✅ Un gouvernement breton : Utopie ou perspective ?

✅ Un gouvernement breton : Utopie ou perspective ?

Gouarnamant Breizh/Parcomanderiy Bertaegne
(The Breton Government – Gouvernement Breton)

La Bretagne est selon les uns une région française, et pour les autres, de plus en plus nombreux, un pays en devenir.
En effet, ce début d’Europe (regardez une carte 😉) fut une grande nation durant des siècles, rivalisant avec les autres plus grands d’alors. Mais nous ne sommes plus dans le passé, mais au XXIe siècle. Et dans ce XXIe siècle commençant, il ne vous aura pas échappé que l’Europe est en recomposition. Déjà, à la fin du XXe siècle, quelques grands ensembles, alors plus proches de la décomposition, se sont effondrés et les nations qui y étaient embastillées ont recouvrer leur liberté.
Aujourd’hui, plusieurs régions européennes veulent s’émanciper des quelques derniers grands ensembles nés dans un passé colonial et qui s’accrochent. Nous voulons parler de l’Espagne, du Royaume Uni et de la France, qui ont dû libérer leurs colonies extérieures. Et qui vont devoir maintenant se résigner à libérer leurs colonies intérieures. Dont l’Écosse et le Pays de Galles, la Catalogne et la Corse …
Parmi ces pays en devenir, nous intégrons le nôtre, la Bretagne.

Alors, il est urgent de commencer de suite à penser à ce nouvel avenir.

Que le statut de la Bretagne soit d’une large autonomie (comme les Länder allemands ou les régions italiennes), ou qu’il soit d’une indépendance (l’Écosse ou la Catalogne dans la décade à venir), il lui faudra bien organiser concrètement son fonctionnement et orienter et soutenir son économie.
C’est à cet exercice que nous allons travailler sans attendre. Contrairement aux partis politiques ayant leur siège à Paris, qui préfèrent se faire élire sur un programme vague et tenter de réfléchir ensuite. Ce qui conduit toujours à des décisions malheureuses dès le début du mandat.
Certains nous prendront pour des farfelus. Et d’autres, en réfléchissant un peu, viendront sûrement nous apporter leurs bonnes idées.

Nous savons notre démarche hasardeuse et complètement atypique.

Mais elle aura, aussi, au moins le mérite d’ouvrir les esprits, de pousser les partis bretons et d’alimenter un débat qui n’ira qu’en s’amplifiant.
En effet, l’état central continue à perdre pied dans cet Hexagone trop grand et devenu ingérable. Nous avons une impression d’effondrement permanent. Doit-on, en Bretagne, rester attendre l’effondrement total sans réagir. Ou devons-nous, d’ores et déjà, commencer à réfléchir et à échanger sur la création d’un état plus ou moins séparé ?
Soit en conservant avec Paris certaines obligations (comme les îles Féroé avec le Danemark ou les Länder allemands avec Berlin). Ou une séparation totale comme ce fut le cas de la République d’Irlande vis-à-vis de Londres. Puis  des états baltes de Moscou. Le sujet n’est plus tabou.

 

Gouarnamant Breizh


« D’abord ils vous ignorent, puis ils se moquent de vous, puis ils vous combattent, ensuite vous gagnez » – Gandhi

Un gouvernement breton, des ministères, des projets  …

Chaque région administrative de l’Hexagone, comme la région Bretagne; tout comme l’état central parisien possède une administration, des ministères … une organisation pour le quotidien des citoyens.
Nous allons dans les prochains mois nous essayer à imaginer pour une Bretagne autonome ou indépendante une telle organisation.
Au fil des mois à venir, sereinement et avec conviction, nous allons proposer des pistes de réflexion, imaginer des Ministères et leurs prérogatives.

Encore une fois, avec sérieux mais sans complexe.

Que celles et ceux qui sont intéressés par cette démarche originale nous adressent leurs suggestions via NHU Bretagne qui transmettra. Et que celles et ceux qui nous prennent pour des illuminés regardent une carte d’Europe, voire du monde, et notent les noms des 193 pays devenus indépendants depuis la fin de la dernière guerre mondiale.
La Bretagne d’aujourd’hui n’a pas les mêmes priorités que les pays voisins. Nous changeons donc de paradigme et allons penser d’abord breton, surtout breton, pour les Bretonnes et les Bretons, en nous ouvrant sur le monde et ce qui s’y fait déjà.

Nos priorités peuvent se définir sur trois axes fondamentaux :

  • Aucune personne, quel que soit son âge, sa santé ou encore sa formation ne doit être abandonnée : elle représente une richesse pour toute la collectivité.
  • L’économie doit être fortement diversifiée pour être inclusive et tournée en permanence vers l’avenir.
  • La terre, le patrimoine, la culture et d’une façon générale l’environnement de vie sont des biens communs qui doivent être protégés contre la spéculation.

Textes de Gouarnamant Breizh/Parcomanderiy Bertaegne
Illustrations de NHU Bretagne

 

✅ Pour aider NHU Bretagne ✅
c’est là, sur Tipeee

Previous ✅ En Bretagne, c'est toujours Paris et son monarque qui décident de tout
Next ✅ L'hirondelle ne fera plus le printemps en Bretagne.

Á propos de l'Auteur

Gouarnamant Breizh / Parcomanderiy Bertaegne
Gouarnamant Breizh / Parcomanderiy Bertaegne 1 posts

Groupe de femmes et d'hommes souhaitant imaginer ce que pourra être le gouvernement d'une Bretagne autonome comme un land allemand ou le Pays de Galles, voire indépendante comme le Danemark ou bientôt l'Écosse et la Catalogne. Réflexion, prospective, innovation ... Notre avenir s'imagine aujourd'hui

Lisez les autres articles de cet Auteur ...

Vous pourriez aussi aimer

Paris et les « provinces » : les beaufs et Jean Quatremer !

A propos de Quatremer … Avant samedi et la première manif des gilets jaunes, on sentait que ce mouvement avait quelque chose à voir avec la fracture béante qui est

✅ Breizh 5/5 n°11 : lettre d’informations Décembre 2020

Lettre d’information de Breizh 5/5 n°11 Bonjour à tou[te]s, Ce second semestre 2020 a de nouveau été marqué par la pandémie de Covid 19. En particulier nos cinquièmes Rencontres Breizh

Un fest-noz, deux fest-noz, trois fest-noz … mais des festoù-noz.

Un fest-noz et son pluriel singulier. Mais d’abord, pour les rares personnes qui ne le sauraient pas encore : qu’est-ce qu’un fest-noz ? En langue française cela se traduit par

3 Comments

  1. Flo
    avril 02, 10:16 Reply

    Bonjour

    J’aimerai proposer des pistes, avez vous un mail où je peux envoyer un petit argumentaire ou puis je les écrire dans l’espace commentaire ?

  2. Jean-Luc Laquittant
    avril 02, 18:03 Reply

    Nous devons tous penser que l’utopie d’aujourd’hui, c’est la réalité de demain, sinon la Bretagne ne survivra pas.

Laissez votre réponse