circuit court

Circuit court alimentaire et Mangeons local en Bretagne

de NHU Bretagne
Publié le Dernière mise à jour le

Circuit court et locavore

Être ou devenir locavore en circuit court, c’est privilégier ses achats dans un rayon court autour de chez soi. Également privilégier la consommation de produits saisonniers. Ou encore privilégier l’achat directement auprès des Producteurs.

Notre alimentation est devenue un sujet de préoccupation majeur et d’avenir pour nos sociétés occidentales dites développées.

On mange de trop et on mange de plus en plus mal.
Nous ingurgitons à longueur de repas des matières nocives. A la fois pour notre santé et pour notre environnement. Depuis des lustres, tout a été organisé pour nous éloigner de la nature. Aussi pour entraîner notre agriculture dans une course folle à toujours produire plus en consommant toujours plus d’eau et d’intrants hautement chimiques. Et pour nous imposer une alimentation de plus en plus industrielle.

Entre les années 80 et les années 2010, la distance moyenne parcourue par un produit alimentaire est passée de 2500 kilomètres à environ 3600 kilomètres, soit une hausse de +25%.

On ne peut plus continuer ainsi !

Les agriculteurs bretons se sont, comme les autres, sur-endettés en matériel agricole et en bâtiments. Pour au final, crises sanitaires et concurrence mondiale aidant, se trouver pris à la gorge. A la fois sous le poids des dettes dues aux banques et des charges dues à l’état. Ainsi qu’à la cohorte d’intervenants annexes de tous poils.

Et s’il était temps de revenir à des méthodes plus raisonnables ?

Le développement des locavores en circuit court peut être rapidement une des solutions pour permettre aux Producteurs de produits alimentaires de générer un complément de revenu non négligeable. Pour le Consommateur, le circuit court alimentaire présente aussi un vrai intérêt financier en achetant à moindre coût directement aux Producteurs.

Pour notre santé, il est évident que ce système très simple et très rapide à mettre en oeuvre ne peut apporter que des bienfaits. Ainsi les produits proposés sont en général bien plus sains et moins arrosés de chimie que ceux que l’on trouve dans les circuits conventionnels qu’on cherche à nous imposer. Quant à l’environnement, il ne se porte évidemment que mieux, confronté à du circuit-court plus respectueux sur bien des points comme le moindre abus de produits chimiques nocifs, pour n’en citer qu’un seul.

circuit court

Le circuit court alimentaire en Bretagne a un nom : Mangeons local en Bretagne

La Bretagne a un rôle majeur à jouer.

La Bretagne est un des tous premiers territoires agricoles européens. Néammoins confrontée depuis déjà plusieurs années à de graves crises de production, de pollution et de distribution. La Bretagne se doit de devenir aussi un des leaders européens du mieux-manger et du développement du circuit court alimentaire.

Allons-nous laisser, comme c’est trop souvent le cas, les Danois ou les Écossais, devenir les premiers en ce domaine ?
N’attendons pas, n’attendons plus, les directives de capitales trop lointaines ou les idées des autres, pour nous organiser nous-mêmes.

Mangeons local en Bretagne.

C’est la première communauté totalement gratuite de circuit court alimentaire en Bretagne : Mangeons local en Bretagne.
Cette initiative de Steven, un jeune Cornouaillais est devenue au fil du temps une belle réussite. Déjà plus de trois cent cinquante Producteurs des cinq départements de Bretagne vous présentent leurs beaux et bons produits en circuit-court. Au plus près de chez vous : le site comporte une carte de Bretagne interactive et une localisation Google.

Vous êtes Producteur de produits alimentaires de qualité en Bretagne, vous êtes Consommateur en Bretagne, participez activement aux développements de cette communauté en vous adressant à contact@mangeons-local.bzh.

Rejoignez Mangeons Local en Bretagne sur leur page Facebook.

Soutenez votre média breton !

Nous sommes indépendants, également grâce à vos dons.

A lire également

3 commentaires

On parle de nous !... sur NHU (Ni Hon-Unan). - Locavore de Cornouaille 24 décembre 2015 - 9h38

[…] dernier !), nous le devons à « NHU – Ni Hon-Unan », à qui est une plateforme participative de l’ensemble des habitants de Bretagne. En d’autres termes, il s’agit d’un site collaboratif qui a pour objectif de […]

Répondre
Rémy PENNEG 4 février 2019 - 11h19

Excellente initiative que cette plateforme http://www.mangeons-local.bzh en Bretagne.

Répondre
La Rédaction 4 février 2019 - 11h20

Merci de votre commentaire

Répondre

Une question ? Un commentaire ?

Recevez chaque mois toute l’actu bretonne !

Toute l’actu indépendante et citoyenne de la Bretagne directement dans votre boîte e-mail.

… et suivez-nous sur les réseaux sociaux :

Notre mission

NHU veut faire savoir à toutes et tous – en Bretagne, en Europe, et dans le reste du monde – que la Bretagne est forte, belle, puissante, active, inventive, positive, sportive, musicienne…  différente mais tellement ouverte sur le monde et aux autres.

Participez

Comment ? en devenant rédacteur ou rédactrice pour le site.
 
NHU Bretagne est une plateforme participative. Elle est donc la vôtre.