Stop au gâchis alimentaire en Bretagne

Le gâchis alimentaire est devenu une aberration insoutenable.

Gâchis alimentaire … STOP
Stop Spild Af Mad en danois se traduit par Stop Wasting Food en anglais. Et par Stop Gwasterezh Boued en breton. En fait ce mouvement est né au Danemark en 2008 du refus de quelques Citoyens d’assister impuissants au gaspillage alimentaire dans leur pays. Puis rapidement se rassemblent autour de ce projet non gouvernemental cinq cent premiers volontaires.

gachis alimentaire

Selina JUUL by The Green Optimistic

Selina JUUL

C’est une dano-russe, la blonde Selina JUUL qui devient la porte parole et l’icône du mouvement Stop Waste Food.
Ainsi, onze ans plus tard, ce sont plus de soixante mille Danoises et Danois qui suivent le mouvement. Le gaspillage alimentaire a baissé de 25% en dix ans dans ce pays dont la population est sensiblement la même que celle de la Bretagne. En outre, cela représente une économie d’environ 600 millions d’euros. Ce qui est tout à fait considérable.

Le certificat Refood

Déjà près de dix mille restaurants et cuisines industrielles s’engagent sur ce programme anti-gâchis alimentaire. Puis les grandes surfaces alimentaires s’y sont mises aussi. Ainsi, la vente à prix cassé de denrées proches de leur date d’expiration permet de moins jeter.
Cela va totalement à l’encontre de la récente loi française relative à la lutte contre le gaspillage alimentaire. En effet, la loi n° 245 déposée le 10 Décembre 2015 interdit aux distributeurs du secteur alimentaire de rendre leurs invendus impropres à la consommation.

gâchis-alimentaire

Stop Gwasterezh Boued – Stop Wasting Food

Too Good to Go and WeFood

Autre exemple de lutte danoise contre le gâchis alimentaire, l’application gratuite Too Good To Go (trop bon pour être jeté). Cette appli permet d’être prévenu des surplus non consommés de buffets de restaurants par exemple, pour être vendu à moindre coût avant d’être jetés.
Les exemples sont nombreux et n’ont de limite que celle de nos imaginations. Un nouveau supermarché pourrait voir le jour en Bretagne, à Nantes, Brest ou Rennes. A Copenhagen ce nouveau concept s’appelle WeFood. On peut y acheter entre 30% et 50% moins cher que dans un supermarché classique. Les produits alimentaires proposés sont des surplus des autres supermarchés, restaurateurs, grossistes et autres cantines.

Vous en voulez encore ?

Rub og Stub ou Tout sans Exception. Nouveau concept de restaurant familial économique qui cuisine à base de légumes trop petits, ou un peu difformes; ou d’invendus.
Il n’y a qu’une seule limite aux possibilités de réduire nos gaspillages : notre imagination.

gachis alimentaire

Stop au gâchis alimentaire en anglais, breton et danois

Pourquoi pas en Bretagne ?

Le défi majeur, que ce soit en Bretagne ou au Danemark, est de parvenir à inciter les Citoyens Consommateurs à adopter de nouveaux comportements d’achat et de consommation. De nouveaux comportements plus vertueux, plus respectueux et plus économes.

Il y a des actions qui s’organisent mieux dans les pays évoluant à une échelle plus humaine. Et une population de 5,7 millions d’habitants est une échelle de population plus humaine. Tout comme la Bretagne, pays de 4,7 millions habitants. C’est à dire finalement des populations pas très éloignées.

Stop Gwasterezh Boued ! Alors, Bretonnes et Bretons, qui s’y colle ?

#CroirePlusEnNous
#FaireNousMemes

 

Previous Une espèce animale sur cinq va disparaître en Bretagne : tu fais quoi ?
Next Débat en Bretagne : l'élevage et la condition animale #1/2

Á propos de l'Auteur

Rémy PENNEG
Rémy PENNEG 288 posts

"Essayer ou ne rien faire". Quand on aime la Bretagne corps et âme, à un moment, il faut essayer d'agir et de créer pour participer, même très modestement, à son rayonnement et à son avenir. Avec l'aide avisée d'une poignée de volontaires, nous créons NHU Bretagne.

Lisez les autres articles de cet Auteur ...

Vous pourriez aussi aimer

Olmix l’entreprise bretonne leader mondial dans l’algue marine.

Olmix ou la passion pour les algues, le nouvel or bleu de la Bretagne. Les entreprises bretonnes sont extrêmement dynamiques. Y compris, et surtout, à l’exportation. Olmix est un des

Skoazell Vreizh, un livre pour ses 50 ans.

Pour les 50 ans de l’association, un livre sur celles et ceux qui ont fait et font encore Skoazell Vreizh Skoazell Vreizh, le secours breton – 50 ans de solidarité,

Le Nouveau Défi Armoricain, réflexions sur l’avenir de la Bretagne.

Le Nouveau Défi Armoricain : analyses et solutions pour la Bretagne Le Nouveau Défi Armoricain ou l’économie et la société bretonnes analysées par StatBreiz, un collectif d’auteurs qui sont ou

Commentaires

Pas encore de commentaires ?

Vous pouvez être le premier/la première à commenter ce post.

Laissez votre réponse