Le handspinner ressemble terriblement à un triskell.

Le handspinner ressemble terriblement à un triskell.

Le Handspinner vous connaissez ?

Ce handspinner, littéralement toupie à main en langue française, est le nouveau petit jouet qui envahi les cours de récréations des collèges et des lycées de Bretagne. Cet objet est né très récemment en face de chez nous. De l’autre côté de la grande flaque qui nous sépare des États Unis, et que d’aucuns nomment Océan Atlantique.
Cette mini toupie à main est en fait, dans sa version de base, une sorte de Triskell. En effet la ressemblance est frappante.
L’utilisateur du handspinner le fait tourner comme une toupie. Mais au lieu de le faire au sol ou une toute surface plane, on fait tourner le handspinner sur un doigt par exemple. Et les plus habiles inventent des figures plus ou moins accrobatiques. De fait il s’établit une sorte de jeu, pour ne pas dire compétition, entre les jeunes qui en deviennent vite accro.

handspinner

Triskell tournoyant entre les doigts : vive le HandSpinner

Le triskell de nouvelle génération ?

Il aurait des vertus contre le stress des enfants et des jeunes les plus hyperactifs.
Le handspinner a été imaginé par Catherine HETTINGER, lors d’un été torride en Floride. Cette mère de famille atteinte de troubles musculaires s’était mis en tête de créer un petit objet pour s’occuper les mains.
Nos jeunes collégiens et lycéens bretons en utilisent de plusieurs formes, à deux ou trois branches. En matières synthétiques comme en métal.
Ce jouet fait partie des ces apparitions, souvent éphémères, des cours de récréation des collèges et des lycées. L’an prochain, il sera sans doute remplacé par une autre marotte.
En attendant, vous ne pouvez pas y échapper en Bretagne, dès lors que vous fréquentez dans votre entourage de jeunes enfants et adolescents. Mais des adultes peuvent évidemment se détendre en y jouant aussi. A moins qu’ils s’en énervent !
Qui va se lancer dans la production de handspinners en forme de Triskell ?

Ah, pour celles et ceux qui ne savent pas ce qu’est un Triskell !
Triskell signifie trois jambes et on retrouve ce symbole dans le drapeau national de l’ile celtique de Man. Mais aussi dans celui d’une autre île, méditerranéenne celle-là : la Sicile. Au XIXe siècle les milieux druidiques l’utilisent, puis il se généralisera progressivement dans le monde celtique. Qui va littéralement se l’approprier.

Previous Bécherel la Cité bretonne du Livre
Next Picasso sera en Bretagne de Juin à Novembre.

Á propos de l'Auteur

Rémy PENNEG
Rémy PENNEG 343 posts

"Essayer ou ne rien faire". Quand on aime la Bretagne corps et âme, à un moment, il faut essayer d'agir et de créer pour participer, même très modestement, à son rayonnement et à son avenir. Avec l'aide avisée d'une poignée de volontaires, nous créons NHU Bretagne.

Lisez les autres articles de cet Auteur ...

Vous pourriez aussi aimer

“Nous sommes en train de nous habituer à l’intolérable.”

Vingt députés bretons viennent de publier une tribune intitulée : “Nous sommes en train de nous habituer à l’intolérable“ Nous reprenons leurs propos et les adaptons librement. Nous ne serons

Grande-Bretagne/France : référendums, rébellions et régicides.

Deux pays, deux systèmes, deux rébellions, les vieux réflexes de deux nations séparées par un bras de mer reviennent au galop. Au Royaume-Uni de Grande-Bretagne et d’Irlande du Nord. En

La 7e puissance économique du monde n’a plus peur du tildé !

Lorsque cet article fut écrit initialement, c’était début Juillet dernier. Son titre original était alors : “La 5e puissance économique du monde a peur d’un tildé“. Nous voilà quatre mois

Commentaires

Pas encore de commentaires ?

Vous pouvez être le premier/la première à commenter ce post.

Laissez votre réponse