✅ Magazine BRETONS censuré : « 18% des Bretons pour l’indépendance » de la Bretagne

✅ Magazine BRETONS censuré : « 18% des Bretons pour l’indépendance » de la Bretagne

Cela s’est passé en 2013.
Nous voulons revenir sur un cas d’école de censure caractérisée que trop peu de Citoyen(ne)s connaissent …
Nous sommes au « pays des lumières » dont la devise est Liberté, Égalité, Fraternité … mais il y a des limites !
Récit …

Qui est le magazine BRETONS ?

BRETONS est un excellent magazine mensuel dont le premier numéro paraît le 05 Juillet 2005 par le journaliste Didier LE CORRE. Avec une couverture (toujours en Gwenn ha Du) consacrée à l’Artiste MIOSSEC. Bretons met en avant des Bretonnes et des Bretons remarquables dans bien des domaines. Le magazine est distribué dans les cinq départements de Bretagne et aurait un tirage vers quarante mille exemplaires. Bretons est très richement illustré et est un magazine de belle qualité.
Par sa filiale SoFiOuest, c’est Ouest France, le groupe de presse plutôt brittophobe qui détient 30% du magazine BRETONS.

Début 2013, paraît le devenu fameux numéro 84 de BRETONS.

Précisément le 24 Janvier 2013.
La une de ce numéro pas comme les autres est consacrée à un sondage réalisé par l’IFOP pour le compte de BRETONS. Ce sondage pose de nombreuses questions à propos de l’identité, de l’Histoire, de la réunification, de la langue …
La photo est celle de Romain PASQUIER, politologue breton. Et le titre principal est : « Et un résultat surprenant : 18% des Bretons pour l’indépendance ! »
Il est 11:00 du matin et les paquets d’exemplaires parviennent ainsi dans tous les points de vente de Bretagne et d’ailleurs.

Alors, la censure ne tarde pas …

Mais vous n’y pensez pas !
Informer les Bretonnes et les Bretons que 18% d’entre eux sont « pour l’indépendance » de la Bretagne. La direction du journal était évidemment au courant du contenu de son numéro 84 avant sa parution. Car dans toutes les rédactions de médias, la direction connaît les unes à paraître. Donc la direction de BRETONS ne pouvait ignorer ce titre. Didier LE CORRE a donc dû recevoir une mise en demeure de changer ce titre. Mais les dizaines de milliers d’exemplaires ont déjà été livré aux centaines de points de vente.

 

magazine Bretons

L’ordre de retrait de Ouest France – Source : 7Seizh

Qu’à cela ne tienne !

Pour l’état central et ses représentants locaux, il est hors de question de laisser se propager cette information. D’ailleurs, le PDG de Ouest France est alors François Régis HUTIN …
Ainsi, dans les heures qui suivront, tous les exemplaires non encore vendus seront repris et détruits. Et remplacés par des milliers d’autres exemplaires presque semblables aux précédents.
Juste le titre changera ! »
Ce ne sera plus « Et un résultat surprenant : 18% des Bretons pour l’indépendance !« .
Mais « Et un résultat surprenant : 69% des Bretons ignorent leur Histoire ! »

L’explication de BRETONS …

Selon notre Confrère ABP Agence Bretagne Presse, qui avait joint Didier LE CORRE, le directeur de l’époque du média, ce dernier aurait déclaré.
«Nous nous sommes aperçus qu’il y a eu un problème à l’imprimerie avec des exemplaires dont certains cahiers étaient à l’envers et coupés. Les premiers sortis étaient impeccables et vont – comme d’habitude – d’abord chez notre routeur pour les abonnés et aux MLP pour la zone hors Grand Ouest. Puis il y a eu un problème sur les autres. Ils ont donc été ré-imprimés. Et j’ai décidé de changer la phrase de Une parce que cette phrase me semblait trop restrictive et pouvait nous fermer à certains lecteurs qui apprécient notre ouverture d’esprit (enfin, je le pense). J’en ai profité pour corriger une erreur : nous avions qualifié Jacques Le Guen de député, or il ne l’est plus. Il est donc redevenu conseiller régional.»
Cette explication est pour le moins risible, de la part d’un directeur de média.

 

Magazine Bretons

Magazine Bretons numéro 84 Janvier 2013, page 6 – 18% des Bretons pour l’indépendance de la Bretagne

Magazine Bretons : quelle était la question posée ?

On retrouve à la page 6 de ce numéro 84 du magazine BRETONS cette question.

