Célib, s’il te plaît reviens … tu nous manques !

Célib, s’il te plaît reviens … tu nous manques !

Célib, qui es-tu donc ?

Non, ce cri du coeur n’est pas destiné à une femme bien aimée que nous aurions perdu de vue depuis trop longtemps.
Mais au Comité d’Étude et de Liaison des Intérêts Bretons. Que les plus jeunes d’entre nous n’ont pas connu.
Le CÉLIB est né le 22 Juillet 1950 d’une idée de trois personnalités bretonnes fortes de cette époque : René PLEVEN, Joseph MARTRAY et Joseph HALLEGUEN. Le premier est un centriste, Résistant durant la seconde guerre mondiale, puis ministre de la république. Puis le second fut un autonomiste breton convaincu. Enfin le troisième fut également Résistant, Maire de Kemper et député.

Le premier lobby breton.

Ainsi, au lendemain de la seconde guerre mondiale, ces trois hommes si différents initient donc ce qui sera la premier lobby breton. D’abord pour « négocier » ou « arracher » au pouvoir central des aménagements pour la Bretagne. Ce sera par exemple le Plan Routier Breton, toujours pas terminé. Le CÉLIB Comité d’Étude et de Liaison des Intérêts Bretons, sera aussi à l’initiative de la régionalisation dans l’Hexagone, grâce en particulier à la création des CODER ou COmmission D’expansion Économique et Régionale. Dont le premier sera breton. C’est aussi au CÉLIB que la Bretagne doit ce qu’il était convenu d’appeler « le miracle économique breton« . Entre autres avec le développement de l’agroalimentaire, les implantations d’industries comme le joint Français et PSA à Rennes/Roazhon, dans les années soixante.

« Le miracle économique breton » !

Comme si un développement économique en Bretagne ne pouvait être qu’un miracle !

Car après-guerre, la Bretagne accuse d’importants retards économiques et le CÉLIB ambitionne de les combler. En somme, le CÉLIB va aller au-delà des clivages politiques pour rassembler autour de ce nous avons tous en commun : un amour ou une passion pour notre Bretagne. A part les communistes, toutes les tendances politiques de l’époque auront l’intelligence de surpasser leurs divergences et leurs égos, et s’uniront autour de cette démarche.

célib

Les quinze pays de Bretagne préconisés par le CÉLIB pour remplacer les cinq départements de Bretagne.

« Transcender les intérêts singuliers »

En effet le CÉLIB saura regrouper l’ensemble des parlementaires bretons des cinq départements de Bretagne. Également les maires de plus grandes villes de Bretagne de Nantes à Brest, et plus de 1200 communes. Puis les universités de Bretagne, les associations de promotion de la culture bretonne, jusqu’aux syndicats ouvriers.
Puis le temps fera son oeuvre, et surtout les égos, apportant certaines dissensions.

CÉLIB, reviens … tu nous manques !
Car le peuple breton est capable de se rassembler, comme un seul homme, pour de grandes causes. Surtout quand il se sent agresser de l’extérieur. La révolte des Bonnets Rouges en 2013 en est l’exemple le plus récent. Créer les conditions d’une union « transcendant les intérêts singuliers » pour « travailler à l’intérêt supérieur de la Bretagne » (Kimberiñ).
Aujourd’hui, en cette période de plus en plus confuse et fragile aux niveaux social, économique, culturel et environnemental, la Bretagne doit faire front commun.

La Bretagne a besoin, nous avons besoin, d’un nouveau CÉLIB.

Urgemment, nous devons imaginer une voie nouvelle de rassemblement et d’union.
D’abord, laissons au vestiaire, en entrant, nos égos et les idées n’entrant pas dans la démarche commune que nous aurons décidée. Même les bonnes. Laissons au vestiaire nos préjugés, nos dogmes, nos partis pris …
La maison est à construire. Retrouvons-nous pour cela. On se querellera plus tard pour décider de la couleur du papier peint de la cuisine.
Tant que nous ne sommes pas capables d’avoir cette intelligence, puisque c’est là d’intelligence de chacun qu’il s’agit, la Bretagne restera en l’état actuel.
Ce qui est déjà bien, mais à nos yeux insuffisant.

Pour tout savoir sur le CÉLIB Comité d’Étude et de Liaison des Intérêts Bretons

Souscrivez jusqu’au 31 Août 2017 à l’ouvrage de Claude CHAMPAUD, ex Vice Président et Porte Parole du CÉLIB. Adressez-vous

Appel à souscription. Le Centre d’Histoire de Bretagne / Kreizenn Istor Breizh a le plaisir de vous annoncer la troisième parution de la collection « Découverte de l’Histoire de la Bretagne – Quand des Bretons éveillèrent la Bretagne : Le CELIB (Comité d’Étude et de Liaison des Intérêts Bretons) ». 350 pages. ISBN 979-10-97243-01-2. Prix : 22 euros à la place de 25 euros, frais postaux inclus. Par chèque, à l’adresse du CHB-KIB, 6 Streat Kerveoc, 29840 Porspoder ou sur le site du CHB-KIB. Souscription valable jusqu’au 31 Août 2017.
http://centredhistoiredebretagne.com/produit/bretons-eveillerent-bretagne-celib-comite-detude-de-liaison-interets-bretons/
Précédent Débat en Bretagne : l'élevage et la condition animale #1/3
Suivant Apprendre la Bretagne ?

A propos de l'auteur

Rémy PENNEG
Rémy PENNEG 257 articles

"Essayer ou ne rien faire". Quand on aime la Bretagne corps et âme, à un moment, il faut essayer d'agir et de créer pour participer, même très modestement, à son rayonnement et à son avenir. Avec l'aide avisée d'une poignée de volontaires, nous créons NHU Bretagne.

D'autres articles qui devraient également vous intéresser

Tourisme durable dans le monde : la Bretagne au top

Green destinations in Brittany Tourisme durable. Aujourd’hui, on ne part plus en séjour dans son propre pays et à l’étranger comme on le faisait encore il y a quelques années.

Lovespoon ou cuillère d’amour. Nordique, celtique et bretonne.

Les plus anciennes cuillères d’amour ou cuillères de mariage remontent au XVIIe siècle en Europe. Cette tradition fut et est surtout vivace chez nos cousins gallois. Mais les lovespoons furent

Des vacances en toute quiétude ? Pas si sûr que cela !

La vie politique continue durant nos vacances estivales … On ne le répétera jamais assez: pendant la saison estivale, de nombreuses informations passent inaperçues. Alors qu’elles sont d’une importance capitale

0 commentaire

Pas encore de commentaire.

Soyez le premier ! Commentez cet article !

Laissez un commentaire