La Bretagne, leader européen du bien-manger, ou du mieux-manger ?

La Bretagne, leader européen du bien-manger, ou du mieux-manger ?

Le bien-manger : c’est la campagne que lance la Région Bretagne. Faire de la Bretagne (c’est à dire la Région Bretagne et la Loire Atlantique) le leader européen du bien-manger. Cette campagne a été présenté récemment au dernier Space de Roazhon/Rennes.

Nous préférons le mieux-manger en Bretagne.

Nous mangeons déjà bien en Bretagne me semble t-il. Car nous avons tout, ou presque, pour cela. Et « faire de la Bretagne le leader du bien-manger en Europe » laisse entendre que dans d’autres pays européens, on on ne mangerait pas bien. Ou moins bien. Ainsi, par ambition et par respect pour nos voisins européens, préférons le mieux-manger.

La Bretagne a tout pour bien-manger.

Ce pays possède 2700 kilomètres de côtes et ses eaux territoriales nous apportent les trésors et les bienfaits d’une très large bande côtière de deux cent milles nautiques. C’est à dire trois cent soixante-dix kilomètres. Le Gulf Stream enrichi en permanence ce vaste territoire. Les produits de l’océan que nous pouvons consommer sont innombrables, mais à préserver : poissons, coquillages, algues … Les algues ; l’avenir dans nos assiettes quand on pense que la Bretagne possède le plus vaste champ d’algues d’Europe.
Nous sommes 4,6 millions d’habitants en Bretagne et notre agriculture produit de quoi nourrir vingt cinq millions de personnes. Nous exportons beaucoup dans le monde entier. Puis que dire des performances de notre agroalimentaire ?
Se battre pour présenter la Bretagne comme le pays du bien-manger est déjà dépassé.

La Bretagne a surtout tout pour mieux-manger !

Car le vrai défi est de devenir, sur ces bases solides qui nous placent déjà parmi les plus performants en Europe, le pays du mieux-manger.
En fait les tendances sont là, devant nous, et chaque année, leurs taux de croissance sont importants. Je veux parler des labels, du bio, du circuit-court, du slow-food … Nos habitudes alimentaires évoluent vite. Il ne faut pas laisser passer les occasions de devenir ce leader européen, voire plus loin, du mieux-manger. Nos voisins et cousins Irlandais s’y sont mis depuis plusieurs années déjà.
De la production à la transformation, les acteurs bretons sont depuis déjà longtemps très novateurs, passionnés et dynamiques. Nous avons les femmes et les hommes, nous avons les terres et l’océan.
Soyons plus ambitieux. C’est à la Région Bretagne, sur ses quatre départements de compétence actuelle, d’être le fer de lance de cette ambition forte pour un meilleur avenir.

#BretagneMieuxManger #CroirePlusEnNous #BretagneAvenir

Previous Paris et les "provinces" : les beaufs et Jean Quatremer !
Next Fañch : le parquet général rejette le tildé et se pourvoit en cassation ...

Á propos de l'Auteur

Rémy PENNEG
Rémy PENNEG 315 posts

"Essayer ou ne rien faire". Quand on aime la Bretagne corps et âme, à un moment, il faut essayer d'agir et de créer pour participer, même très modestement, à son rayonnement et à son avenir. Avec l'aide avisée d'une poignée de volontaires, nous créons NHU Bretagne.

Lisez les autres articles de cet Auteur ...

Vous pourriez aussi aimer

L’odyssée d’eog ou les tribulations d’un Saumon atlantique.

Épisode 1 Le  Saumon atlantique (Salmo salar) est  une espèce emblématique de la Bretagne. Il a disparu de nombreux fleuves français mais continue à fréquenter les cours d’eau bretons,  véritables

Le projet Breizh Sukr

Breizh Sukr pour la production et transformation de la betterave sucrière bio en Bretagne. Traduisant  l’émergence de valeurs sociétales progressistes, d’une prise de conscience des enjeux d’équilibres environnementaux fragilisés, le

Ajoncs de Bretagne, notre nouvel emblème

Ajoncs de Bretagne Je vous propose un petit intermède de nos visites de jardins pour vous proposer une ballade dans la campagne pour une collecte de graines d’ajoncs, fleur nationale

Commentaires

Pas encore de commentaires ?

Vous pouvez être le premier/la première à commenter ce post.

Laissez votre réponse