Question :
Seriez-vous tout à fait favorable, assez favorable, assez opposé ou tout à fait opposé à ce que la Bretagne devienne indépendante ?
Tout à fait favorable 5%
Assez favorable 13%
Assez opposé 33%
Tout à fait opposé 49%

Mieux encore, parmi les 18-24 ans, ce sont 33% des jeunes interrogés qui s’affirment Tout à fait favorables et Assez favorables.

Et depuis ?

La Bretagne fut totalement indépendante jusqu’en 1532. Puis globalement autonome entre 1532 et 1789. Presque cinq siècles plus tard, Ouest France nous informe (avant censure) que 18% des Bretonnes et des Bretons sont toujours « pour l’indépendance » de la Bretagne.
Ailleurs, le Pays de Galles, lui, a perdu la sienne, d’indépendance, vers 1535 par son annexion par l’Angleterre voisine. Selon un sondage de Mai 2020 par YouGov pour l’Université de Cardiff et ITV Wales, le projet d’indépendance montre un regain d’intérêt de +4%. Ainsi, 25% des quelques 3,3 millions de nos cousins Gallois et Gallois sont pour l’indépendance. Comme en Bretagne ce sont les jeunes qui sont les plus favorables et les +65 ans les plus hostiles.

 

✅ Pour aider NHU Bretagne ✅
c’est là, sur Tipeee

Retrouvez les pages originales en format pdf.

Sources.

https://abp.bzh/photos/86/bretons-n84-retire-de-la-vente-en-kiosque-explications-du-directeur-28904
http://www.francetvinfo.fr/le-magazine-bretons-retire-de-la-vente-la-cfdt-parle-de-censure_214291.html
https://bretons.bzh/
http://7seizh.info/2013/01/26/bretons-magazine-n-84-fevrier-retire-de-la-vente-sans-delai/

 

magazine Bretons

Bretons magazine n°84 janvier 2013 – France Info

magazine Bretons

Bretons magazine censuré par Ouest France, dénonce l’Observatoire du journalisme

 

Previous ✅ Avec Eienn, confine en apprenant le brezhoneg/breton ...
Next ✅ Breizhvod par Dizale, films, séries et animations en breton 24/24

Á propos de l'Auteur

Yes Breizh
Yes Breizh 4 posts

A l'instar de nos cousins du nord, Écossais, Gallois et Cornouaillais, Yes Breizh veut promouvoir légalement l'idée d'une indépendancce retrouvée pour la Bretagne. Nous ne sommes pas un parti politique. Like our cousins ​​from the north, Scottish, Welsh and Cornish, Yes Breizh wants to legally promote the idea of ​​a regained independence for Brittany. We are not a political party.

Lisez les autres articles de cet Auteur ...

Vous pourriez aussi aimer

Pourquoi choisir l’extension .bzh pour son nom de domaine ?

D’abord, c’est quoi une extension ? Lorsque l’on parle de noms de domaines de sites internet et d’adresses e-mail, l’extension ce sont les quelques lettres qui se trouvent après le

✅ Une canicule en Bretagne est-elle à craindre pour cet été ?

Une canicule en Bretagne est toujours modérée … La définition d’une canicule est un épisode de très fortes chaleurs estivales, permanent durant plusieurs jours et plusieurs nuits. Mais c’est une

Que sont les territoires et les terroirs de Bretagne ?

La Bretagne est l’union de territoires et de terroirs différents mais unis. Territoires de cette Bretagne millénaire. De cette presqu’île de début du monde située sur un des sols parmi

3 Comments

  1. Laquittant Jean-Luc
    novembre 13, 23:38 Reply

    Je comprends qu’il n’y ait pas beaucoup, de commentaires à cet article de Yes Breizh, car le premier qui dit la vérité, il doit être etc, etc…

  2. Atchoum
    novembre 14, 09:01 Reply

    Lorsqu’on voit la chienlit générale, on peut de bonne foi se demander si on ne pourrait pas faire mieux seuls.
    Il semble bien que la relocalisation soit une idée à la mode.
    Revenir aux valeurs de base, voire rustiques serait sans doute bénéfique.
    Au cours du premier confinement, on a bien vu que la nature et la vie reprennnent vite le dessus.
    Et pourquoi faudrait-il que des gens que nous ne connaissons pas nous dirigent? Serions nous incapables de nous organiser?
    Les gens qui croient en eux réussissent.
    Les autres moutonnent…

Laissez votre réponse