Bretagne Réunie : en 2019, préparons le nouveau printemps breton !

Bretagne Réunie : en 2019, préparons le nouveau printemps breton !

L’année 2018 restera dans les annales de Bretagne réunie.

Alors que 2015 avait été l’année de la réforme territoriale ratée, 2016 et 2017 furent l’occasion pour l’association de se relancer par le biais démocratique. L’action pour la pétition des 100000 a été pendant plus de deux ans une formidable opportunité d’aller au contact des habitants de Loire-Atlantique. Afin de les sensibiliser et de les informer pour la réunification. Grâce à une forte accélération en 2018, 105000 signatures ont finalement été obtenues. Soit le soutien de plus de 10% des électeurs de Loire-Atlantique.
Objectif plus que rempli !

La mise en place de la réunification ne peut venir que de la société civile.

Dont Bretagne réunie constitue depuis 1974 l’outil privilégié. La capacité de Bretagne réunie à convaincre les décideurs dépend directement de sa capacité à être écoutée et suivie par la population bretonne. C’est donc sous l’angle de l’avancée démocratique qu’il faut placer notre engagement.
Afin d’améliorer les chances de succès de Bretagne réunie en 2019 puis pour les années à venir, trois axes peuvent être explorés.

La première étape indispensable consisterait à renforcer notre outil associatif.

Cela passe par le développement des comités locaux et d’une vie associative sur tout le territoire breton. Également par la formation des adhérents et une attention soutenue à l’intégration des nouveaux membres. Puis par la diversification des activités proposées à ceux-ci. A terme, Bretagne Réunie devrait envisager l’installation dans des locaux plus adaptés et le recrutement de salariés. Enfin, le développement en interne d’une réflexion intellectuelle sur les enjeux de la réunification paraît indispensable.

La seconde étape serait d’impliquer les citoyens en Bretagne et tout particulièrement en Loire-Atlantique.

Cela passe en premier lieu par la valorisation des 100 000 signatures. Mais aussi par le développement des liens avec la société civile dans toute sa diversité. Enfin par la remise à plat de la communication de Bretagne Réunie. Dans cette démarche, c’est l’angle démocratique qui doit être privilégié. Afin à la fois de renouveler le soutien populaire à la réunification et d’en faire l’outil d’un rapport de force.

La dernière étape serait de renforcer la pression de la société civile sur les décideurs.

Afin de débloquer, d’une façon ou d’une autre, la question de la réunification : rencontre avec les élus et décideurs, et lobbying. Mais également rassemblements publics de grande ampleur. Ce travail n’aura cependant de poids que s’il est porté par une association forte et sûre de ses bases. C’est à nous tous de rêver, de repenser puis de porter le projet d’une Bretagne réunifiée.

Rejoignez Bretagne Réunie, maintenant.

En 2019, nous avons besoin d’un nouveau printemps breton.

Précédent Grande-Bretagne/France : référendums, rébellions et régicides.
Suivant La région Bretagne administrative entre au capital d'une entreprise privée.

A propos de l'auteur

Kevin JEZEQUEL
Kevin JEZEQUEL 3 articles

J'habite à Nantes où je milite au sein de l'association Bretagne Réunie

D'autres articles qui devraient également vous intéresser

21 Juin 2018, Macron, Bretagne, Kemper : le mépris !

Ce Jeudi 21 Juin 2018 restera pour beaucoup de Bretonnes et de Bretons une triste journée. Pourtant le soleil était radieux sur l’ensemble du pays. De plus c’était le premier

Youpiieee, c’est le mois du breton en Bretagne !

Le Conseil régional qui administre quatre des cinq départements de Bretagne a décrété ce mois de mars 2018 … Mizvezh ar brezhoneg, mois du breton. C’est mieux qu’une semaine, et

La Bretagne est-elle une puissance maritime ?

Puissance maritime, la Bretagne l’a été, l’est encore et le sera dans l’avenir Comment peut-il en être autrement d’un territoire naturellement positionné à l’entrée du plus important couloir maritime du

2 commentaires

  1. DANIEL Pierre
    janvier 10, 16:32 Répondre
    bonjour je viens de remplir le cahier de doléance a fontenay le comte,capitale du bas poitou et ,je dis qu'il faut le retour de la vendée en poitou et de vrais pouvoirs aux nouvelles régions .Donc le retour de la loire atlantique en Bretagne . Que chaque militant aille dans sa mairie dans toute la france pour demander le démantellemnet des actuelles régions et nous aurons un vrai pouvoir de pression a galon

Laissez un commentaire