✅ YesBreizh, ou parler sereinement de l’indépendance de la Bretagne

✅ YesBreizh, ou parler sereinement de l’indépendance de la Bretagne

YesScotland, YesCymru, YesKernow et YesBreizh : les Yes celtiques

YesScotland en Écosse.

Honneur au plus ancien et plus structuré Yes des pays celtiques.

Yes Scotland est une plateforme représentant les partis politiques, mouvements et particuliers favorables à l’indépendance de l’Écosse. Cette plateforme citoyenne fut créé le 25 mai 2014. Elle fonctionne en recevant des dons d’entreprises et de particuliers du monde entier. De Yes Scotland, sont nés également d’autres groupes de promotion de l’indépendance écossaise. Dont Crofters for Yes, Farmers for Yes ou encore Veterans for Independence.
Yes Scotland est allié au SNP Scottish National Party, actuellement au pouvoir dans le pays et créé en 1934. Également aux partis Scottish Green Party et Scottish Socialist Party.
D’autres mouvements citoyens rejoignent Yes Scotland, comme Women for Independence et Business for Scotland.
Yes Scotland repose d’abord sur une déclaration que plus d’un million de personnes ont déjà signée.

Yes Breizh

Yes Scotland

Que dit cette déclaration ?

  • Je pense qu’il est fondamentalement préférable pour nous tous que les décisions concernant l’avenir de l’Écosse soient prises par ceux qui se soucient le plus de l’Écosse, c’est-à-dire par le peuple écossais.
  • Être indépendant signifie que l’avenir de l’Écosse sera entre les mains de l’Écosse
  • Il ne fait aucun doute que l’Écosse a un grand potentiel. Nous avons la chance de disposer de talents, de ressources et de créativité. Également la possibilité de faire de notre nation un meilleur endroit où vivre, pour les générations actuelles et futures. Nous pouvons bâtir une société plus verte, plus juste et plus prospère, plus forte et plus prospère qu’aujourd’hui.
  • Je veux une Écosse qui parle de sa propre voix et apporte sa propre contribution unique au monde. Une Écosse qui se tient aux côtés des autres nations sur ces îles, en tant que nation indépendante.
Yes Breizh

Référendum indépendance Écosse – Résultats 2014 et sondages 2020

 

Yes Scotland a maintenant essaimé dans le monde entier.

Le premier référendum pour l’indépendance de l’Écosse s’est tenu le 18 Septembre 2014. La question posée était simple : « L’Écosse devrait-elle être un pays indépendant ? »
Les résultats sont nets : c’est non pour 55,3% des suffrages, et le oui emporta 44,7% des suffrages.
Le tout récent Brexit britannique va précipiter un nouveau référendum, déjà prévu même sans Brexit. Nicola STURGEON, la très dynamique Première Ministre d’Écosse en a fait la demande au pouvoir central anglais à London. Face aux sondages très favorables au oui à l’indépendance, London refuse.
On comprend mieux pourquoi quand on connaît les plus récents sondages : 55% de oui à l’indépendance. Voir 56% pour certains institutes de sondage.
En 2012 seuls 23% des Écossais étaient favorables à l’indépendance de l’Écosse.

www.yes.scot
46800 personnes sur Facebook, 29300 sur Twitter et 5000 sur Instagram

YesCymru au Pays de Galles.

Yes Cymru a été formé en 2014. Cependant, ce n’est qu’en février 2016 à Cardiff/Caerdydd, la capitale du Pays de Galles, que son existence apparaît au grand jour.
Yes Cymru est sans étiquette politique et n’est pas un parti politique.
Ils mènent une campagne non partisane en faveur de l’indépendance. Yes Cymru souhaite influencer les politiques par le poids de ses membres et n’exprime aucune opinion sur l’UE.
L’actuel leader de la campagne Yes Cymru est Sion Jobbins.

Yes Breizh

Yes Cymru

Une première marche s’est déroulée en mai 2019, rassemblant quelques trois mille participants.

Une campagne de soutien via les réseaux sociaux ont déjà rassemblé à ce jour plus de seize mille membres actifs.
Yes Cymru est très proche du Plaid Cymru, le parti nationaliste gallois, dont le leader actuel est Adam Price. Rappelons que le premier ministre gallois actuel est Mark Drakeford, du Parti Travailliste anglais.
En janvier 2020, un sondage réalisé par l’institut YouGov pour l’Université de Cardiff et ITV Wales donnait 25% d’opinions favorables à l’indépendance du Pays de Galles. Comme en Bretagne, c’est chez les plus jeunes que l’indépendance obtient le meilleur score, avec 27% d’opinion favorable. Et encore comme en Bretagne, ce sont les plus de 65 ans qui sont les plus réticents.

www.yes.cymru
36535 personnes sur Facebook, 45100 sur Twitter et 16700 sur Instagram

Yes Kernow en Cornouailles.

N heptu holyer kanaseth rag anserghek a Kernow /The non partisan campaign for an independent Cornwall.
Là aussi, il ne s’agit pas d’une organisation politique structurée mais d’une campagne non-partisane.

Yes Breizh

Yes Kernow

YesBreizh en Bretagne.

