Europe et Bretagne … de quoi parle t-on ? Ignorance ou tromperie ?

Europe et Bretagne … de quoi parle t-on ? Ignorance ou tromperie ?

On nous vend de l’Europe alors qu’il ne s’agit que de l’UE. Et on nous vend de la Bretagne alors qu’il ne s’agit que la RAB Région Administrative Bretonne.

Est-ce de l’ignorance simple ou de la tromperie assumée ?

La Bretagne est à la pointe de l’Europe. Au début de ce continent que l’on nomme Europe. Et qui va, à son occident de ce Penn ar Bed breton; jusqu’à l’Oural russe à son orient. Cette Bretagne, qui existe depuis un millénaire, elle, va du sud de la Loire, dite Atlantique, jusqu’à la Baie du Mont Saint Michel. Et s’étend sur 34000 kilomètres carrés et cinq départements de l’Hexagone.

Europe ou UE Union Européenne ?

Dans quelques mois, les électeurs de l’UE Union Européenne vont être appelés aux urnes.
Mais d’ores et déjà, la campagne est lancée. Ou plutôt le combat fratricide. D’un côté les auto-proclamés « progressistes », actuellement aux pouvoirs. Ce sont eux qui ont aussi décidé du nom qui affublera leurs adversaires : les « nationalistes ». Les mots ont un sens, et donc globalement il y a les gentils contre les méchants. L’éternel clivage du bien contre le mal.

tromperie

Les mots ont un sens : l’UE Union Européenne n’est pas l’Europe.

Et la tromperie commence …

Pendant des mois, on va vous vendre les mérites et les défauts de … l’Europe. Non, Mesdames, Messieurs, l’Europe n’a rien à voir dans ce combat électoral.
L’Europe est un continent constitué aujourd’hui de cinquante et un états. Dont seulement vingt-huit se sont rassemblés pour constituer l’UE Union Européenne. L’UE est une organisation politique, économique et financière.
Parler au nom de l’Europe quand on évoque en fait cette UE Union Européenne, est donc, soit de l’ignorance, soit de la tromperie.
Et les personnes qui veulent nous vendre à tout prix leur Union Européenne en utilisant le mot Europe sont trop bien renseignées pour que ce se soit de l’ignorance.

Et à la pointe de l’Europe : Bretagne ou Région Bretagne ?

Il en est ici de la même démarche fourbe et trompeuse.
Comme l’UE Union Européenne, l’imposée Région Bretagne usurpe trop souvent une fausse signature : Bretagne. Comme il en est de l’Europe, la Bretagne est une unité géographique et historique immuable. Dans laquelle il est possible, comme c’est le cas pour Europe également, de pratiquer des découpages arbitraux et artificiels. Découpages, et l’Histoire nous le démontre en permanence, qui ne durent que peu de temps finalement.
Les administrateurs de la RAB Région Administrative Bretonne devraient, par honnêteté élémentaire, ne dire et n’écrire que Région Bretagne. Au lieu du mot Bretagne dont ils usent et abusent trop souvent.
Il n’y a que 28 états dans l’UE, sur les 51 que comptent l’Europe.
Et il n’y a que 4 départements dans la RAB,  sur les 5 que compte la Bretagne.

tromperie

Utiliser le mot Bretagne pour parler de la Région Bretagne (administrative) est une contrefaçon caractérisée.

Pourquoi cet abus de langage ?

La raison principale en est très simple. Plus votre produit est invendable, et plus vous essayez de changer, au moins, son emballage. Avant de savoir le goût d’un biscuit, vous devez l’acheter. Et pour mieux vous le vendre, le polimenteur va optimiser son attractivité. Donc son emballage. C’est cet emballage qui va déclencher chez vous l’acte d’achat … ou pas.
Nous avons goûté à l’UE et la RAB … et de moins en moins de Clients, pardon, d’électeurs, sont enclins à renouveler leur achat.
Alors, pour masquer le goût devenu trop amer de vos constructions hors-sol, vous les habillez de noms plus respectés de tous : Europe et Bretagne.

