La Bretagne en fait-elle assez pour le cinéma ?

Le cinéma et la Bretagne font bon ménage depuis déjà longtemps.

Cinéma – « En équilibre » est le tout nouveau film de Denis DERCOURT avec les excellents Albert DUPONTEL et Cécile de FRANCE. Ce film émouvant a été tourné au printemps 2014 dans notre nord vers Saint Malo que connaît bien le réalisateur. Également dans notre sud, vers Saint Nazaire.
Cette belle histoire est tirée librement du roman Sur les quatre jambes, de Bernard SACHSE.

L’histoire : Après un grave accident sur le tournage d’un film, Marc (Albert DUPONTEL) perd tout espoir de remonter à cheval, sa passion. Florence (Cécile de FRANCE) est chargée du dossier par sa compagnie d’assurance. Entre eux, va naître une relation souvent en équilibre.

La Bretagne en fait-elle assez pour attirer les réalisateurs et les productions cinématographiques internationales ?

Car pour intéresser les réalisateurs étrangers et attirer les tournages, la Bretagne bénéficie bien sûr d’atouts incomparables. Mais la concurrence est sévère en Europe, face par exemple à la Hongrie, à l’Irlande ou à l’Allemagne.
Là-bas en Allemagne, c’est le FFA FilmFörderungAnstalt qui est en charge de ces dossiers au niveau fédéral. Mais l’intelligence du système allemand réside dans le soutien des lander au septième art. Sans attendre le bon vouloir de Berlin, les régions prennent elles-mêmes en mains leur relation au cinéma international, et les sept lander les plus engagés ont versé près de 150 millions d’euros d’aides pour attirer les grandes productions sur leurs territoires. En tête figurent la Rhénanie du Nord Westphalie (34 millions) et la région de Berlin Brandebourg (29 millions).

Et en Bretagne ?

La Bretagne accorde moins de trois millions d’euros d’aide (donnée 2011) pour attirer en Bretagne la production cinématographique. La Rhénanie Nord Westphalie a une superficie identique à la Bretagne, trois fois et demie plus d’habitants et accorde onze (11) fois plus de crédit à la production cinématographique sur son territoire.

 

Contenu texte libre de copie et de diffusion sous condition de mention de la source d’origine, soit www.nhu.bzh
Vous appréciez ce contenu, commentez en bas de cette page; et partagez cet article sur vos réseaux sociaux via ces icônes couleurs

 

Précédent Panorama : La consommation énergétique de la Bretagne.
Suivant La Bretagne est la première en Europe pour la construction navale.

A propos de l'auteur

NHU Bretagne
NHU Bretagne 221 articles

Sur NHU Bretagne, plateforme collaborative de promotion d'une Bretagne qui croit de plus en plus en elle pour se forger dès maintenant un avenir meilleur, chacun d'entre vous peut intervenir, sous deux formes. Occasionnellement ou de façon plus permanente en signant votre article de votre nom; ou par discrétion, en ne souhaitant pas être nommé. La signature du contenu sera alors NHU Bretagne.

D'autres articles qui devraient également vous intéresser

Une entreprise bretonne a besoin de vous … ElvaSport !

Investisseurs, crowdfunders, amoureux de l’océan et des vagues, entrepreneurs, business angels … Il existe plus de 200 000 entreprises en Bretagne. Et NHU Bretagne, à sa toute modeste échelle, veut

Bécassine : la censure n’est pas la solution … Communication positive !

Et si la censure n’était pas la solution ? Encore une fois, je ne suis pas d’accord avec les gens qui ne prennent pas le temps de réfléchir. Ni de

La Bretagne aurait besoin d’un nouvel emblème ?

Il paraît, selon certains, que la Bretagne se devrait d’avoir un autre emblème. Un emblème de plus, une fleur cette fois. Pourquoi pas ? L’Écosse possède le chardon et l’Irlande

0 commentaire

Pas encore de commentaire.

Soyez le premier ! Commentez cet article !

Laissez un commentaire