Non, YesBreizh n’est pas une organisation politique. YesBreizh n’invente rien et prend modèle sur les autres campagnes Yes celtiques citées plus haut. YesBreizh est une campagne non-partisane naissante, posant sans tabou la question de l’indépendance pour la Bretagne. Une plateforme de réflexion et d’échanges sur cette seule question.
Comme nos amis Gallois, YesBreizh est sans étiquette politique, et ne souhaite pas afficher de position sur l’union Européenne. En effet cette idée d’indépendance pour la Bretagne transcende totalement le clivage périmé gauche-droite. Par ailleurs, le débat entre pro UE et contre, n’est pas à l’ordre du jour en l’état actuel de la situation.
L’Europe se recompose, et nous pensons qu’il est grand temps de pouvoir parler sereinement de cette question de l’indépendance de la Bretagne.
Ce débat est depuis trop longtemps tabou et exacerbé. Il devient nécessaire de soulever, entre « adultes responsables » et hors de la caricature et du simplisme, des aspects économiques, politiques, et de bien d’autres, de ce qui apparaît pour beaucoup de Bretons et d’Européens, comme inéluctable.

YesBreizh

Yes Breizh

Le seul sondage dont nous disposions au sujet de l’indépendance de la Bretagne date de février 2013.

Il y a déjà sept ans !
La question posée était : « Seriez-vous tout à fait favorable, assez favorable, assez opposé ou tout à fait opposé à ce que la Bretagne devienne indépendante ? »
Résultat : 18% des personnes interrogées se disaient ou tout à fait favorables, ou assez favorables. Comme au Pays de Galles, c’est chez les plus jeunes entre 18 et 24 ans que sont les plus favorables et chez les plus de 65 ans que sont les moins favorables.

Les chiffres de ce sondage breton de 2013 sont finalement assez proches de ceux du Pays de Galles d’aujourd’hui. Ainsi que de ceux de l’Écosse de 2012, donc vers la même période.

Nous le voyons depuis la fin de la dernière guerre : l’Europe se recompose. Naturellement, les grands blocs d’après guerre se sont disloqués : URSS, Yougoslavie. Les états plus anciens construits trop souvent par la violence se fissurent. Comme l’Espagne (Catalogne, Pays Basque …) et la France (Corse, Bretagne, et les mêmes Pays Basque et Catalogne …). Depuis 1940, cent quarante pays et régions dans le monde sont devenues indépendants. A ce jour, aucun n’a souhaité revenir en arrière.

Ne disposant pas à ce jour, contrairement à nos amis Écossais et Gallois, de nos propres site internet et réseaux sociaux, nous publions sur la plateforme NHU Bretagne.
NHU Bretagne a par ailleurs accepté de nous confier un rôle de « modérateur » sur sa page Facebook afin que nous puissions éventuellement répondre aux commentaires et échanger avec les internautes, uniquement en relation avec nos contenus signés YesBreizh.

 

✅ Pour aider NHU Bretagne ✅
c’est là, sur Tipeee

 

yesBreizh

Yes Cymru – Yes Breizh – Yes Scotland – Yes Kernow

En lien avec YesBreizh, lire aussi.

« Notre rêve ne mourra jamais », par Alex SALMOND

✅ Magazine BRETONS censuré : « 18% des Bretons pour l’indépendance » de la Bretagne

✅ Une Bretagne indépendante face à l’Histoire, par Douar ha Frankiz

Nicola STURGEON, première ministre d’Écosse, à la rencontre des Bretons.

Previous ✅ Quel(s) referendum pour la Loire Atlantique, par Jean OLLIVRO
Next ✅ Brittany in 4 figures: surface area, population, GDP and coastline

Á propos de l'Auteur

Yes Breizh
Yes Breizh 3 posts

A l'instar de nos cousins du nord, Écossais, Gallois et Cornouaillais, Yes Breizh veut promouvoir légalement l'idée d'une indépendancce retrouvée pour la Bretagne. Nous ne sommes pas un parti politique. Like our cousins ​​from the north, Scottish, Welsh and Cornish, Yes Breizh wants to legally promote the idea of ​​a regained independence for Brittany. We are not a political party.

Lisez les autres articles de cet Auteur ...

Vous pourriez aussi aimer

Solina la bretonne parmi les leaders mondiaux des ingrédients agroalimentaires.

Solina, entreprise bretonne dont le siège international est près de Rennes à Bréal sous Monfort est en pleine croissance. Le groupe breton Solina n’est rien de moins qu’un des leaders

✅ Didier Le Gac, député En Marche, en Bretagne, s’engage à voter la Loi Molac, mais …

La Convention entre l’état central et la région Bretagne administrative au coeur Voici la réponse de Didier LE GAC à propos de son prochain vote de la Loi Molac ce

✅ La France, le français et ses langues minoritaires

Les langues minoritaires … Notre pays dispose de la plus grande richesse linguistique d’Europe; il est aussi celui qui la gère le plus mal. La preuve avec le remarquable numéro

1 Comment

  1. Yann Atro
    mars 21, 18:09 Reply

    «Par ailleurs, le débat entre pro UE et contre, n’est pas à l’ordre du jour en l’état actuel de la situation.»
    Et maintenant que le parlement européen a acté qu’ils n’aideraient pas les catalans, malgré la répression fasciste qu’ils essuient, qu’ils laisseraient des députés légalement élus se voir retirer leur mandat et se faire extrader pour passer le reste de leur vie en prison tout ça pour avoir autorisé des citoyens à exercer leur liberté d’expression, maintenant que l’Union Européenne « garante des droits des peuples » est morte et enterrée, on peut lancer le débat ?

Laissez votre réponse