Ajoncs de Bretagne, notre nouvel emblème

Ajoncs de Bretagne, notre nouvel emblème

Ajoncs de Bretagne

Je vous propose un petit intermède de nos visites de jardins pour vous proposer une ballade dans la campagne pour une collecte de graines d’ajoncs, fleur nationale de Bretagne.
La Bretagne a trois espèces d’ajoncs, Ulex europeaus, Ulex minor et Ulex gallii. Ces trois espèces ont des fruits mûrs de fin Mai à mi-Juin quand les gousses ont commencé à noircir.

Autrefois, les ajoncs avaient des usages très nombreux. Peut-être reverrons-nous une résurgence de l’utilisation de cette plante. Pourquoi pas la création d’entreprises liées aux produits dérivés de la culture de cette plante.

Les usages multiples des ajoncs de Bretagne.

D’abord en agriculture, et en particulier dans l’élevage bovin et équin, l’ajonc servait à l’alimentation du bétail en période hivernale quand sa teneur en cistyne est faible. Ainsi, broyé et mélangé avec de la paille ou moulu jusqu’à ce que l’on obtienne une texture mousseuse. Car cette plante contient une forte teneur en protéines. Donc importante pour les animaux en hiver quand les pâturages sont au plus maigres. D’ailleurs, traditionnellement, il y avait des outils spécialisés dans le traitement des ajoncs pour l’alimentation animale. Parmi ceux-ci et évoluant dans le temps pouvait se trouver marteau en bois renforcé de fer. Ce morzoul lann servait à hacher l’ajonc dans des auges en granit. Aussi des moulins à ajoncs connus sous le nom de piler lann. Enfin des haches à moteur, ou drailherez lann.
D’ailleurs, si vous voulez apprendre plus allez à la ferme-musée du Léon à Tréflaouénan.

L’ajonc plante riche.

Fermenté, l’ajonc est un engrais très riche en matière azotée. Qui est excellent dans les amendements des cultures de pommes de terre, de choux ou même de choux fourragers. Coupé en Juin, broyé et mis en tas pendant six mois il se décomposera rapidement grâce à sa teneur en lignine, oxygène et azote et donnera un engrais de bonne qualité
Les haies d’ajoncs étaient utilisées pour garder le bétail rendant le travail des gardiens de troupeaux plus facile. Ce travail étant souvent confié à des enfants.
En manufacture, l’ajonc était utilisé pour la fabrication des manches d’outil ainsi que pour la coutellerie du fait de sa non-toxicité. Les fagots de bois d’ajonc étaient très prisés des boulangers pour sa température de chauffage idéale et commandait un prix plus élevé.
En apiculture, l’ajonc permet aux abeilles de se procurer du pollen tôt dans l’année pour nourrir les larves. Ce faisant, le renouvellement des effectifs de la ruche accroît la production de miel.

Bonne promenade et bon jardinage !

A cet égard, pour ceux qui ont envie de collecter des graines d’ajoncs, il est organisé un après-midi de collecte de graines d’ajoncs le Samedi 10 Juin. Rendez-vous au parking de covoiturage de La Trinité-Surzhur Nord. C’est au carrefour N165 x D183 côté Surzur tout près de la quatre voies, à 14:30. Les participants apprendront comment reconnaître Ulex europaeus et Ulex minor et d’Ulex gallii. Ainsi que la façon de les semer et de les cultiver.
Inscriptions auprès de Roland Mogn : roland.mogn@gmail.com

Précédent L'aventure des langues en Occident
Suivant Brocéliande, la forêt mythique des Bretons.

A propos de l'auteur

Patrick REGNAULT
Patrick REGNAULT 11 articles

J’ai travaillé comme paysagiste en Bretagne, Angleterre et depuis près de 20 ans en Australie. Ma profession est ma passion et j’espère pouvoir la partager avec vous.

D'autres articles qui devraient également vous intéresser

Breizh Odyssée ou se réapproprier notre Histoire de Bretagne

Chaque territoire européen possède sa propre Histoire. Cette Histoire avec un H majuscule. Au fil des siècles, l’Europe s’est construite telle qu’on l’a retrouve aujourd’hui. Cette construction ne s’est pas

Breizh Diaspora, la nouvelle communauté des Breton(ne)s du monde entier.

Selon les données, la diaspora bretonne représenterait entre cinq et dix millions de personnes dans le monde. Pour comparaison la population de la Bretagne compte 4,6 millions de personnes. Nous

Découvrez deux de nos bois sacrés de Bretagne

La Bretagne a toujours été un pays propice aux bois sacrés. C’est dans la seconde moitié du XIXe siècle que les historiens et les artistes remettent en lumière les bois

0 commentaire

Pas encore de commentaire.

Soyez le premier ! Commentez cet article !

Laissez un commentaire