en Bretagne

En Bretagne, c’est toujours Paris et son monarque qui décident de tout

de Daniel CUEFF
Publié le Dernière mise à jour le

En Bretagne, les Bretonnes et les Bretons sont à nouveau confinés par la seule décision d’un homme.

Sans validation préalable du Parlement, et mis une fois de plus devant le fait accompli.

Imaginez un seul instant un pays où les députés sont contraints de regarder la télévision à 20 h pour connaître des décisions qui affectent notre liberté fondamentale de nous déplacer librement.

Ce pays existe, c’est la France !

Ce régime présidentiel qui prétend tout gérer, échoue à nous protéger, incapable de prendre en temps et en heure des décisions liées à notre protection. Après les masques, les attestations, les tests, voici venu le temps de la vaccination qui se veut massive, mais sans vaccins suffisants.

Même les propositions simples et contextualisées des élus locaux sont rejetées. Souvent de façon hautaine. Une vraie politique différenciée, adaptée aux caractéristiques, aux situations des différents territoires, est toujours écartée.
Le pire est que cette décision présidentielle brutale risque d’accélérer la propagation du virus en Bretagne. En quelques jours des milliers de personnes de toutes les régions vont venir se réfugier en Bretagne, incitées qu’ils sont à le faire massivement dès à présent. Puisqu’ Emmanuel Macron a annoncé la création de frontières intérieures à partir du 5 avril.

Alors que le taux d’incidence en Bretagne …

… Certes en progression, est de 190,8 cas pour 100 000 habitants. Dont 85 cas pour le Finistère, contre 379 pour la moyenne nationale.
Les trains sont donc pris d’assaut et les réservations de véhicules sont saturées. En particulier par ceux qui en région parisienne, ont les moyens de partir et de se mettre au vert le temps nécessaire.

Bien entendu, tous ces « Bretons de passage » seront bien accueillis par une Bretagne traditionnellement accueillante et fraternelle. Mais la responsabilité du Président qui vient d’accélérer la circulation du virus sera majeure. Surtout si des départements jusqu’alors plutôt préservés de la Covid-19 se trouvent à leur tour en zone rouge sans infrastructures hospitalières suffisantes.

On ne joue pas ainsi avec la vie des gens !

Illustration et titre de NHU Bretagne

Soutenez votre média breton !

Nous sommes indépendants, également grâce à vos dons.

A lire également

1 commentaire

Penn kaled 2 avril 2021 - 8h34

Gourc’hemennoù deoc’h an aoutrou Cueff Enfin un politique Breton qui réagit face au scandale en cours ,pendant que notre président du conseil régional veut faire de la Bretagne le laboratoire du déconfinement ,Bretons Bretonnes préparez vous à devenir des cobayes d’ici le moi de mai ,mais je ne sais pas de quelle année !!! A l’image d’une grande partie de la population nos politiques bretons sont atteints du syndrome de Stockholm

Répondre

Une question ? Un commentaire ?

Recevez tous nos articles en avant-première !

Toute l’actu indépendante et citoyenne de la Bretagne directement dans votre boîte e-mail.

… et suivez-nous sur les réseaux sociaux :

Notre mission

NHU veut faire savoir à toutes et tous – en Bretagne, en Europe, et dans le reste du monde – que la Bretagne est forte, belle, puissante, active, inventive, positive, sportive, musicienne…  différente mais tellement ouverte sur le monde et aux autres.

Participez

Comment ? en devenant rédacteur ou rédactrice pour le site.
 
NHU Bretagne est une plateforme participative. Elle est donc la vôtre.