle ne représente plus que 12.60% de la valeur ajoutée contre 20% il y a trente ans. En région Bretagne administrative (format B4) l’industrie montre 158000 salariés soit 5.1% de la France avec une part dominante pour l’agro-alimentaire qui pèse 11.40% du niveau national. Néanmoins l’emploi industriel en Bretagne montre une baisse continuelle depuis dix ans.

En Europe, le Pays Basque sud (Euskadi) s’illustre par une participation de l’industrie à hauteur de 22% du PIB. Donc proche de celle de l’Allemagne (23%) et nettement supérieur à celle la France (11%). Cette réussite est celle de toute une population. Ainsi que d’une collaboration intense du secteur public et privé et d’une volonté politique du gouvernement régional.

majeure, impôt, activités productives

La voie de la région est la voie de la raison – Jakez BERNARD

La Bretagne pourrait rejoindre ce leader européen.

Elle possède le dynamisme et les compétences nécessaires, elle élabore des réseaux d’innovation et de collaboration pertinents comme celui de Produit en Bretagne. Il lui manque néanmoins une organisation des décisions décentralisée, plus adaptée au territoire. Un outil permettant la mise en œuvre d’un véritable plan industriel breton.

Nous savons que la présence d’une entreprise est une véritable richesse pour un pays. Au-delà de l’outil d’une production, elle représente une unité sociale. Prendre soin de l’entreprise est donc primordial. Il est urgent d’opérer une métamorphose. D’autant plus que les impératifs climatiques nous donnent une véritable opportunité de diversification des pôles industriels. L’ensemble du système économique est grippé par des incohérences et des dérives, entre un excès de normes d’un côté et une absence de régulation de l’autre.

Les acteurs publics devraient favoriser les rencontres productives fondées sur la confiance, des représentations partagées de l’avenir, et allier des compétences complémentaires.

Nous devons soutenir toutes les initiatives qui permettront aux régions de retrouver leur capacité réelle de décision dans les secteurs essentiels de l’économie. Dont l’industrie, l’agriculture, les activités maritimes.
Pour re-territorialiser nos activités productives en Bretagne, qui mieux que nous, sur notre territoire peut le faire ?

[1] Gabriel Colletis – L’urgence industrielle – Le bord de l’eau 2012

Previous Je suis Breton : Jean Luc VAILLANT, co-fondateur de LinkedIn
Next Des printemps en Bretagne, premier roman de Jean Michel Le Boulanger

Á propos de l'Auteur

Yves BRUN
Yves BRUN 7 posts

Yves BRUN est expert-comptable dans un des plus importants cabinets de Bretagne. Il est aussi enseignant et formateur dans les domaines de la gestion, de la comptabilité et du droit fiscal. Son activité professionnelle et l’intérêt personnel pour la Bretagne lui donne une bonne connaissance du tissu économique du territoire, dans le monde de l’entreprise, dans le milieu du nautisme et de la culture bretonne. Il est l’auteur de l’ouvrage « Le nautiscope – mieux gérer un centre nautique » (Edition FFV 1995) et coauteur de l’ouvrage « Le nouveau défi armoricain » (Statbreiz 2015) où il a traité particulièrement la reconstitution des comptes publics en Bretagne

Lisez les autres articles de cet Auteur ...

Vous pourriez aussi aimer

Conflit entre État central et collectivités locales.

Un conflit  … un de plus Aujourd’hui, dans nos territoires de Bretagne, nos cinq départements ont compétence à aider les entreprises. Quoi de plus normal, logique et naturel que les

Agribashing et Breizhbashing : même combat ?

Le terme agribashing apparaît pour les premières fois dans l’Hexagone en 2016. D’abord sur un blog polémiste et souvent contesté, Agriculture et Environnement. La définition du mot agribashing pourrait être un

Algues vertes en Bretagne : tous co-responsables !

Algues vertes en Bretagne : une caricature ? Faites un test tout simple : sur votre moteur de recherche préféré, inscrivez les deux mots séparés du signe + « algues+Bretagne ». Le

Commentaires

Pas encore de commentaires ?

Vous pouvez être le premier/la première à commenter ce post.

Laissez votre réponse