Arbres Remarquables de Bretagne : les buis de Saint Lumine (44)

Arbres Remarquables de Bretagne : les buis de Saint Lumine (44)

Dans notre série Les Arbres Remarquables de Bretagne.

Les Buis bimillénaires de Saint Lumine de Coutais en Loire Atlantique.
Quand on pense au buis, Buxus sempervirens (Br : Beuz), l’image qui vient et de petites haies bien taillées ou même de la branche bénie au jour des Rameaux que les croyants ramènent à la maison. Très peu de gens ont vu le buis a l’état sauvage en Bretagne. A moins que vous ayez visité les forêts de Coat an Noz et de Carnoet ou le bois de buis près du château de Bagatz non loin de Rennes. Le Buxus sempervirens étant une plante d’origine Méditerranéenne, et ne poussait pas naturellement en Bretagne avant l’arrivée des Romains. Ceux-ci les plantaient près de leurs habitations pour des raisons ornementales, économiques (un bois de tournerie) et culturelles (symbole d’immortalité).

Les buis de Saint Lumine.

Les buis qui nous concernent sont ceux de Saint Lumine de Coutais au sud-ouest de Nantes. Ils sont donc un testament de l’invasion romaine de l’Armorique. En effet, le site sur lequel ils se situent était occupé par une villa romaine ou un castellum, petit camp militaire. Ces arbres se  présentent comme une haie d’une douzaine de souches située le long du mur nord du cimetière. Seules les souches qui atteignent le mètre de circonférence à un mètre du sol, sont âgées de deux mille ans. Les branches-tronc, bien que beaucoup plus jeunes et hautes de huit mètres, ont elles-mêmes vues plusieurs siècles. Ceux de Saint Lumine sont classés au titre des monuments naturels

Utilisation pratique de ce bois.

Nous pouvons nous demander pourquoi ces buis ont perdurés. Il est très vraisemblable qu’étant un bois très recherché pour ses multiples qualités, cela aida à sa sauvegarde à travers les millénaires. Sa dureté, que certains comparent à l’aluminium, faisait que ce bois était parfait pour la fabrication de manches à outils. Mais l’usage du bois de buis ne s’arrête pas là. C’est un bois à grains très fin et son utilisation s’étendait à la coutellerie et à la gravure sur bois. Également aux outils de précision, moules d’orfèvrerie. Puis plus tard à l’imprimerie. Cette plante était aussi une plante médicinale, un antiviral très fort utilisé pour les infections internes et externes. Par ailleurs, il a des vertus antiseptique, antiparasitaire, fébrifuge et sudorifique. Cependant, un mot de mise en garde :  le buis contient un alcaloïde très puissant qui peut conduire a des effets secondaires conduisant à la mort.

Utilisation du buis pour l’agriculture.

En agriculture ce bois était recherché pour la fumure des champs et en particulier des vignobles. Utilisé frais ou séché, sa teneur en azote et en potasse est aussi haute que le fumier de ferme. Le buis sec a une composition deux fois supérieure au buis frais.
L’engrais provenant du buis encourage la faune et flore microscopique des sols, ce faisant améliore l’infiltration de l’eau et un meilleur enracinement

Des Buis en danger ?

La longévité de ces bois est assez extraordinaire, cependant, depuis 2015 ils subissent l’attaque d’un champignon, Volutella buxi. Il y a aussi la possibilité depuis quelques années de deux autres fléaux, un autre champignon Cylindrocladium buxicola et de la chenille d’un papillon importé d’Asie La Pyrale du buis (Cydalima perspectalis).

buis

Saint Lumine de Coutais en Loire Atlantique, sud Bretagne

Previous En Bretagne les conditions de baignade sont idéales.
Next Des résidences secondaires, y en a t-il trop en Bretagne ?

Á propos de l'Auteur

Patrick REGNAULT
Patrick REGNAULT 12 posts

J’ai travaillé comme paysagiste en Bretagne, Angleterre et depuis près de 20 ans en Australie. Ma profession est ma passion et j’espère pouvoir la partager avec vous.

Lisez les autres articles de cet Auteur ...

Vous pourriez aussi aimer

Towt, la compagnie maritime bretonne de transport à la voile

TOWT pour TransOceanic Wind Transport ou Transport trans-océanique à la voile, est basée à Douarnenez en Cornouaille bretonne. Depuis la nuit des temps, la navigation et le transport maritime s’exerçait

Escargot de Quimper versus Stade brestois

Escargot de Quimper / Elona quimperiana En dépit de sa désignation vernaculaire, le gastéropode quimpérois n’est pas une espèce endémique mais une espèce vivant en  Bretagne. L’Escargot de Quimper est 

L’activisme citoyen de la jeunesse mondiale pour le climat gagnera t-il la Bretagne ?

La jeunesse se mobilise partout en Europe pour le climat. Depuis plusieurs semaines maintenant, des dizaines de milliers de collégiens, de lycéens et d’étudiants se mobilisent pour le climat. L’opération

Commentaires

Pas encore de commentaires ?

Vous pouvez être le premier/la première à commenter ce post.

Laissez votre réponse