✅ Bonnets Rouges : merci de vérifier l’état des stocks

✅ Bonnets Rouges : merci de vérifier l’état des stocks

Communiqué à l’attention des comités locaux des Bonnets Rouges.

Le collectif  Vivre, Décider et Travailler en Bretagne, organisateur du mouvement des Bonnets rouges, s’est réuni le 16 février dernier à Karaez/Carhaix.
Il s’inquiète de la proposition d’écotaxe annoncée dans le projet de loi Climat et Résilience qui agite certains milieux politiques et de son impact sur notre péninsule.
Le collectif a décidé d’entamer des vérifications et des consultations afin d’en savoir un peu plus sur cette éventuelle nouvelle taxation. Nous demandons aux Bonnets Rouges et aux comités locaux de se tenir prêts à réactiver le réseau qui a permis d’éviter la catastrophe qu’aurait entraîné la mise en place de l’écotaxe en 2013.

Les Bonnets Rouges / Ar Bonedoù Ruz
bonnetsrouges.officiel@gmail.com

bonnets rouges

Bonnets Rouges de Bretagne – communiqué du 16 février 2021

L’écotaxe de retour ?

Un rapport a été remis récemment au ministre français des transports, à propos d’un vaste plan transports en région parisienne. D’ailleurs, le journal Le Monde révèle l’existence « d’un plan d’urgence dédié » avec « un investissement massif » porté par « de nouveaux financements« . Ce rapport est porté par François Durovray qui est le président Les Républicains du département de l’Essonne. Également par quatre autres élus Les Républicains et trois En Marche accompagné de Cédric Villani.
Tous ces élus sont franciliens. Ils déplorent que trop d’efforts financiers sont réalisés pour Paris intra-muros et sa »petite couronne ». Mais pas suffisamment pour la « grande couronne ».

Il faut de l’argent, beaucoup d’argent, pour réaliser ce plan ambitieux.

Comme il en faut pour le « Grand Paris », dont le nouveau métro. Le coût annoncé de ce seul métro (qui sera évidemment largement dépassé) est estimé à 26 fois le budget annuel de la Région Bretagne administrative. Autrement dit, à environ vingt six années de ce ridicule budget pour les quatre des cinq départements bretons.
Sur les douze millions d’habitants de la Région administrative d’Ile de France (2,5 fois plus que la Bretagne), cinq millions vivent dans cette « grande couronne ».
D’ailleurs, une idée : et s’ils vendaient leurs « couronnes » pour financer leurs projets ? Il paraît que les couronnes ont beaucoup de valeurs 🙂
Donc, comme en France, tout doit passer par une taxe, ce rapport préconise une … taxe. Précisément une taxe sur les poids lourds.
Alors, cela ne vous rappelle rien ?

Les Bretonnes et les Bretons vont devoir faire preuve de vigilance …

 

✅ Pour aider NHU Bretagne ✅
c’est là, sur Tipeee

En Bretagne, routes gratuites : ni Écotaxe en 2013, ni vignette en 2019

Chute du premier portique péage Écotaxe : fêtons cet anniversaire !

Notre conseil de lecture : Les Bonnets Rouges/Ar Bonedoù Ruz

Previous ✅ Élections régionales en Bretagne - Parti Breton : interview de Joannic MARTIN
Next ✅ Le français aurait-il pu devenir une langue régionale ?

Á propos de l'Auteur

NHU Bretagne
NHU Bretagne 326 posts

NHU Bretagne, plateforme collaborative francophone de promotion d'une Bretagne qui croit de plus en plus en elle pour se forger dès maintenant un avenir meilleur. #CroirePlusEnNous #FaireNousMemes #DeciderNousMemes Les articles en anglais pour dire notre Bretagne au reste du monde sont signés NHU Brittany.

Lisez les autres articles de cet Auteur ...

Vous pourriez aussi aimer

Constance de Bretagne face à Richard Coeur de Lion et Jean sans Terre

Constance de Bretagne défie le Roi d’Angleterre Si Constance donne à son nouveau-né ce prénom encore jamais porté par un seul duc armoricain, c’est pour défier son beau-père Henri II

✅ Vu de Bretagne, « Ce que nous sommes » du Corse Jean Guy TALAMONI

« Ce que nous sommes » Ce que nous sommes est avant tout une référence, celle du premier livre politique de Jean-Guy Talamoni, qui est aujourd’hui à la tête de l’Assemblée de Corse.

La Bretagne réunifiée est une nécessité absolue – Part 1/2

Bretagne Réunifiée ? – Part 1 Nous vous présentons la première partie de l’excellente vidéo des 5 Minutes Bretonnes dont on a déjà diffusé récemment dans nos colonnes La Guerre

3 Comments

  1. Penn kaled
    février 23, 16:39 Reply

    Cependant je crains hélas , qu’une nouvelle mobilisation sera très difficile .Déjà il n’y a pas eu beaucoup de voix à s’élever de la disparition de hop ,des difficultés de nokia , de la fonderie de Bretagne de problèmes de la brittany ferries alors que même le pouvoir central craignait une insurrection ,la crise sanitaire a sans doute contribué à cette résignation ,bien que dans un autre domaine la manifestation pour diwan de samedi a bien mobilisé . Il y avait aussi en 2013 un ensemble d’entreprises agro alimentaire en faillite accompagnés de la suppression de milliers d’emploi ,ce qui a fortement contribué à cette mobilisation de masse ,sans compter la crise agricole .Mais une autre réalité plus décisive ,me fait penser qu’une mobilisation de cette ampleur ne verra pas le jour ,car l’abandon par les initiateurs et leaders des auteurs qui s’en étaient pris aux portiques n’a pas été oublié ni digérer ,alors que cela leur a couté des sommes énormes et de la prison .Personnellement je trouve cela lamentable et porte le discrédit de la cause bretonne aux yeux du peuple qui s’était à juste titre révolté ,c’est vraiment prendre les gens pour des imbéciles .Pensez vous que certains chefs d’entreprise étaient en voyage en Asie ,tranquilles ils avaient obtenus satisfaction à leur revendication concernant cette écotaxe vraiment injuste ,mais qui paradoxalement si elle avait été maintenu aurait contribué à favoriser le commerce maritime breton et nous aurait détourné un peu de Paris .

  2. Florian
    février 23, 20:59 Reply

    Même courant même penser ……contactez moi en cas de besoin …pas de soucis

  3. Penn kaled
    février 24, 09:35 Reply

    Florian je ne comprends pas trop le sens de votre commentaire

Laissez votre réponse