Changez vite ou disparaissez …

Il est en basse politique comme il est en merchandising. Quand le consommateur n’en veut plus, il faut changer le produit. Le produit, dans sa composition, pas seulement dans son emballage. Vous continuez à nous tromper en nous présentant vos mêmes recettes devenues indigestes et en n’en changeant que le nom. Croyez-vous que nous sommes assez naïfs pour ne pas discerner les deux tromperies de plus en plus grossières : Europe pour cacher votre UE, Bretagne pour dissimuler votre moignon de région administrative ?
Les Citoyens réclament de la transparence, de la vérité, de l’honnêteté. Et vous ne présentez que mensonge, falsification et contrefaçon.
Vous persistez à ne rien voir, ni rien entendre, de ce que souhaitent de plus en plus vivement les Citoyens qui vous ont placé là où vous êtes.
Cette ignorance et ce mépris vont vous entraîner inexorablement vers votre perte.

Ne venez pas nous jouer les veuves effarouchées aux prochains scrutins électoraux.
Changez, vite … ou disparaissez …

Précédent Notre conseil de lecture : Et les Bretons créèrent ... Diwan !
Suivant La 7e puissance économique du monde n'a plus peur du tildé !

A propos de l'auteur

Rémy PENNEG
Rémy PENNEG 217 articles

"Essayer ou ne rien faire". Quand on aime la Bretagne corps et âme, à un moment, il faut essayer d'agir et de créer pour participer, même très modestement, à son rayonnement et à son avenir. Avec l'aide avisée d'une poignée de volontaires, nous créons NHU Bretagne.

D'autres articles qui devraient également vous intéresser

En Bretagne, l’aubépine ou l’Arbre de Mai.

Le printemps est précoce en Bretagne. L’aubépine – Crataegus monogyna – peut y fleurir en Avril. Toutefois c’est en Mai qu’elle se pare traditionnellement de ces délicates fleurs qui embaument

Les Iles Féroé, également vers l’indépendance.

Aux Féroé aussi souffle un vent de modernité et de démocratie. Décidemment, le vent de la modernité ne souffle pas que sur l’Écosse et la Catalogne en Europe en ce

Pierre Ier de Bretagne

Pierre Ier de Bretagne, souverain breton du XIIIe siècle. Prétextant du refus (pourtant légitime) de Conan de Léon de lui remettre le jeune Henri, Pierre Ier s’empare de tout le

3 commentaires

  1. Reun Allan
    novembre 20, 10:32 Répondre
    Exposé des faits très pédagogique, leçon à bien retenir Tout le monde peut comprendre, ça tombe sous le sens en lisant, le problème est d'inculquer à chacun le bon réflexe pour un bon vocabulaire dans l'usage courant.
  2. Mickaël Cohuet
    janvier 10, 12:53 Répondre
    EXCELLENTE MISE AU POINT !!! Particulièrement ce passage : "(...) La raison principale en est très simple. Plus votre produit est invendable, et plus vous essayez de changer, au moins, son emballage. (...) Alors, pour masquer le goût devenu trop amer de vos constructions hors-sol, vous les habillez de noms plus respectés de tous : Europe et Bretagne. (...)" Petites corrections sur l'infographie NHU, intitulée "Europe ou Union-Européenne" : la majeure partie de la Turquie n'est pas en Europe mais en Asie mineure ; à droite, il y a un petit bout du Kazakhstan qui n'en fait pas partie ; la Géorgie n'en fait pas partie non plus encore que cela ne soit pas très choquant. Je m’empresse de relayer cet article. Merci.
    • La Rédaction
      janvier 10, 14:46 Répondre
      Bonjour et merci de ces précisions. Merci également de nous suivre et de nous partager. Cordialement/A galon

Laissez un commentaire